Le testament dans le droit des États de l'océan Indien : Afrique du sud, Comores, Madagascar, Maurice, Mozambique, Seychelles

Résumé : Le testament, outre le fait qu’il soit un moyen pour le de cujus de prolonger sa vie, ou plutôt son emprise sur les vivants, est aussi un moyen d’anticiper l’apparition de problèmes –voire de les régler– dans bien des familles. Combien de dossiers de successions sont laissés en suspens dans les études notariales à cause de biens immobiliers d’un de cujus qu’une famille se déchire ou s’en désintéresse. Un testament aurait permis de régler le partage de ces biens, sauf à considérer –par des héritiers déçus souvent– que son interprétation n’est pas claire. Ce dernier point ne sera cependant pas traité. Mais pour régler ce problème d’interprétation en amont, des conditions de forme et de fonds devront être respectées. Celles-ci, comme déjà évoquées, sont régies par le droit des États. Il conviendra alors de se demander comment le droit des États de la zone ouest de l’océan Indien a appréhendé la confection du testament.
Mots-clés : Testament
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [41 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02176254
Contributor : Réunion Univ <>
Submitted on : Monday, July 8, 2019 - 8:48:44 AM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 10:47:47 PM

File

C. RINGWALD M2 Not. Mémoire d...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02176254, version 1

Citation

Christelle Ringwald. Le testament dans le droit des États de l'océan Indien : Afrique du sud, Comores, Madagascar, Maurice, Mozambique, Seychelles. Droit. 2017. ⟨dumas-02176254⟩

Share

Metrics

Record views

14

Files downloads

7