Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Effet de la succession des suspicions de pneumopathies acquises sous ventilation mécanique sur la probabilité de voir apparaître un germe BLSE

Résumé : Les pneumopathies acquises sous ventilation mécanique (PAVM) sont la première cause d'infection nosocomiale en réanimation. Elles représentent une complication grave, pouvant mener au décès des patients dans plus d'un tiers des cas. Les PAVM tardives, sont causées principalement par des entérobactéries résistantes pouvant produire des lactamases de spectre étendu (EBLSE). L'objectif de notre étude était d'étudier les facteurs pouvant favoriser une PAVM à EBLSE dans une population ayant eu une succession de PAVM. Nous avons mené une étude rétrospective mono centrique, et repris l'ensemble des prélèvements respiratoires positifs et les séquences d'antibiothérapie chez les patients intubés hospitalisés dans le service de Réanimation Médicale du CHU d'Amiens entre 2014 et 2017. Nous avons inclus 127 patients, regroupant 449 prélèvements respiratoires. Vingt-huit patients (22%) avaient au moins un prélèvement positif à EBLSE. L'entérobactérie majoritaire était K. pneumoniae (80%). Le risque relatif de survenue d'un prélèvement respiratoire positif à EBLSE en fonction du numéro du prélèvement était significatif à partir du 5ème prélèvement positif, mesuré à 4.28 IC95% (1.91-9.59), et à 6.80 IC 95% (3.43 -13.48) à partir du 6ème prélèvement. En analyse multivariée, les facteurs de risque étaient l'existence préalable d'un germe BLSE (OR 6,79 IC 95% (2,56 – 18,01) ; p=0,014), et la présence d'un E. coli préalable (OR 0.1 IC 95% (0.01-0.77) ; p=0,048). En ne considérant que les premiers prélèvements positifs (37 prélèvements), nos résultats n'étaient pas significatifs. Notre étude montre que la probabilité qu'un prélèvement respiratoire réalisé pour suspicion de PAVM revienne positif à une EBLSE augmente avec le nombre de prélèvements respiratoires préalablement positifs, sans être cependant un facteur de risque indépendant. En revanche l'existence préalable d'un germe BLSE chez le patient apparaît comme un facteur de risque indépendant pour la survenue d'un nouveau prélèvement positif à BLSE.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [37 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02155382
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Thursday, June 13, 2019 - 3:17:54 PM
Last modification on : Sunday, October 13, 2019 - 1:14:02 AM

File

Patrier Juliette. Thèse d'exe...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02155382, version 1

Collections

Citation

Juliette Patrier. Effet de la succession des suspicions de pneumopathies acquises sous ventilation mécanique sur la probabilité de voir apparaître un germe BLSE. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02155382⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

61