Pratiques des médecins généralistes concernant l'hydratation artificielle des patients en fin de vie proche à domicile

Résumé : Introduction : Dans les années à venir 41% à 69% de la population aura recours à des soins palliatifs, que se soit en institution ou à domicile par des professionnels formés. L'hydratation artificielle en fin de vie est un questionnement fréquent dans ces situations. Il existe peu de référentiels et de recommandations. L'objectif principal de notre travail est d’étudier les pratiques des médecins généralistes concernant l’hydratation artificielle chez les patients en fin de vie proche à domicile. Notre objectif secondaire est la recherche de facteurs influençant leurs attitudes concernant l’hydratation artificielle pour les patients en fin de vie proche à domicile.
Méthode : Nous avons réalisé une étude quantitative et descriptive. Nous avons interrogé les médecins généralistes maîtres de stages universitaires de France à l'aide d’un questionnaire envoyé par mail. Le questionnaire portait sur la description de la population étudiée, leurs connaissances en soins palliatifs, leurs pratiques et leurs représentations de l’hydratation.
Résultats : 30 maîtres de stages universitaires de la faculté de Nice ont répondu. Dans 63% des cas, il est préféré un arrêt de l’hydratation lors d’une fin de vie proche. 63,3% de ceux qui arrêtent l’hydratation ont moins de 20 ans d’ancienneté d’installation (p=0,058).
Discussion : L’accompagnement d’une fin de vie au domicile est une situation rencontrée par tous les MG et peut les mettre en difficulté. La revue de la littérature serait en faveur de l’arrêt d’une hydratation en fin de vie. Nos résultats attirent l’attention sur la formation. Les « jeunes médecins » ont tendance à arrêter l’hydratation artificielle en fin de vie; ce qui nous fait penser que c’est grâce au développement des soins palliatifs dans la formation initiale notamment que ce résultat peut s’expliquer.
Conclusion : Les médecins généralistes sont en première ligne en ville pour la prise en charge des patients en fin de vie au domicile. Répondre à la question de l’hydratation artificielle en fin de vie n’est pas facile et les pratiques sont variables entre les médecins. La complexité de la situation fait intervenir différents facteurs pour la prise de décision. La collégialité reste au cœur la prise en charge entre le médecin, l’équipe soignante, le patient et sa famille.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [19 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02182011
Contributor : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Submitted on : Friday, July 12, 2019 - 3:15:04 PM
Last modification on : Wednesday, July 24, 2019 - 1:24:24 AM

File

2019NICEM042.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02182011, version 1

Citation

Audrey Freccero-Gardé. Pratiques des médecins généralistes concernant l'hydratation artificielle des patients en fin de vie proche à domicile. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02182011⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

5