Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact de la qualité de l'enregistrement du rythme cardiaque fœtal lors de la phase d'expulsion. Étude rétrospective monocentrique

Résumé :
Introduction : Actuellement, l’enregistrement du rythme cardiaque foetal est le seul moyen de surveillance du bien-être foetal réalisable durant la phase d’expulsion. C’est son interprétation qui va orienter les prises de décision des professionnels de santé or l’expulsion est aussi la phase du travail qui s’accompagne le plus de pertes de signal, allant parfois jusqu’à rendre le tracé ininterprétable. Il apparait donc nécessaire d’avoir un enregistrement du RCF de qualité pour proposer une prise en charge optimale de la naissance.

Objectifs : Évaluer la qualité de l’enregistrement du RCF lors de l’expulsion au travers de la perte de signal foetale et de la confusion materno-foetale. En évaluer les conséquences obstétricales et néonatales et déterminer les facteurs pouvant l’influencer.

Matériel et méthode : Étude rétrospective, quantitative et descriptive, monocentrique réalisée dans une maternité de niveau IIb. Sélection aléatoire de 1568 dossiers informatisés d’accouchement voie basse de femme majeure, d’un singleton vivant, à terme et en présentation céphalique survenu entre le 03 février 2011 et le 30 décembre 2016. Un pourcentage de perte totale du signal a été calculé pour chaque tracé d’expulsion en additionnant la durée des pertes de signal foetal et des confusions des rythmes cardiaques maternels et foetaux, rapporté à la durée de l’expulsion. Les comparaisons ont été établies à l’aide du test de Spearman avec pour seuil de significativité p≤0,05.

Résultats : La perte de signal foetal et la confusion materno-foetale sont fréquentes lors de l’expulsion. Nous avons retrouvé une baisse significative la durée des efforts expulsifs (p<0,01) et du pH néonatal (p<0,01) avec la hausse de la perte de signal totale. Nous avons identifié deux facteurs qui influençaient de manière significative la qualité du signal : l’absence d’analgésie péridurale (p=0,03) et la qualité du tracé au cours du reste du travail (p=0,05).

Conclusion : La qualité du signal enregistré a donc un impact significatif sur l’issue obstétricale et sur l’état néonatal du nouveau-né. L’enregistrement du RCF par capteur externe lors de l’expulsion pourrait être amélioré puisque plus de la moitié des tracés que nous avons étudiés ne permettaient pas une analyse correcte selon les recommandations professionnelles. Cet enregistrement ne semblant pas dépendre de facteurs maternels ni foetaux mais plutôt du recours ou non à la péridurale et de la qualité du signal au cours du reste du travail. L’enregistrement du RCM par le capteur de tocométrie ne semble pas non plus la méthode la plus adaptée du fait d’une perte d’information importante et du retrait de ce capteur par certains opérateurs lors des efforts expulsifs.
Complete list of metadatas

Cited literature [52 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02170892
Contributor : Bibliothèque Universitaire Vauban - Buvar <>
Submitted on : Tuesday, July 2, 2019 - 2:45:54 PM
Last modification on : Saturday, October 26, 2019 - 1:48:14 AM

File

FMM_MEM_SF_2018_Deseze_Alice.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02170892, version 1

Collections

Citation

Alice de Sèze. Impact de la qualité de l'enregistrement du rythme cardiaque fœtal lors de la phase d'expulsion. Étude rétrospective monocentrique. Gynécologie et obstétrique. 2018. ⟨dumas-02170892⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

6