Quels sont les facteurs influençant la prise de décision des personnes face à l'acceptation du don d'organes, pour eux ou pour leurs proches ?

Résumé : Introduction : Le premier janvier 2017 a été mis en application la Loi de Modernisation de notre système de santé (Loi n°2016-41 du 26 janvier 2016), relative au don d’organes (DO) et de tissus. Cette loi a été accompagnée d’une campagne de santé autour du DO ayant pour but de diminuer le taux de refus en France avoisinant les 34 % en 2016. Malgré cela en 2017 le taux reste élevé, la loi n’est donc pas seule responsable de cette situation. Objectif : Déterminer quels sont les facteurs influençant la prise de décision des personnes face à l’acceptation du don d’organes, pour eux ou pour leurs proches ? Permettant ainsi de mettre en avant les facteurs pouvant favoriser ou freiner le DO. Cela a suscité des questions secondaires portant sur le rôle que pouvait jouer le médecin généraliste (MG) dans l’abord du DO avec les patients, mais aussi sur les connaissances de chacun. Méthode : Étude qualitative avec 12 entretiens individuels semi-directifs. Recrutement de patients lors de différents remplacements de médecine libérale sur deux zones géographies (Auvergne et Midi-Pyrénées) entre 2017 et 2018. Retranscription intégrale des entretiens ensuite analysés par thématisation. Résultats : Le DO bien qu’il soit d’actualité est mal connu en France. Si la majorité des personnes interrogées ont émis un avis favorable vis-à-vis du DO, beaucoup d’incertitudes, d’inquiétudes, de méconnaissances et de facteurs pouvant freiner interviennent et peuvent faire basculer la décision vers le négatif. Ces facteurs pourraient être contrés par une mise en valeur du DO grâce à une meilleure information et une meilleure communication auxquelles s’ajoutent l’évolution des mœurs et une sincère envie de donner et d’aider de la part des personnes interrogées. Dans la pratique quotidienne le médecin traitant est vu comme l’acteur idéal pouvant aborder le sujet grâce au climat de confiance qu’il inspire et son rôle de référent. Conclusion : Il existe de nombreux facteurs intervenant dans le processus du choix d’acceptation du DO. Ces facteurs pour la majorité sont évitables, et une meilleure approche globale pourrait être à la clef d’un taux de refus moins important avec la possibilité de la participation du MG comme acteur de santé.
Complete list of metadatas

Cited literature [66 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02156483
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Friday, June 14, 2019 - 1:55:09 PM
Last modification on : Tuesday, June 18, 2019 - 1:23:14 AM

File

Thèse_CRESPIN_Marie-Amélie.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02156483, version 1

Collections

Citation

Marie-Amélie Crespin. Quels sont les facteurs influençant la prise de décision des personnes face à l'acceptation du don d'organes, pour eux ou pour leurs proches ?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02156483⟩

Share

Metrics

Record views

37

Files downloads

6