Évaluation de l'atteinte ophtalmologique dans une cohorte de patients traités pour neuromyélite optique et comparaison en fonction du type d'auto-anticorps

Résumé : Objectif : l’objectif de notre étude était d’évaluer l’atteinte ophtalmologique de patients traités pour une neuromyélite optique MOG+ ou AQP4+ et de rechercher si l’atteinte était plus sévère dans l’un des deux groupes. Matériel et méthode : il s’agissait d’une étude multicentrique aux CHU de Nord et de la Timone. Les patients étaient suivis dans les services d’Ophtalmologie et Neurologie. Le suivi de notre cohorte était prospectif avec une inclusion entre le 02 mai 2016 et le 31 décembre 2017.Les patients étaient traités par immunosuppresseurs pour une neuromyélite optique à anti-MOG ou anti-AQP4. Leur évaluation ophtalmologique comprenait une analyse de l’épaisseur de la couche des fibres nerveuses rétiniennes (RNFL) par tomographie en cohérence optique (OCT), et une analyse de l’acuité visuelle par l’échelle de Monoyer. Résultats : 86 yeux de 43 patients ont été inclus. 48 yeux dans le groupe AQP4+ et 38 yeux dans le groupe MOG+. On retrouvait une majorité de femmes (33/43), 2/24 chez les AQP4+ et 8/19 chez les MOG avec une différence significative. L’analyse des OCT RNFL mettait en évidence un amincissement de la couche des fibres optiques lors de l’inclusion (RNFL ≤ 90 µm) pour 48 yeux/86 au sein de la cohorte (27 dans le groupe AQP4+ et 21 dans le groupe MOG+). Il n’existait pas de différence significative entre les 2 groupes p=0,678. Cette atrophie est considérée comme sévère (RNFL < 75µm) pour 36 yeux/86 sans différence significative entre les deux groupes. On retrouvait pour l’atrophie sévère 20 yeux/48 (41%) dans le groupe AQP4+ et 16/38 (42%) dans le groupe MOG+ (p=0,578). L’acuité visuelle moyenne de l’ensemble de la cohorte était de 0,16 LogMar ± 0,27 (8/10ème). L’analyse comparative de l’acuité visuelle moyenne entre les 2 groupes ne retrouvait pas de différence significative mais une tendance d’acuité visuelle moins bonne dans le groupe AQP4+ pour les yeux droits. Pour les yeux droits : l’acuité visuelle moyenne était de 0,25 LogMar ± 0,37 (5 à 6/10ème) pour les AQP4+ et de 0,08 LogMar ± 0,18 (8/10ème) pour les MOG+ (p=0.056). Conclusion : notre étude permet de mettre en évidence au sein de cette population une atteinte ophtalmologique à type d’atrophie du nerf optique dans plus de la moitié des cas (48 yeux/86). L’acuité visuelle moyenne de toute la cohorte était de 8/10ème. Notre étude ne retrouvait pas de différence significative entre les deux groupes AQP4+ et MOG+ pour le RNFL moyen. On ne retrouvait pas non plus de différence significative pour l’acuité visuelle mais une tendance à une acuité moins bonne dans le groupe AQP4+ et uniquement pour les yeux droits.
Complete list of metadatas

Cited literature [40 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02173483
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, July 4, 2019 - 2:53:39 PM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 1:26:51 AM

File

These Matthieu Gonzalvez FInal...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02173483, version 1

Collections

Citation

Matthieu Gonzalvez. Évaluation de l'atteinte ophtalmologique dans une cohorte de patients traités pour neuromyélite optique et comparaison en fonction du type d'auto-anticorps. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02173483⟩

Share

Metrics

Record views

3

Files downloads

28