Évaluation de l'efficacité de la stimulation électrique transcrânienne à courant continu sur les symptômes négatifs dans la schizophrénie

Résumé : La schizophrénie est une pathologie fréquente et invalidante. Cliniquement, cette maladie présente plusieurs dimensions dont la dimension négative. Cette dimension très handicapante pour le patient est souvent réfractaire aux traitements médicamenteux. La mise en place de nouvelles stratégies thérapeutiques pour diminuer ces symptômes réfractaires est donc un enjeu majeur pour les décennies à venir.
La Stimulation Transcrânienne par courant continue (tDCS) fait partie de ces techniques qui connaissent un nouvel essor, notamment dans les pathologies psychiatriques. Cette étude propose de se pencher sur l’efficacité de la tDCS sur les symptômes négatifs dans la schizophrénie. Dans cette étude, 12 patients schizophrènes déficitaires ont été inclus en double aveugle versus placebo. 7 patients ont bénéficié d’une cure de tDCS au niveau du CPFDL gauche sur 10 séances réparties sur 5 jours. L’ensemble des patients ont été évalués avant et après la cure, et suivis à 1 mois et 3 mois.
Les résultats observés ne permettent pas d’avoir un résultat statistiquement significatif du fait du manque de puissance. Malgré les limites de cette étude, on en dégage une tendance clinique en faveur d’une amélioration clinique des symptômes négatifs de certains patients. En effet, il est apparu une diminution de la SANS plus marquée dans le groupe « stimulation active » que dans le groupe « stimulation placebo » sur les visites à 1 semaine (V6) et à 1 mois (V7) par rapport à la visite d’inclusion (V1) (V1/V6 : -3,8% vs -2,4% ; V1/V7 : -10,4% vs -1,6%). Ces résultats constituent un argument en faveur de notre hypothèse selon laquelle la tDCS permet une amélioration des symptômes négatifs en thérapeutique adjuvante. Néanmoins, cette différence d’efficacité en faveur du groupe « stimulation active » s’inverse à V8 par rapport à V1 au profit du groupe « stimulation placebo » (V1/V8 : -5,1% vs 9,1%). D’une part, plusieurs facteurs intrinsèques et extrinsèques aux patients peuvent rentrer en jeu dans l’interprétation des résultats. D’autre part, l’effet thérapeutique constaté après la cure semble s’être dissipé à 3 mois. Il serait donc intéressant de pérenniser l’effet de la tDCS par des séances d’entretien.
Ces observations permettent de nous donner des résultats préliminaires encourageants et d’envisager dans un futur proche de nouvelles stratégies thérapeutiques dans la prise en charge des symptômes négatifs dans la schizophrénie.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02185688
Contributor : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Submitted on : Tuesday, July 16, 2019 - 5:49:08 PM
Last modification on : Wednesday, July 31, 2019 - 1:21:51 AM

File

2019NICEM017.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02185688, version 1

Citation

Étienne Plaquet. Évaluation de l'efficacité de la stimulation électrique transcrânienne à courant continu sur les symptômes négatifs dans la schizophrénie. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02185688⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

65