F. Corbisiero, La gouvernance des flux migratoires. L'accès des immigrés aux services territoriaux à partir de l'application de la loi « Turco-Napolitano, Italies Littérature -Civilisation -Société. 1 déc, issue.14, pp.263-84, 2010.

G. Comede, Washington S 800, M. Resources on Islam and Christianity in SubSaharan Africa, 2011.

D. Sur,

M. and M. , Acrosyndrome de l'extrême : les gelures, vol.7, 2012.

G. Proulx, A. , D. É. Blanchet, A. Gotman, and A. , Série « L'enquête et ses méthodes » : L'entretien (2e éd. refondue). Paris : Armand Colin. mee, vol.33, pp.127-158, 2007.

B. G. Glaser and A. L. Strauss, The discovery of grounded theory: strategies for qualitative research, 1967.

, Les biais de réponse -Impact du mode de collecte des données et de l'attractivité de l'enquêteur. OpenAIRE -Explore

D. Sur, , pp.8-90

J. W. Creswell and M. D. Fetters, Designing a mixed methods study in primary care, Annals of Family Medicine, vol.2, issue.2, pp.7-12, 2014.

A. Vinot, L. Rein, C. Parigot, F. Lambert, L. Billon et al., Rôle et mission des permanences d'accès aux soins de santé

D. Sur, Ministère des solidarités et de la santé H. Instruction N°DGS/SP1/DGOS/SDR4/DSS/SD2/DGCS/2018/143 du 8 juin 2018 relative à la mise en place du parcours de santé des migrants primo-arrivants, 2018.

D. Sur,

G. De-palleja, Etre migrant à Calais : un facteur de risque traumatique ?, Disponible, 2017.

M. Gaussein, Étude descriptive aux urgences du Centre Hospitalier de Mayotte d'une population migrant pour raison de santé, p.123, 2015.

B. Rouland, La santé des migrants internationaux dans la province d'Almería : indicateur de différenciations et d'inégalités. L'Espace Politique Revue en ligne de géographie politique et de géopolitique, vol.22

C. A. Tsitsakis, A. Karasavvoglou, E. Tsaridis, G. Ramantani, G. Florou et al., Features of public healthcare services provided to migrant patients in the Eastern Macedonia and Thrace Region (Greece), Health Policy. 1 mars, vol.121, issue.3, pp.329-366, 2017.

, Ce n'est pas un accident de montagne, THT 05 N

D. Sur, Migrants blessés : ils fuyaient une patrouille de gendarmerie

D. Sur,

J. Copeman, Excessifs dons de sang: Dévotion et ascétisme en Inde, 2011.

A. Fantauzzi, Corps, migration et don de soi : le don du sang des Marocains à Turin (IT), Corps, vol.10, issue.1, pp.173-81, 2012.

A. Desgrées-du-loû, J. Pannetier, A. Ravalihasy, A. Gosselin, V. Supervie et al., Sub-Saharan African migrants living with HIV acquired after migration, France, ANRS PARCOURS study, Eurosurveillance, vol.20, issue.46, 2012.

A. Lapostolle, V. Massari, and P. Chauvin, Time since the last HIV test and migration origin in the Paris metropolitan area, AIDS Care. avr, vol.1, 2011.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00687728

D. Pourette, Prise en charge du VIH et de l'hépatite B chronique chez les migrants subsahariens en France : le rôle-clé de la relation médecin-patient, Chronic hepatitis B and HIV care: the key-role of the doctor-patient relationship, vol.25, pp.561-70, 2013.

|. La-santé-des-migrants.-|-base-documentaire, . Bdsp, M. A. Daw, A. El-bouzedi, A. Mo et al., Epidemiology of hepatitis C virus and genotype distribution in immigrants crossing to Europe from North and subSaharan Africa, Travel Medicine and Infectious Disease. sept, vol.14, issue.5, pp.517-543, 2016.

M. Rajablat, Les naufragés de l'enfer Témoignages recueillis sur l'Aquarius. Digobar. 130 p; 2018 28. Violence sexuelle et migration. Médecins sans frontières

D. Sur, Amnesty International. En Libye, les réfugiés et les migrants fuient les sévices sexuels, les violences et l'exploitation, juill, 2016.

I. Keygnaert, A. Dialmy, A. Manço, J. Keygnaert, N. Vettenburg et al., Sexual violence and sub-Saharan migrants in Morocco: a community-based participatory assessment using respondent driven sampling, Global Health, vol.10, pp.32-32, 2014.

I. Keygnaert and A. Guieu, What the eye does not see: a critical interpretive synthesis of European Union policies addressing sexual violence in vulnerable migrants, Reproductive Health Matters. 1 janv, vol.23, issue.46, pp.45-55, 2015.

. Researchgate,

D. Sur, OMS | Maladies tropicales négligées: principaux repères. WHO

D. Sur, Epidémiologie de la bilharziose / Bilharziose / Maladies à transmission vectorielle / Maladies infectieuses

H. Kinkel, S. Dittrich, B. Bäumer, and T. Weitzel, Evaluation of Eight Serological Tests for Diagnosis of Imported Schistosomiasis. Clinical and Vaccine Immunology, juin, 2012.

D. Meyer and T. T. Nathan, La folie des autres. Traité d'ethnopsychiatrie clinique, Lectures, vol.27, issue.2014

D. Sur,

M. Guégan and E. Rivollier, Les mineurs isolés étrangers et le système de soins français : étude qualitative, vol.29, pp.861-868, 2017.

L. J. Kirmayer, M. Weinfeld, G. Burgos, G. G. Du-fort, J. Lasry et al., Use of Health Care Services for Psychological Distress by Immigrants in an Urban Multicultural Milieu, Can J Psychiatry. 1 mai, vol.52, issue.5, pp.295-304, 2007.

T. Fovet, A. Amad, P. A. Geoffroy, N. Messaadi, and P. Thomas, Mental health problems of undocumented migrants in the Netherlands: A qualitative exploration of recognition, recording, and treatment by general practitioners. ResearchGate, L'information psychiatrique. 12 juin, vol.90, issue.5, pp.319-341, 2014.

, Transcultural Psychiatric Research Review. avr, vol.9, issue.1, pp.54-62, 1973.

T. Baubet and M. R. Moro, Psychopathologie transculturelle. 2e édition, 2013.

C. F. , The Ambiguous Migrant. A Profile of African Refugee Resettlement and Personal Experiences in Southeast Queensland, Australia. Diversité urbaine, vol.14, issue.1, p.117, 2014.

M. Ritsner, A. Ponizovsky, R. Kurs, and I. Modai, Somatization in an immigrant population in Israel: A community survey of prevalence, risk factors, and help-seeking behavior, The American journal of psychiatry, vol.157, pp.385-92, 2000.

. Netgen, Somatisation, migration et culture : alternatives à quelques idées reçues. Revue Médicale Suisse

D. Sur,

F. W. Weathers, Redefining posttraumatic stress disorder for DSM-5, Curr Opin Psychol. avr, vol.14, pp.122-128, 2017.

J. O. , Silence, dynamiques de survie et engagement du travail psychothérapeutique du traumatisme psychique grave dans l'exemple de patients en demande d'asile. Connexions. 23 mai, vol.109, pp.101-113, 2018.

D. Sur, Représentations culturelles des troubles de santé mentale chez les immigrants et réfugiés de l'Afrique francophone subsaharienne au Canada. ResearchGate

D. Sur, Afrique_francophone_sub saharienne_au_Canada 51. Mouhica A. Symptômes dissociatifs et psychotiques dans le trouble stress posttraumatique: revue de la littérature et illustration dans une situation spécifique, les populations migrantes, p.63

S. Yao, J. Cottraux, I. Note, D. Mey-guillard, C. Mollard et al.,

, Encephale. juin, vol.29, issue.3, pp.232-240, 2003.

D. M. Dominicé, Somatization, migration and culture: common assumptions and alternative strategies

, Bulletin national santé mentale et précarité. Soigner le traumatisme ?, Prendre langue avec les migrants à Turin. Amnesty France, vol.8, pp.69-70, 2012.

D. Sur,

, En l'absence d'autonomie de lecture et d'écriture de M?. Mme? , la tierce personne ci-dessous identifiée, totalement indépendante de l'investigateur et du promoteur, atteste avoir personnellement et fidèlement lu au participant la notice d'information et le présent formulaire de consentement et recueilli son accord pour signer ci-dessous en son nom

, Si ce cas n'est pas prévu dans le formulaire de consentement, il convient d'inscrire dans les critères d'exclusion les personnes en état de donner son consentement mais présentant une

, ENTRETIENS SEMI DIRIGES N°6, N°9, vol.6, p.13

, P06/ Entretien semi-dirigé

, / Comment considères-tu ton état de santé ?

«. Quand, Tu n'as rien tu n'as pas de douleur, pas d'endroit qui fait mal ?

, Pour le moment ça va, j'ai un petit soucis dans le dos, à part ça, ça va

, Fais-tu une distinction entre la santé mentale et la santé physique ?

«. Oui-je-vois, est pas la même chose. La tête si ça ne va pas c'est tout le corps qui ne va pas. Ça commence par la tête. Le plus important c

J. , Quand ça va pas, un problème personnel : oui, je peux parler une fois seulement en Italie : j'ai été suivi par les psychologues, et beaucoup discuté car je suis avec ma femme. C'est pas facile car quand je veux parler de ça j'aime pas trop parler de ça? [ il hésite] elle a dû accoucher en prison en Lybie. Car j'ai subi beaucoup de tortures là-bas

, Comment as-tu ressenti les systèmes de soins dans les autres pays ?

. «-en-lybie, Non puisque j'ai passé tout le temps en prison. J'étais blessé, j'ai rien soigné seulement

. Quand-on-est-arrivé-en-italie, ils ont mis de l'alcool sur les plaies ; mais pas trop, Il faut que tu tombes vraiment pour montrer que ça va vraiment pas

, Il y a eu des cas aussi où il faut que tu tombes gravement avant qu'on vienne te chercher. Non, pas de bilan en Italie pas de prise de sang

, On m'a dit que c'est bien la France, à chaque fois que ma femme elle dit qu'elle est malade on l'écoute pas, il faut qu'elle tombe pour qu

/. Qu, est-ce que tu attends du système de soins français ?

«. Qu, on prenne soin de ce que je dis. J'ai peur des maladies transmissibles : trop peur de ça. Il faut un bilan. Le docteur me fasse un examen sur tout mon corps : une visite médicale

, / Comment tu te sens face au médecin ?

«. , ai un peu peur quand je vois le matériel, je cache pas le problème, on va parler pour chercher une solution, je peux expliquer?

, Selon toi quelle différence existe entre un médecin homme et un médecin femme ?

«. Le-bon-médecin, Je me sens compris. Chez nous, il y a pas de différence entre le médecin femme et le médecin homme, un médecin qui peut s'occuper de moi à la maison. Tout ce que je veux, c'est que le médecin, il m'explique qu'il ne me cache pas quelque chose, puisqu'il voit tout

, / Comment améliorer la confiance en consultation ?

, nous accueillir en souriant, « ici c'est chez toi », puisqu'on est pas chez nous, on sait pas comment ça se passe, on ne sait pas bien comment s'exprimer, on ose pas tout, Si on te dit « On va t'expliquer tous les problèmes que tu as, on va chercher une solution à ça

, P09/ 9e Entretien semi-dirigé

/. Qu, est-ce qu'être en bonne santé ? « C'est n'avoir aucune maladie

, / Comment considères-tu ton état de santé ?

, Lorsque je suis venu je me sens pas bien quoi, ils m'ont donné des médecins [sous-entendu : médicaments] 2 jours 3 jours, mais au fur et à mesure, je ne sens pas mon corps qui me fait mal. Même si je suis malade je peux voir un médecin : je me sens bien ici

, Fais-tu une distinction entre la santé mentale et la santé physique ?

«. , Chez moi, c'est normal de pas avoir le moral, car beaucoup de problèmes là-bas

, beaucoup de problèmes, et ça va me suivre ».« Je peux pas parler du moral avec le docteur, car il cherche où je suis mal dans le corps, ou bien ? il doit me demander si tu es mal dans la tête ? Il va pas me demander le moral : c'est un autre soin ! Le docteur, il peut pas guérir beaucoup, il peut pas donner médecine à ça; mais il peut guérir l'homme ( en montrant son corps ). Le moral c'est une chose qui te suit, quoi; ça dépend des personnes. Ou bien ? [il s'arrète] C'est pas la même chose quand mon bras me fait mal et, Si tu es mal santé, tu vas penser les choses mal. Les deux c'est important. Les pensées, les choses que tu as vécues, que tu es mal dans le corps, là-bas dans mon pays

, Comment as-tu ressenti les systèmes de soins dans les autres pays ?

. Au-pays, C'est pas facile, il faut marcher. Là-bas dans le désert, pas comme docteur, ils vont te donner un médecin de maison quoi, mais après il faut aller loin

, Resté 7 mois. J'ai vu les docteurs oui, ça c'est bien passé. Pour moi ils ont fait la visite quoi ».« Tout le monde est fatigué. Je ne me souviens pas vraiment ça fait longtemps ». Beaucoup de gens disent que l'Italie c'est pas facile, Les soins en Italie : « Un peu soigné mais quand je suis arrivé

!. «-non, La Lybie c'est pas facile. La fracture du pied, ils m'ont poussé du mur. Et je suis tombé, et après j'ai mis des branches là sur la jambe

/. Qu, est-ce que tu attends du système de soins français ?

«. Bien, Le docteur il m'a expliqué, cette fois il faut que je vais me reposer, pas marcher

. Bon-tu-sais-en-europe, Nous on encaisse, on est habitués, c'est pas facile de voir un africain devenir « mental » [sous-entendu atteinte psychiatrique], d'un coup comme ça à cause d'un petit problème, tu sais un italien, on lui a volé sa poupée sexuelle [sa femme] tu vois il s'est pendu, parce que vous êtes pas habitués aux problèmes

, Oui, les comportements et les esprits changent avec l'exil tu sais, mais pas toutes les personnes, il y en a beaucoup qui arrivent à garder tout ça, à économiser tout ça, tu sais on est créés différemment, il y a aussi des noirs qui n'encaissent pas. S'il est devenu fou c'est normal

, on peut être malade mental et pas totalement fou ; mais un esprit différent des autres, il s'habille très bien, il parle, lui seul ou il crie, ça veut dire que c'est un malade mental, Ça dépend, on peut être malade mental : on devient fou

, Nous en Afrique on a notre éducation, tu sais les parents ils disent aux enfants « c'est pas comme ça, Chez vous, les mômes ils font ce qu'ils veulent

, Quand tu es frustré, vous, avec tout le luxe, vous êtes plus frustrés et c'est plus facile la dépression. Vous en Europe, vous ne croyez pas à la possession des diables, tous les religieux ils croient à ça, la personne elle est très bien, il échange avec les autres. Mais il est possédé, mais pourquoi il fait ça ? Mais religieusement, nous on sait, les musulmans connaissent cela depuis des années, c'est la possession des « Sheitans » c'est la même chose que les djinns la même famille tu sais

C. Jamais and . Personne, Tu connais Ben Halima ?

, Un fou sourit dans la rue, il crie, il rit, lui seul, mais vous, jusqu'à présent la médecine occidentale n'a pas réussi à connaître tout cela

«. Ils-ont-recousu, tous les 4 jours, je refaisais le pansement. Je payais rien à l'hôpital, sauf après la guerre de la Lybie, avec la rupture de médicament et autre, tu vas acheter à la pharmacie, mais c'est pas cher, 2011.

, Si la Lybie est rétablie comme avant, j'hésiterai pas à repartir là-bas

, Je suis parti ? Pourquoi ? Mais parce que c'est la guerre là-bas ! Oui j'ai été prisonnier

, Si tu n'as pas de pièce ils t'arrêtent, mais comme je parle bien leur langue, les Sabhas, avec la frontière du Niger. C'est les rebelles, les milices, des bandits, ils nous arrêtent, ils nous fouillent font descendre du taxi ils nous volent

, Tu peux pas rentrer chez toi, toutes les frontières avec le Niger elles sont surveillées tu es coincé

. «-en-italie, mois ; ils nous ont fait croire qu'on était tuberculeux 11 personnes ! Dans les campos, on est obligé d'aller chaque fin de mois, faire la prise de sang ! Six mois je pars faire la prise de sang. Moi je suis pas malade !! On crachait pas

, tous les résultats de la prise de sang, mais c'est rien, j'ai rien ! Je parle italien, le médecin c'est des gens qui ont pitié avec tout ça, il faut aller doucement avec les personnes qui sont malades. La prise de sang si la personne est malade jusqu'à 25 cL de sang. C'est comme ça ? 5 tubes !! Tout ça pour faire les tests et chaque fin du mois c'est 0 comme ça ! Ils vont faire quoi avec tout ça là-bas ?

.. Niger, il y avait un homme, chaque semaine on lui met une poche de sang, à chaque fois il n'a plus de sang, on arrive pas à comprendre pourquoi, il faut voir s'il n'est pas possédé, c'est comme ça qu'on a découvert qu'il était possédé par un génie, ils l'ont chassé, après il était guéri

, / Quelles sont tes attentes vis-à-vis du Docteur ?

«. Bon and . Moi, ] bon, un docteur il a étudié, c'est à lui de savoir, de voir ce que j'ai. Une fois que je vois le docteur, c'est lui qui connaît tout

/. Qu, est-ce qu'être en bonne santé ?

. «-quand-tu-n'es-pas and . Souffrant, Et quand le check up te dit que tu n'as pas de maladie vénérienne. La bonne santé ne provient pas de toi. C'est pas parce que tu te sens bien que tu es en bonne santé

, Le médecin, va reconnaître que je suis mentalement malade, moi je ne vais pas consulter de moimême si je suis malade dans la tête

, Dans mon idéologie, la dépression au premier degré c'est quelqu'un qui va mal, triste, refermé

, Puis il y a le deuxième degré : là les gens ont des soubresauts

, Au troisième degré : là tu es inconscient. ( sous-entendu non maitre de ses actes )

, En Italie, j'en ai vu beaucoup ils perdaient la raison car ils n'avaient plus d'espoir. C'est pas bon quand il y a plus d'espoir. Ils devenaient même agressifs

, Les prises de sang

«. ,

, Mais selon ma culture en Afrique

, Je pense qu'ils commercialisent le sang en Italie

, Au Cameroun, y'en a qui ont besoin du sang, on prend une poche de sang pour aider les autres. En retour, ils t'offrent une somme symbolique ou un cadeau

, / Comment as-tu ressenti les systèmes de soin dans les autres pays ? Je crois il faut pas parler de racisme, tu sais

, RÉSUMÉ Introduction : Depuis 2015, la vallée du Briançonnais est le siège d'un afflux migratoire majeur, la ville de Briançon, au coeur des Alpes, située à la frontière franco-italienne, accueille et soigne cette population migrante importante. Les besoins sanitaires des primo-arrivants sont spécifiques, multiples, jusqu'alors non décrits et, En Italie les gens sont ignorants de ce que nous vivons

, Une étude transversale à la fois quantitative et qualitative vise à dresser un état des lieux sur la santé et les besoins en santé des migrants en zone frontalière

. Matériel, Une enquête quantitative, rétrospective, observationnelle, réalisée de mai 2017 à octobre 2018, d'après 2198 dossiers de patients migrants consultant sur les principaux lieux de soins (permanence d'accès aux soins, urgences, associations) a recueilli l'âge, l'origine et les pathologies objectivées

, Résultats : Les résultats quantitatifs montrent une majeure partie de pathologie traumatique (35,9% IC95% [32,86; 36,84]) principalement en lien avec le passage transfrontalier. La pathologie infectieuse est le troisième motif de recours aux soins (15,8% IC95% [14,53 ; 17,60]) mais les maladies infectieuses transmissibles sont insuffisamment évaluées du fait des perdus de vue, Une enquête qualitative réalisée en septembre et octobre 2018, sur les lieux associatifs, visait à explorer du point de vue des primo-arrivants, les représentations, les vécus du parcours de soins, et les attentes propres à ce public

, Quinze entretiens ont été réalisés, les patients interrogés avaient des profils diversifiés sur l'âge, le sexe, l'origine, mais représentatifs de la population source. Les entretiens révèlent l'importance de l'approche culturelle dans la consultation

, La somatisation, fréquente, serait une explication à cette problématique. Le vécu des parcours de soins en Italie amène aux départs vers la France. L'attente principale des primo-arrivants est d'être rassuré sur leur état de santé par une consultation médicale. Conclusion : La permanence d'accès aux soins (PASS) de Briançon est adaptée pour les soins primaires et la prise en charge des pathologies de l'appareil locomoteur prépondérantes en zone frontalière ; mais fait défaut dans le domaine de la santé mentale et dans la prévention des maladies transmissibles. Aussi est-il nécessaire de renforcer la prévention auprès des primo-arrivants, mais également de sensibiliser les soignants impliqués à considérer la souffrance psychique sous toutes ses formes et à l'appréhender de manière adaptée, le concept européen de psychothérapie est non admis ni forcément perçu comme une solution pour les primo-arrivants