Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les institutions culturelles françaises dans les temps d’incertitude : analyse des effets d’une période de temps sur les théâtres publics de : La Commune, Les Tréteaux de France, La Colline et l’Odéon-Théâtre de l’Europe

Résumé : Ce travail de recherche s’intéresse aux effets d’une période de temps sur les institutions culturelles françaises. De janvier 2015 à mai 2017, il a été étudié comment certaines institutions ont été impactées par l’actualité et quelles réponses ont pu être formulées. En partant d’une analyse médiatique, la période de temps a été qualifiée de « temps d’incertitude ». Ainsi a été dégagée la problématique de ce travail : Dans quelles mesures, les institutions culturelles françaises répondent aux temps d’incertitude ? Quatre institutions ont été sélectionnées analytiquement pour répondre à ce sujet : les théâtres publics de La Commune, Les Tréteaux de France, La Colline et l’Odéon-Théâtre de l’Europe. Ces recherches ont été étayées par deux hypothèses. Premièrement, il a été soulevé que les théâtres se saisissent des questionnements apportés par les temps d’incertitude et essayent de transformer des actes d’urgence en actions pérennes. En conclusion de cette partie, il est possible d’affirmer que les directeurs des institutions ont eu à cœur de s’inscrire dans les problématiques d’actualité mais que les souhaits de réponses sont bien plus complexes, puisque souvent motivés par une demande politique désorganisée. Ainsi les théâtres ne sont pas au cœur des réponses mais deviennent les médiateurs entre hommes politiques et acteurs de terrain. De plus, ces premières analyses ont montré que les institutions opèrent des changements dans leurs identités et dans un même temps, les politiques demandent à ces institutions de s’impliquer socialement. Ces conclusions permettent d’être à même d’appréhender la seconde hypothèse : évolution de l’institution culturelle dans les temps d’incertitude : passage du conservatoire d’art à un instrument de mixité sociale. Ce second chapitre s’est intéressé à l’évolution de l’institution culturelle dans les temps d’incertitude. Cette évolution est caractérisée par une instrumentalisation politique consistant à faire agir les institutions dans le champ social et parallèlement, par un développement de projets par les institutions afin de rendre leurs univers plus accessibles mais toujours liés au sacré conféré par leur art et histoire. En cela, il est possible de confirmer le passage d’un conservatoire d’art à un instrument de mixité sociale. Cette instrumentalisation s’est différenciée par le souhait des acteurs politiques de faire aller et les institutions de faire venir. Ce glissement dans l’identité des lieux est relevé par la Cour des comptes, qui soulève que ces scènes d’excellence, piliers de l’art dramatique, se fondent dans un paysage théâtral porté par les scènes nationales qui sont les héritières des Maisons de la Culture créées par André Malraux. Au regard de ces différentes conclusions de recherches, il a été possible de proposer cinq recommandations qui permettraient de mieux équilibrer les rapports entre État, institutions et acteurs de terrain.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02124523
Contributor : Clara Musy <>
Submitted on : Thursday, May 9, 2019 - 4:16:56 PM
Last modification on : Tuesday, March 3, 2020 - 1:33:01 AM
Long-term archiving on: : Thursday, October 10, 2019 - 7:19:14 AM

File

CRUBEZY Marion_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02124523, version 1

Citation

Marion Crubézy. Les institutions culturelles françaises dans les temps d’incertitude : analyse des effets d’une période de temps sur les théâtres publics de : La Commune, Les Tréteaux de France, La Colline et l’Odéon-Théâtre de l’Europe. Sciences de l'information et de la communication. 2017. ⟨dumas-02124523⟩

Share

Metrics

Record views

61

Files downloads

47