État des lieux des pratiques des médecins des forces concernant la prise en charge des accidents d'exposition viral (AEV) de tous les militaires de l'armée française au combat au cours des opérations extérieures

Résumé : Introduction : les accidents d’exposition viraux (AEV) ont été souvent décrits et analysés parmi le personnel soignant hospitalier mais également extra-hospitalier. Il existe cependant peu de données à propos des AEV survenus lors d’actes de guerre ou de terrorisme. L’objectif de cette étude est d’établir un état des lieux des pratiques des médecins des forces françaises concernant la prise en charge des AEV au combat concernant tous les militaires de l’Armée française en opérations extérieures. Méthode : cette étude descriptive quantitative et rétrospective incluait tous les médecins des forces de l’Armée Française ayant effectué au moins une mission en opérations extérieures durant leur carrière. Un auto-questionnaire de 7 pages leur a été envoyé entre février et septembre 2018. Les données individuelles des médecins ainsi que la nature, les circonstances et la description de la prise en charge des AEV des militaires français au combat étaient recueillies en premier lieu. La deuxième partie du questionnaire était formée de 3 cas cliniques suivis de questions permettant d’évaluer la capacité théorique de prise en charge des AEV au combat par les médecins des forces français. Résultats : au total, 103 médecins des forces ont répondu à notre questionnaire. Parmi eux, 10 médecins ont rapporté la survenue d’un AEV au combat en opérations extérieures durant leur carrière. Notre étude révèle que la majorité de ces 10 AEV n’ont pas été pris en charge selon les recommandations en vigueur. Les analyses uni-variées et multi-variées ont révélé une association statistiquement significative entre l’incidence de survenue d’un AEV au combat et le nombre de missions en opérations extérieures mais pas avec le sexe ou l’expérience du médecin des forces. Pour les cas cliniques, Il n’existait pas d’association statistiquement significative entre les résultats aux questions et l’âge, le sexe ou le nombre de missions du médecin des forces. Cependant il apparaît que les médecins des forces n’ayant pas rapporté d’AEV dans notre étude présentaient de meilleures notes que leurs confrères. Conclusion : cette étude a démontré l’existence des AEV au combat dans les Armées françaises. Leur incidence semble cependant faible. Il est à craindre que ces AEV au combat soit sous-diagnostiqués, sous-déclarés, et que leur prise en charge ne soit pas optimale du fait du contexte tactique. En effet, l’AEV dans ce contexte n’est pas la priorité du fait des combats parfois toujours en cours, de la présence de blessures engageant le pronostic vital, de l’urgence d’une évacuation vers une antenne chirurgicale et du choc psychologique immédiatement vécu par le camarade ou le soignant. Cette étude a également démontré que la prise en charge des AEV au combat par les médecins des forces n’était pas optimale du fait d’un probable manque de connaissance et des conditions extrêmes sur le terrain. Cette problématique a été transposée récemment sur le territoire métropolitain après les attentats terroristes français. Les conditions de prise en charge des victimes étaient proches de celles survenant sur le champ de bataille, du fait du nombre de victimes, du type de blessures et également de l’intervention de personnels non soignants inexpérimentés en attendant l’arrivée des secours. Des formations, entrainements ainsi que la mise en place d’une aide via télémédecine pourraient être proposés pour améliorer la prise en charge des AEV au combat mais également pour la préparation aux évènements multi-victimes de grande ampleur survenant sur le territoire national.
Complete list of metadatas

Cited literature [23 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02118699
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, May 3, 2019 - 11:43:14 AM
Last modification on : Wednesday, May 15, 2019 - 6:29:29 AM

File

HAUS thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02118699, version 1

Collections

Citation

Marie-Anne Haus. État des lieux des pratiques des médecins des forces concernant la prise en charge des accidents d'exposition viral (AEV) de tous les militaires de l'armée française au combat au cours des opérations extérieures. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02118699⟩

Share

Metrics

Record views

9

Files downloads

10