Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Valeur pronostique de la troponine ultrasensible lors d'hémorragie sous-arachnoïdienne par rupture d'anévrysme intracrânien

Résumé : Introduction : Les hémorragies sous-arachnoïdiennes par rupture d’anévrysme intracrânien (HSAa) sont responsables d’une morbi-mortalité importante et de séquelles fonctionnelles. À la phase aiguë, l’atteinte cardiaque est fréquente, a une valeur pronostique et le dosage de la troponine a été proposé pour évaluer son intensité et le devenir des patients. Les tests de troponine T ultra sensible (hsTnT) ont désormais remplacé les tests standards en raison d'une plus grande sensibilité et spécificité. L’objectif de cette étude prospective était d’évaluer la valeur pronostique de la hsTnT en cas d’HSAa sur le pronostic neurologique à 3 mois. Matériel et méthodes : Il s'agit d'une étude observationnelle, prospective réalisée entre octobre 2012 et août 2015. L'étude a été approuvée par le comité d'éthique de l'Hôpital universitaire de Rennes (avis n°. 13.66). Les patients majeurs admis pour HSAa dans le service de réanimation chirurgicale, ≤ 48 heures après l'apparition des symptômes, ont été inclus consécutivement. La hsTnT était dosée dans les 24 heures suivant l'admission en réanimation. Le caractère prédictif d’une augmentation de la hsTnT sur le pronostic neurologique était évalué par le score de Rankin modifié (SRM) à 3 mois. Un mauvais pronostic était défini comme le décès ou un SRM ≥ 4. Résultats : 188 patients ont été admis pour HSA dans le service de réanimation chirurgicale pendant la période d’inclusion et 137 patients analysés. Soixante-cinq patients (47%) avaient un pronostic neurologique défavorable à 3 mois. La valeur seuil ayant la meilleure sensibilité et spécificité de la hsTnT pour prédire un pronostic défavorable était de 22 ng/L. À ce seuil, la sensibilité était de 71% (IC95% : 58% ; 81%), la spécificité de 58% (IC95% : 46% ; 70%) et les valeurs prédictives positive et négative respectivement de 60% (IC95% : 49% ; 72%) et 69% (IC95% : 56% ; 80%). L’aire sous la courbe ROC était de 0,61 (IC95% : 0,52 ; 0,71). Le taux de hsTnT à l’admission n’était pas significativement différent entre les patients ayant un pronostic neurologique favorable ou non (respectivement, 170±311 ng/L vs 252±607 ng/L, p=0,343). L’analyse multivariée retrouvait comme facteur indépendant de mauvais pronostic neurologique un score WFNS ≥ 4 ; la sécurisation de l’anévrysme étant un facteur protecteur quelle que soit la méthode (clip ou embolisation). Conclusion : Notre étude ne montre pas d’association significative entre le taux plasmatique de la hsTnT prélevé dans les 24 heures qui suivent l’admission en réanimation et un pronostic neurologique défavorable à 3 mois d’une HSAa.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [51 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02142170
Contributor : Santé Rennes 1 <>
Submitted on : Tuesday, May 28, 2019 - 2:25:51 PM
Last modification on : Thursday, July 9, 2020 - 12:30:44 PM

File

GUETTEPauline.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02142170, version 1

Collections

Citation

Pauline Guetté. Valeur pronostique de la troponine ultrasensible lors d'hémorragie sous-arachnoïdienne par rupture d'anévrysme intracrânien. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02142170⟩

Share