C. Servais, La médiation : théorie et terrains. Bruxelles : De Boeck Superieur, 2016.

D. Quélin-souligoux, De l'objet à la médiation. Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, pp.29-39, 2003.

L. Dauphine, Animaux de compagnie : les Français plébiscitent le chat, 2018.

M. Maurer, F. Delfour, and J. Adrien, Analyse de dix recherches sur la thérapie assistée par l'animal : quelle méthodologie pour quels effets ? Journal de réadaptation médicale, vol.28, pp.153-159, 2008.

, Consulté le 12 juin, 2018.

S. Tremblay, La zoothérapie au saguenay : ampleur, perception et connaissance sur son utilisation dans les résidences privées pour personnes âgées. Maîtrise en travail social, p.215, 2008.

F. Beiger and . La, Eduquer avec les animaux, vol.2014, pp.11-18

, Découvrez les spécialités des chiens, 2018.

H. Info, Définition du handicap -La grille AGGIR

, Q : Et c'est pour cela qu'il est au centre de mon mémoire

S. Mme, Mais oui, mais non, parce que on a ? c'est bien peut être aussi de pouvoir comparer d'autres hein, parce que les 629 rongeurs bah ils?. je pense que les rongeurs c'est essentiellement tourner autour de l'alimentation finalement parce qu'ils n'ont 630 pas ? forcément tellement d'autres intérêts. Après je connais peut-être moins bien

. De-ce-que-j'en-ai-vu-bah, Le chat c'est heu on peut plus on peut un peu moins lui imposer des choses

S. Enfin, . Lui-imposer-parce-que-le-chien-sans, and . Lui, imposer des choses ? mais si le chien à un moment donné il a pas trop envie 633 et que je lui dis de venir il va quand même venir quoi... je vais pas le tirer ben voilà il va venir tout seul mais donc le chien il a 634 quand même ce rapport

. Qu, il arrive elle va voir les gens qui arrivent tous. Bah c'est un golden 636 quoi, donc elle va au contact quoi qu'il arrive. Il y a pas une personne qui peut rentrer sans qu'elle ne vienne pas enfin presque 637 systématiquement, elle vient et notamment quand c'est des enfants. Après, je pense qu'elle doit savoir ce qu'elle fait là aussi je 638 pense quelque part. Je pense qu'elle sait ce qu'elle fait. De venir bosser la, donc il y a pas un gamin qui rentrerai

, Q : Oui vous n'avez pas eu de fait où elle aurait refusé la relation avec la personne ?

S. Mme, Non bah justement pas celle-là... elle est vraiment bien pour ça parce que quel que soit le?. le avec les enfants non

, Il y a des fois maintenant des gens qu'elle connaît, qui font un peu partie des meubles, je dis pas, elle va forcément trop s'agiter

. L'autre and .. Ça-dépend-hein, le matin en général il dort ... ils peuvent rentrer, il ouvre un oeil et bon ok quoi

, Mais pas ma chienne. Donc, quoi qu'il arrive elle, elle peut toujours venir voir le gamin qui rentre toujours, toujours, toujours

D. Donc-Ça, Elle entre en relation directement, tout le temps, directement. C'est pour ça que dans le choix du chien, il faut 646 avoir un chien non plus trop ?faut avoir un chien qui justement aime entrer en relation aussi parce qu'il y a des chiens plus 647 distant qui sont pas?. plus timides qui vont pas ... après ça peut être bien dans d'autres cas mais en tout cas là?. dans mon 648 cas, moi ça serait embêtant un chien comme ça

, Q : Oui, qui ne favoriserait pas la relation ça serait plus compliqué

S. Mme, Bah c'est ça. C'est ça ça serait un peu ennuyé. Mais bon, j'ai pas du tout ce cas-là donc bon

, Q : Tant mieux. [silence] Vous vouliez ajouter quelques choses ?

S. Mme, 653 Q : Pour moi, oui je vous remercie énormément pour tout ce ?

S. Mme, Alors après, ouais le chien, j'étais en train de réfléchir ? qu'est-ce qu'il était intéressant de lire hein, bah il y a 655 vraiment Montagner parce que c'est vraiment le sujet de son bouquin

S. Mme, alors il y a des études éthologiques. Parce que du coup, c'est une nana que 661 je connais qui fait pleins de petites d'études comme ça. Mais heu je ne sais pas ce qui est lisible, ou pas. Justement sur les 662 interactions avec le chien. Notamment visuel, et qui bosse énormément sur ces interactions visuelles et on sait maintenant, alors 663 là il faudrait chercher sur les parties éthologiques parce que maintenant c'est prouvé hein, que le chien il utilise aussi le regard 664 humain. Le chien, il utilise?. Ça fait tellement longtemps qu'il vit à nos côtés que... il utilise... ça fait maintenant partie de leur 665 fonctionnement de chien de, p.666

, tu vois, le chien il va d'abord se diriger vers là quoi. Vers où on va regarder. Des choses comme ça qu'ils ont mis en évidence

, Il y a plein d'études comme ça qui se font... ces 668 derniers... très récemment là ? Et il y a des choses quand même très très spécifiques justement lié au chien hein, p.669

, Donc, je sais pas, si c'est visible 670 quelque part ce qu'elle, elle doit publier quelque part ? il y a beaucoup de truc sur le chien mais le problème c'est que c'est 671 en anglais. Mais, notamment, elle a pas mal fait de coloc' ou d, Duranton qui est éthologue, que je connais et qui fait des ? pas mal d'études comme ça

, Parce que voilà ?. si il y en a un un jour qui a un soucis ou ? moi j'ai amené le 718 chien avec la collerette hein parce qu'il y avait un problème ? lambda et machin. Donc, voilà, après voilà, il y a quand même 719 des ... des prises de nouvelles, et le chien comment ça et pourquoi et qu'est-ce qu'il a eu ?

S. Mme, Oui c'est là qu'on voit que le chien c'est pas comme si c'était un pot de fleur posé heu dans le coin de la salle quoi

. Ouai, on s'inquiète pour lui et voilà quoi. Oui, voilà

M. Q-:-d'accord and . Beaucoup,

S. Mme, Bah je sais pas si ? si il va y avoir moyen de faire quelque chose avec tout ça oui

, Q : Si si tout à fait. Ça va énormément enrichir ?

S. Mme, est vraiment ? bon je pense que le chat ? faut que je creuse le 727 chat quand même ? je me dis qu'il y a surement des choses à faire aussi avec le chat. Ah oui, et il y a un truc aussi que ? ah 728 oui voilà ? parce que je suis trop bavarde moi ? Heu ? donc moi c'est un labrador donc 35kg et une golden donc 25kg, donc 729 c'est quand même des ...des ? c'est pas des petits chiens. Et alors moi du coup, bon là j'en ai déjà 2 donc pour l'instant c'est 730 bien ? mais d'expérience et tout ça ?Voilà moi je me dis que le prochain, je pense que je vais ... enfin je dis ça mais ça 731 dépend aussi il y a des rencontres avec des chiens qui se font de manière, Ah bon d'accord. Non

, Justement pour le côté contact physique, hein dans certains handicaps 733 justement le gros chien c'est pas ? c'est pas adéquate. Parce que du coup... et puis pour les gamins qui ont peur aussi qui ont 734 une appréhension ? quand même ? d'emblée ils approcheraient plus facilement un petit chien. Ça je l'ai vécu hein, je l'ai fait 735 avec d'autre. Où j'ai emprunté entre guillemets des chiens de copines qui étaient bien ? que je pouvais prendre sans problème 736 quoi...des chiens que je connaissais avec des comportements qui étaient bien quoi. Voilà, et petits chiens et bah il y a des gamins 737 soit parce qu'ils ont une appréhension, soit ? et un petit chien ça passe un gros chien ça passe pas en tout cas au début, p.739

, Et du coup le petit chien que l'on peut mettre sur 742 les genoux, ça me permet être un bon complément, pour cette relation justement parce que sinon il y a trop de distance et les 743 gamins qu'on peut pas forcément mettre comme ça... installer au sol et mettre un chien à côté et ben ça n'aiderait pas ça serait 744 encore à la limite plus compliqué. Et donc le petit chien le tout petit chien pas lourd que l'on peut mettre sur les genoux. Ça me 745 semble être, moi ma prochaine étape parce que justement par rapport à cette relation et au contact qui peut y avoir parce que 746 pour certains gamins? je? je sens qu'il manque ça ? il manque ça

, Q : Parce que cette proximité, elle a un véritable impact sur cette relation

S. Mme, Oui c'est ça, c'est le mot que je cherchais. C'est ça. Les gamins recherche une proximité, une vraie proximité. Bon 750 après, c'est pas tout le temps mais sur un petit moment ... sur un petit temps je pense que c'est important, p.751

.. Chien-dans-certaines-pathologies-c'est-difficile-donc-je-vise-le-petit-chien, donc on garde toutes les caractéristiques et les 752 composantes... que l'on recherche chez le chien dans le relationnel et tout... mais le petit chien qui tolère d'être sur les genoux 753 et que... que l'on peut caresser sur les genoux, et du coup le contact là il se fait. Hein, voilà j'ai juste rajouté ça parce que, parce 754 que moi c

, Mais du coup, c'est intéressant ? selon vous, ça serait inhérent au chien ce côté ? ce côté relationnel et proximité avec 756 l'homme et quel que soit le chien

S. Mme, Mais un chien comme ma 758 golden qui adore se faire papouiller bah ça peut ? alors la balle ça peut durer 2h mais les papouilles ça peut ? et c'est elle qui 759 réclame hein ? elle te met des grands coups de tronches là, Oui, alors après, il faut choisir un chien aussi qui ? qui apprécie ça. Hein, évidemment, p.760

E. Elle-est-vraiment-en-recherche-de-Ça, . Ne-s'en-lasse-pas-quoi, and . Donc, Bah, voilà hein, parce 761 que j'en reviens mais le chat ou le rongeur et tout bah ? au bout d'un moment hein ? je trouve déjà qu'il y a pas assez 762 la personne. Donc le message il est clair, « je t'amène une balle ou t'amène mon truc à tirer, je te l'amène, je te le pose là et je te regarde

S. Mme, Alors en plus un gamin qui est handicapé pour un peu que le langage soit compliqué pour lui ça entrave complètement sa relation humaine, on va dire, parce qu'elle [?] passe essentiellement par ça même les gamins à l'école ils se parlent, bon ils se touchent, ils se tapent dessus éventuellement mais il y a quand même le langage. Donc, avec des enfants qui n

. Donc, Mais là il y a de vraie communication qui arrive par le regard par tout ça et qu'ils n'ont pas autrement. Que les professionnels ont soit beaucoup de mal soit qui n'observent même pas ou que très rarement. Et là du coup le gamin qui cherche vraiment la relation pour le coup déjà visuellement, pp.447-451

S. Mme, Pour ça il est très bien [le chien] c'est plus un contact physique et sensoriel pour le coup, il vient quoi il vient au contact, pp.461-462

S. Mme, Mais du coup maintenant les deux chiens viennent, ils s'approchent de lui

, Une petite caresse et puis ils repartent, ils insistent pas ils s'en vont mais voilà il a eu son petit contact, pp.561-563

S. Mme, . ;-?]-le-chien-qui, and . Vient,

S. Mme, Sur le lien homme-chien et notamment ce lien visuel du coup qui est hyper important. Parce que le chien, il nous décrypte aussi, mais il y a des choses c'est carrément incroyable. (L. 673-675) [?] Et puis, par rapport aux interactions visuelles aussi

S. Mme, Comme les gamins, quand ils ont pas l'appréhension ce qu'ils veulent c'est être au contact, ils veulent être au plus. Donc, en général, ça se passe sur les tapis, par terre ils veulent jouer, ils veulent être à la hauteur des chiens. Parce que quand ils sont dans un fauteuil, ils ne le sont pas et ils peuvent pas s'y mettre, pp.739-742

S. Mme, Les gamins recherche une proximité, une vraie proximité. C'est pas tout le temps mais sur un petit moment, sur un petit temps je pense que c'est important, pp.750-751

S. Mme, Ça change quand même que d'amener une boîte de Lego ou un jeu dans une boîte. C'est quand même pas la même chose, pp.93-94

S. Mme, Le kiné, bossait les mêmes objectifs, mais j'entendais le gamin hurler jusque dans notre salle. (L. 303-304) [?] Parce que moi, je faisais exactement le même boulot que faisait le kiné sauf que c'était initié à la demande du gamin, parce qu'il voulait aller jouer avec les chiens. (L. 308-309) [?] Mais j'avais les mêmes objectifs que le kiné sauf que moi, j'ai des photos où le gamin il a la banane, alors que chez le kiné c'était dans les larmes à chaque séance. Ça change tout, Là où ça se faisait dans les larmes chez le kiné parce qu'il sortait d'un post-opératoire un peu lourd, pp.311-313

S. Mme, est pas le seul, [?] aller chez le kiné c'était « oh non non non j'ai pas envie d'y aller » et puis moi il arrivait à fond les gamelles sur son petit fauteuil en disant : « je veux jouer !, pp.316-318

S. Mme,

S. Mme, était dans les pleurs et dans les larmes et puis chez moi je le mettais un petit tapis et pareil il faisait une petite séance de brossage à genoux dressés et puis il avait le sourire, il avait la banane et puis il s'occupait plus de ses genoux parce qu'il était en train de brosser le chien. Donc, là c'était énorme entre les séances de kiné et puis après quand il débarquait chez moi

S. Mme, Après, je lui ai dit plus grand quand même [?] je lui ai fais la rétrospective une fois qu'il partait, il a quitté le service, il a été orienté ailleurs. Et du coup, je lui ai dit quand même, « tu sais qu'on a travaillé tout ça à fond sans que voilà ». Alors, il rigolait, pp.584-586

S. Mme, ?] là dans ce cas-là, j'allais pas lui dire ça [les objectifs] parce que vu qu'il travaillait ça chez le kiné et que c'était dans les larmes. J'allais pas lui dire tiens on va travailler la même chose

S. Mme, Moi j'aimerais bien, j'ai peut-être un jeune chat que je vais peut-être pouvoir, lancer un peu là-dedans. Mais le chat, c'est moins facile à gérer, le chat il vient si il a envie. Et puis, c'est pas tout le temps qu'il envie alors que le chien c'est un peu plus, le chien il a quand même ce rapport à l'humain qui est très particulier, pp.623-626

S. Mme, est bien peut être aussi de pouvoir comparer d'autres, parce que les rongeurs je pense que c'est essentiellement tourner autour de l'alimentation parce qu'ils n

. Après, je connais peut-être moins bien, mais voilà de ce que j'en ai vu. Le chat, on peut un peu moins lui imposer des choses, aussi quelque part, pp.6629-632

S. Mme, ?] D'où ces choses qui se passent avec le chien et qu'on a pas avec d'autre animaux, p.687

S. Mme, Oui c'est là qu'on voit que le chien, c'est pas comme si c'était un pot de fleur posé dans le coin de la salle. On s'inquiète pour lui, pp.722-723

S. Mme, Non, mais le chien c'est vraiment, je pense que le chat faut que je creuse quand même, je me dis qu'il y a surement des choses à faire aussi avec le chat, pp.727-728

S. Mme and . ;-?]-j'en-reviens, au bout d'un moment, je trouve déjà qu'il y a pas assez d'interactions comme ça et puis le chat, il vient si il a envie de venir, on peut gère imposer à un chat d'être sur les genoux et d'y rester, pp.762-764

S. Mme, Et donc on a dit « attend non non, le chiot là on peut pas. C'est pas un chien de médiation pour le moment, pp.41-42

S. Mme, Elle ne supporte pas qu'on mette sa tête sur elle, elle s'en va, p.244

S. Mme, Il s'est dit : « ouh la mais où est-ce qu'elle m'a emmené aujourd'hui ! » (L. 455-456) [?] Il s'est mis en j'observe c'est quoi tout ça, Donc il est resté 10 minutes à observer, pp.460-461

S. Mme,

S. Mme, Finalement tout ce qui est très au contact c'est quand même lourd hein lourd pour les chiens même si ils acceptent, enfin ils acceptent, ils tolèrent mais c'est pas en tout cas moi le labrador Handi'chien c'est pas forcément ? ce qu'il préfère ? clairement, pp.507-509

S. Mme, Donc, moi le labrador pour être clair, 2 années de suites, il était pas si vieux que ça, il avait [?] peut-être 5 ans à peine, [?] on lui a proposé des trucs plus, je pense que c'était trop pour lui, vraiment trop et à partir du mois de mai, il se collait sous le bureau et il en sortait pas avant même que les gamins arrivent. Et il ne ressortait pas quand les gamins arrivaient bien au contraire. Donc, là il nous a clairement dit « vos c?. c'est bon, moi j'en peux plus, Les chiens c'est pareil faut quand même tenir 10 ans à faire des trucs comme ça aussi

S. Mme, Alors lui il est clair, c'est bien pour ça il est très clair, quand il veut plus il va se planquer sous une table ou sous un truc où on pourra pas l'atteindre et « fichez moi la paix ». Donc, on respecte mais on s'est dit quand même. Donc, on a un peu réfléchi à ce qu'on lui proposer et puis on s'est dit que ça devait être un peu trop. Donc, on a allégé, on a revu nos groupes qu'il y ait moins de gamins. Et puis là ça fait plusieurs années que ça n, Le chien attention, faut pas non plus que ce soit trop lourd parce que le chien il absorbe tout et trop de séances, trop de choses, pp.521-527

S. Sur-le-patient-mme, Et on a un peu rattrapé et récupéré tout ça avec ce petit chien là. Du coup, c'est là que j'ai fait mon premier atelier on va dire avec le seul qui refuse et tout et j'ai réussi à la raccrocher avec ça. (L. 32-34) [?] Surtout que dans ces 2 là, il y avait vraiment une jeune très passive qui attendait, qui disait oui à ce qu'on lui proposer mais avant qu'elle, elle fasse une proposition ou qu'elle s'affirme sur quelque chose c'était encore autre chose, Donc il se trouve qu'à l'époque, on avait 1 ou 2 ados qui étaient [?] un peu en rupture de toute leur prise en charge

S. Mme, ?] ça change complètement de ce qui leur ai proposé habituellement déjà, p.88

S. Mme, Oui il y a l'effet nouveauté. (L. 90) [?] De l'émulation par rapport aux autres, aux copains parce qu'il y a ceux qui, nous il faut qu'il y ait en général une demande qui émane du gamin déjà par rapport à ça, pp.96-97

S. Mme, Parce que là, l'effet motivation il est très fort et la découverte d'activités comme ça

S. Mme, Donc voilà, il y a un gros facteur motivation de toute façon par rapport à ce que nous ? (L. 124)

S. Mme, Alors les collègues, ont joué le jeu parce que de toute façon, elles arrivaient plus, le gamin il ne voulait plus venir et donc elles ont réussi à récupérer par le biais du chien. [?] Donc, ça a été réutilisé par l'orthophoniste en l'occurrence qui faisait des petits parcours après, qui recréé le parcours avec des petits Playmobil, des petits machins, des petits trucs. Le gamin refaisait son parcours et expliquer ce qu'il avait fait, ce qu'il avait travaillé et donc elle a réussi à réenclencher l'orthophonie par ce biais-là. Après on fait toujours aussi un cahier avec des photos donc le gamin doit aussi écrire, Alors oui, nous ils sont tous, enfin un peu près tous scolarisé mais pour certains avec des troubles sévères du langage quand même oral et ça a permis aussi à des orthophonistes, pp.135-147

S. Mme, Le gamin il est rentré en interaction avec le chien et ça lui a permis de revenir après sur le groupe. Des petites choses comme ça, pp.279-282

S. Mme and . ;-?]-et, puis en général les gamins c'est ça aussi, ça génère de l'envie aussi de se surpasser [?] parce que du coup pour certains s'est assez compliqué, pp.92-93

S. Mme, il y avait de la communication aussi qui se développer parce qu'ils étaient au courant que machin avait fait ça avec le chien alors qu'ils se voient pas. Donc, via les réseaux sociaux les gamins ils communiquent. Donc ça crée de la relation, ça crée des initiatives [?] parce que des gamins qu'ont l'habitude qu'on s'occupe d'eux donc en général, on leur dit on va faire ça en général ils disent ok, ils sont pas trop, enfin des fois il y a des rebelles mais en général ?. Et là du coup, moi j'ai des gamins qui arrive avec des tas d'idées. Ils me disent : « ohhh tiens si on faisait ça et machin et ? ». Ils arrivent avec des listes, j'en ai même pour toute l'année. À chaque séance, ils arrivent et « tiens on pourrait faire ci on pourrait faire ça, pp.330-342

S. Mme and . ;-?]-donc, Donc, ça demande de sérieusement s'appliquer pour sortir un truc compréhensible pour le chien parce que le chien, c'est pas moi, moi je prends le décodeur et j'arrive à peu près à comprendre le contenu. Le chien, il comprend pas, il comprend pas donc ça oblige aussi et puis des fois à mémoriser les commandements des chiens, il faut les ressortir un peu tel quel si le chien il a appris « assis » c'est pas « va t'asseoir ». Et ça demande pour certains des efforts conséquent, très conséquent pour arriver à ça et puis ils en tirent aussi, Que ce soit motrice, que ce soit verbal parce que j'ai des gamins avec des troubles du langage oral sévère et si tu dis un [parole volontairement incompréhensible] au chien et bah il comprends rien, il fait pas ce que tu lui demande, pp.357-363

S. Mme, Et puis, il demande au chien, c'est pas encore dépendre de quelqu'un « ah bah tiens j'ai fait tomber mon stylo tu peux pas me le ramasser ». Ils peuvent interagir eux directement, pp.367-368

S. Mme and . ;-?]-donc, Et puis là, c'est une gamine qui a complètement bien rebondie puisqu'elle a 18ans, elle est en mesure de s'organiser un week-end à Lyon avec ses copines et de gérer tout ce qu'il y a a gérer autour de ça parce qu'elle est en fauteuil électrique, elle a besoin d'une tierce personne pour quasiment tous et elle est capable de tout gérer, pp.386-390

S. Mme, Elle n'a pas de chien mais ça a permis qu'elle remette le nez dehors et puis qu'elle prenne confiance et puis elle sortait plus à cause du regard des gens et des réflexions qu'elle a entendu, pp.392-393

, Donc ça a permis de complètement ? et puis maintenant elle est en mesure de sortir sans chien, pp.397-398

S. Mme,

S. Mme, Et les gamins, j'entends ça moi [?] ils se rendent compte. [?] moi j'ai des paroles d'enfants. Je repense à ces gamins qui sont un petit peu, beaucoup, très compliqué au niveau familial, un petit peu abandonné aussi. Et le chien c'est « il m'aime bien le chien, il m'aime bien ». Le chien qui vient jouer, qui vient réclamer à jouer du coup parce qu'ils sont aussi du fait de problème de comportement, ils sont un peu isolés, un peu rejetés, ils sont quand même en milieu ordinaire c'est pas facile à gérer. C'est pas du tout facile à gérer pour certains, « bah tiens on pourrait faire ça et on pourrait faire ça ?, pp.48-488

S. Mme, Pour nous, pour nos séances, le premier point pour moi, c'est la motivation. C'est un énorme, un énorme, un énorme moteur de motivation énorme, énorme. Je sais que les gamins ils sont prêt à tout faire du moment que c'est pour le chien. A se dépasser, pp.491-497

S. Mme, Donc, ça change la donne parce qu'ils sont acteur de quelque chose de soins. Ce qui inverse complètement ce qu'ils subissent on va dire au quotidien, tout le temps, de tellement de monde. Et puis on explique que quand ils font brossage ça fait du bien pour cela. Et puis, que quand on nettoie les oreilles et « ta vue si on le fait pas il a les oreilles, il va avoir une otite donc c, Et puis, il y a aussi, cet aspect, chez ces gamins handicapés pour certains lourdement c'est qu'on leur confie

S. Mme, On est aussi passé par le chien. « Ah bah si il faut le faire au chien parce que après ». Et après du coup, ils ont accepté de bien vouloir se brosser les dents aussi, après dans le reste du temps de manière personnelle on va dire. Parce qu'ils y ont peut-être aussi vu un intérêt par le travail sur le chien ça leur à montrer le, Donc c'est pareil. Au niveau, ils sont très volontaires et très fiers de ça quoi, pp.605-609

S. Mme, Oui, oui, c'est le 1 er point, et je dirais que c'est le même avec les enfants parce que j'ai vu aussi des séances en EHPAD en service Alzheimer, c'est pareil. C'est comme si on appuyait sur un interrupteur, pp.612-613

S. Mme, 616-617) [?] Donc, le fait d'emmener du vivant et de s'occuper d'eux ça change la donne quel que soit la population. Mais, moi j'ai vu ça avec des personnes âgées Alzheimer c'est carré-ment, on ramène de la vie, c'est vraiment ça hein moi j'ai entendu ces mots-là. On ramène de la vie. Ils se parlent, ils sont là, ils sont avachis dans leur fauteuil, il y a personne qui parle. T'amène 1 chien ou 2 là-dedans et hop. C'est comme un interrupteur, ça se réveille, Et puis même de toute façon on amène

A. , qu'il n'y avait rien du tout. C'est incroyable, c'est juste incroyable, pp.617-622

, Sur les autres patients

S. Mme, Et puis très rapidement, très vite dans la semaine il y a 2 autres jeunes qui sont venues pour dire qu'elles aussi elles souhaitaient faire quelque chose avec ce chien. Et là on s'est dit, bon ça crée quand même apriori de la demande, Après il y a eu plein de gamins qui sont venus demander pour « et moi et moi et moi, pp.40-41

. Handi'chien,

S. Mme, est quelque part rassurant parce qu'on va avoir un chien un petit peu comme on l'a demandé par rapport au fait de démarrer avec un chiot et se dire : « tiens je vais faire médiation animale avec ce chiot ». C'est pas gagné ! Parce que chiot on sait pas comment il va grandir, on sait pas si il va aimer ça, et si il va supporter ça et si il va être en mesure de pouvoir faire ça, pp.48-53

S. Mme and . Le-chien-handi'chien, Donc moi [?] ils ont anticipé [?] ils ont basculé les papiers à mon nom donc il est mon chien. Mais jusqu'à peu non tant qu'il travaille ils sont propriétés de l'association comme ça si jamais il y avait un souci, ils les reprennent et c'est eux qui gèrent si il faut les replacer ailleurs ou faire je sais pas quoi, pp.160-165

S. Mme, Après sauf s'il le récupère une fois qu'il est à la retraite. Par contre, si ils exigent qu'il y ait au moins 1 ré-férent, 2 c'est mieux parce qu'on sait jamais, si il y en a un qui est malade ou je sais pas quoi. Après nous le chien, c'est justement quand on écrit ce projet chez eux c'est ce qu'on définit. Le chien vit où ? Chez qui ? Comment ça se passe si machin ? S'il y en a un qui peut pas est-ce que l'autre prend le relai ? Et vice versa ?Et c, Mais même les gens handicapés qui ont un chien Handi'chien ce n'est pas leur chien. Jamais, pp.167-172

S. Mme, Donc, oui je suis la référente principale, le chien vit chez moi par contre si j'ai un week-end où je dois faire un truc

S. Mme, Et un chien qui vraiment travaille surtout avec une seule personne, ça va être un chien d'assistance, ça va pas être un chien d'accompagnement sociale. Le chien qui est en mesure d'être un peu plus polyvalent et de passer de l'un à l'autre sans trop poser de problème, ils vont plutôt l'orienter vers un chien d'accompagnement social. C'est un peu comme ça parce qu'il y a des chiens qui arrive pas à passer de l'un à l'autre comme à ça, il y a trop de monde, ils fichent rien, ça suit pas, il y en a clairement. Donc, il faut un chien qui soit déjà enfin à la base il était déjà habitué, Après je pense que le chien d'accompagnement, alors sauf si c'était une personne en libérale et qui a un chien et qui en est la seule référente, pp.187-197

S. Mme, Bah oui la formation et non pas que. Parce que le chien Handi'chien, ils arrivent quand même à les catégoriser comme ça, a les orienter dans tel ou tel domaine en fonction du tempérament, du caractère ect ? Alors que la formation elle est la même. Donc, non même à formation, ils ont tous la même formation

S. Mme, Ah ça sur, oui ! Je pense [?] qu'on pourrait aussi démarrer avec un chien adulte, si on a bien vu comment il était tout ça et qu'il convient tout à fait, si le chien il est sociable, qu'il vient en interaction ect? Un chien qui est assez [?] indépendant qui ne vient pas trop au contact ? Après il pourrait peut-être convenir ça dépend, Ça dépend, on ne peut pas généraliser non plus. Je pense que ça dépend aussi de qu'est-ce qu'on veut faire avec ce chien et puis vers quel public aussi, pp.205-209

S. Mme, Et du coup, moi je connais des gens qui bossent en psychiatrie adulte, ils ont du chien de gros gabarit et qui a un peu de répondant. Il est pas question d'y mettre un golden un petit peu sensible parce que ça va le faire. Parce qu'il y a des moments où c

. Il-faut-un-chien-qui-puisse-tolérer-Ça.-enfin and . Ça, Et là nos chiens, ils sont beaucoup trop gentil et trop ?pour ça. Ça n'irait pas. Ça dépend vraiment je pense que ça dépend vraiment de ce qu'on veut faire. C'est pour ça qu'on pourra jamais tout faire avec un seul chien non plus je pense

S. Mme, Et je suis vraiment contente de les avoir les 2 parce que du coup ça nous permet d'ouvrir à des tas de trucs. Et ce chien calme que l'on a de Handi'chien il y a des choses qu'il pourrait pas faire quoi, La mienne est assez tonique, dynamique donc on a demandé un chien très calme à côté

, Moi ça me permet de varier mes activités, je prends un chien ou l'autre ou les 2. Enfin ça dépend mais en fonction de ce que je veux. Et puis, je prends pas forcément le même chien. Et puis l'autre qui est moins polyvalent, il y a des choses que je ne peux pas lui proposer. Donc, il faut bien savoir, après ça a le temps d'évoluer sur la durée parce que du coup on les a pour un petit moment aussi [?] Mais je pense que c'est quand même important de bien cibler, de savoir vers quoi on va s'orienter dans le travail avec un chien, Alors que l'autre, elle est super fan de balles donc voilà

S. Mme, Moi l'idée du Handi'chien, c'est qu'on va à l'école et que emmener un chien capé c'est pas comme emmener son chien perso, parce que si il y a un milieu qui reste fermé, c'est bien l'école. A ce niveau là, ça s'ouvre partout même en prison mais alors l'école. Donc, amener un chien à l'école et c'est pas gagné encore de nos jours. Donc, amené un Handi'chien avec sa cape et tout le bazar c'est quand même beaucoup plus facile. Nous on n'a jamais eu de refus pour l'instant. Alors que si j'avais amené mon petit chien à moi c'est pas sûr que j'aurais pas ? peutêtre que non je ne sais pas, Parce qu'en plus ils ont appris des trucs. Le chien, il peut aller ouvrir une porte, allumer la lumière, ramasser un objet donc oui c'est ça, pp.371-377

S. Mme, déjà pour l'animal et je pense pour le chien mais c'est quand même une grande majorité des enfants a qui on a pu proposer ça, il y en a pas beaucoup soit qui s'y intéresse pas, soit après je mets de côté ceux qui ont peur d'accord mais bon là forcément il pourrait être intéressé mais comme ils ont peur. Il y a un petit dilemme entre les deux, après il y en a quelques uns que ça intéresse pas plus que ça, Alors déjà il faut que le gamin il ait déjà un intérêt pour le chien, pp.82-87

S. Mme, Donc ils connaissent, ils sont familiarisés à cet animal. D'autres non, d'autres aimerais bien mais n'en ont pas. Donc il y a un intérêt et puis il y a l'intérêt du vivant aussi. (L. 91-93) [?] Donc il y a l'intérêt du vivant forcément et puis après une fois qu'on commence à travailler c'est après qu'il se créer une vraie relation ou pas, après il y en a ça s, Il y a pas mal de gamins qui ont quand même des chiens chez eux

S. Mme, Un des gamins en situation un peu abandonnique avec des problématiques familiales quand même un peu lourde et puis le cursus Handi'chien du coup il y a quand même des mots comme ça aussi famille d'accueil c'est la première étape du parcours de ces chiens là et on a eu des enfants ou justement placer et tout où ça faisait bien écho. Famille d'accueil ah bah tiens le chien aussi mais en fait il y a plein de choses qui se passe en fait ? il y a plein plein de choses qui se passe voilà. Donc ? et des gamins comme ça dans des situations familiales un peu compliqué avec des débuts un peu compliqué aussi au niveau de la relation parce que le chien bah il répondait pas exactement comme il voulait .. comme ... ça se passait pas bien voilà. C', Ah bah non sauf dans certains cas où on se dit que ça serait vraiment bien et après c'est en concertation avec le gamin et parents évidemment. (L. 99-100, pp.112-119

, avec ?des choses comme ça ...qui se sont passés quoi. Moi j'ai des photos où le gamin il parle à l'oreille du chien

S. Mme, Qu'il y ait des choses qu'on peut pas tout calculer, tout maîtriser, c'est du vivant ! (L. 269-270) [?] Mais pour le reste, il se passe des choses qu'on ne maîtrise pas du tout. Ça se fait ou ça se fait pas. Ça ne se reconduit pas forcé-ment non plus. Ça reste vrai. Mais bon justement c'est de l'ordre du spontané. Donc la relation parce que le gamin dont je parle là c'est marrant parce qu'en plus il y avait les chiens ok, Donc, il y a des choses qui se crée et justement c'est tout l'intérêt aussi, pp.273-276

S. Mme, Bah de tout façon les gamins, il y a un chien ? Bah de toute façon il y a qu'à se promener dans la rue avec un chien, il y a pas que les enfants, les gens c'est « ah ah » et puis ils viennent toucher et caresser, c'est insupportable. Non mais comme si on touchait tous les gens qu'on croisait quoi. Enfin, les gens, ils voient un chien ils mettent la main dessus quoi directement. (L. 287-290) [?] La plupart du temps, c'est ils veulent aller, quand vraiment il y a une relation, les gamins ils la veulent et c'est pas de loin. C'est pas de la relation de proximité, c'est je descends du fauteuil et je veux aller vers les chiens

S. Mme, Avec le sourire jusqu'aux oreilles. Pour le coup, on peut avoir les mêmes objectifs mais quand le lien il est vraiment là ça change complètement, ça change tout en faite. Ça change toute ta séance parce que du coup c'est sûr que vu comme ça, ça fait un peu « bah l'ergo elle fout rien, Et puis moi il arrivait après en disant : « bon bah je peux aller par terre pour jouer avec les chiens, pp.304-308

S. Mme, L. Donc, . Fait-du-chien, and . Le-chien, Et donc, elle a été et là tu sors avec un chien avec la cape les gens c'est « ah bah c'est quoi le chien ? » mais les gens ils se fixent sur le chien et plus sur toi. Ni sur ton fauteuil, ni sur ton handicap. Donc, et puis comme elle était en mesure d'expliquer ce que c'était justement que ce chien-là. (L. 393-397) [?] Et bah du coup c'est pareil quoi cette relation, c'est quelque chose aussi la relation d'une personne lourdement handicapée comme ça avec son chien qui l'accompagne, et puis en plus elle avait un bon verbal

S. Mme, Bah surtout avec un chien. Le chien c'est l'animal par excellence du coup pour une relation comme ça, pp.408-409

S. Mme, Et en fait il s'aperçoit que c'est le chien où il se passe quasiment le plus de choses parce que le chien il te regarde quoi, pp.422-423

S. Mme,

S. Mme, est vrai que du coup c'est une relation qui est plus, j'ai envie de dire plus simple. Le chien il est plus ?Et donc avec un enfant là pour le coup, il se passe des tas de trucs, pp.440-441

S. Mme, Et le gamin, il s'est vraiment trouver un super pote parce que quelqu'un qui joue longtemps avec lui comme ça. Bah, oui ça n'arrive pas, avec l'humain ça n'arrive pas quoi, pp.477-784

S. Mme and . Ah, En plus, il n'y a pas de demande. Et puis comme il était entre 2 autres gamins, donc 1 ère séance j'ai les chiens, lui après donc je mettais les chiens dans une pièce à côté, le temps de sa séance à lui. Et puis je les ressortais pour la séance du dernier avec qui je prenais les chiens aussi. Et puis un jour, j'ai oublié forcément, [?] et donc on arrive là et il me dit « oh des chiens », alors je lui dis « bah écoute oui voilà ». Donc, je lui explique et puis je lui dit « c'est comme tu veux soit t'inquiète pas ils vont aller se coucher sur leur tapis là tu sais et puis si tu veux je les mets à côté sinon on les laisse c'est comme tu veux, on les enlève. Et puis après chaque semaine suivante et les chiens ci et les chiens ça ? et les chiens et les chiens. Donc, j'ai dit «

. Donc, Donc, depuis les chiens sont dans la salle

, Donc le gamin il a capté donc je lui ai expliqué qu'elle avait dû se rendre compte qu'il fallait faire très attention avec lui pour pas qu'il arrive quelque chose quoi. (L. 559-561) [?] Il y est sensible quand même parce qu'il a su me faire remarquer que « bah tiens pourquoi ce chien là il ne s'approche pas de moi, Jusqu'au jour où le gamin il m'a dit « ce chien là il vient pas me voir

S. Mme, Le chien il a quand même ce rapport à l'humain qui est très particulier. Voilà hein cette relation à l'humain, entre l'humain et le chien qui est quand même, je pense ce caractère particulier vraiment, pp.626-627

S. Mme, même si c'est pas leur chien parce qu'ils en ont pas forcément à la maison et puis des fois il y a moins de lien avec les chiens de la maison parce qu'il y a des chiens quand même soit qui vivent dehors, parce qu'il y a ça aussi, donc ils ont un chien mais ils ont des fois moins de lien avec le chien de la maison qu'avec le chien du SESSAD, Les gens il y a pleins de chiens dans des maisons qui sont pas qui font rien finalement, pp.688-692

S. Mme, Quand on connaît les capacités que peut avoir un chien. Donc du coup les gamins de voir tout ce qu'on peut faire ça peut donner des pistes aussi pour la maison. Il y a des choses qui peuvent réutili-ser pour chez eux aussi. Faire des jeux avec le chien. Ces jeux que l'on fait de flaire et tout, moi si le gamin je sens qu'il y a un intérêt parce qu'il y a un chien à la maison, Il y a des gens qui ont des chiens, ils sont à la maison, ils sont dans le jardin mais ils font quoi ? Ils font rien

, Juste au niveau du lien parce que des fois je m'aperçois qu'il y a un chien à la maison mais on sent pas qu'il se passe grand-chose. Ou peut-être que les parents

, Ah bah oui, parce qu'ils se disent « wahou, qui eût pensé que mon gamin aurait pu, faire tout ça avec un chien ». Et ça peut donner aussi l'idée aux parents d'avoir un animal à la maison aussi, pp.702-708

S. Mme, Et puis, j'ai envie de rajouter des enfants très attentionné et [?] très à l'écoute du chien quand même du coup, pp.712-713

S. Mme, On fait un truc et puis après on s'en va quoi. Non, et puis il y a quand même une attention particulière, pp.715-716

S. Mme, Je trouve aussi. Parce qu'il y en a un jour si a un souci ou moi j'ai amené le chien avec la collerette parce qu'il y avait un problème. Donc, voilà, il y a quand même des prises de nouvelles

S. Mme, Et avec beaucoup de mise au point à faire au départ et puis après ça a été vraiment, pp.119-120

S. Mme, ?] ça veut dire que nous aussi on a intérêt à être super intéressant et à proposer des trucs qui tiennent sur la longueur aussi. Donc avec le chien, on a amené ça a un moment donné ça permet de proposer quelque chose de complétement inédit ou auquel ils s'attendaient pas quoi, pp.129-132

S. Mme, ?] puis la relation par rapport à nous aussi, pp.313-316

S. Mme, « je veux jouer ! » [?] Je me souviens « ouf je viens chez toi ! » Et les gamins j'en ais ceux avec qui on a beaucoup travaillé avec le chien qui sont pas trop repéré dans le temps [?] chaque fois qu'ils me croisaient c'était « ah c'est aujourd'hui que je viens avec toi » Non c'est pas avec moi qu'ils viennent, ils viennent pour les chiens, pp.317-323

S. Mme, Donc ça crée de la relation aussi entre... entre humain j'aurais envie de dire, p.328

S. Mme, Et donc, alors moi j'explique toujours parce que attention il faut quand même que ce soit adapter au chien et on peut pas se permettre de faire tout et n'importe quoi. Mais ça ils sont en mesure de l'entendre

S. Mme, Parce que là sans trop, sans trop se creuser la tête, on a le vecteur de motivation qui est là. Alors que si on a pas le chien, il faut déjà un peu plus se creuser la tête pour être motivant pendant 10 ans par exemple. Et que le gamin, il est quand même envie de venir au bout de 10 ans, toutes les semaines quand même. C'est quand même très long, Après il y a des gamins, il faut que nous aussi on sache être motivant aussi mais je dis que là nous on a on a un outil entre guillemets qui est fantastique

S. Mme,

S. Mme, on pourrait se dire qu'il peut bosser avec ma collègue sans que ça pose de problème mais quand même on voit que si on observe un peu mieux on verra un petit peu quand même il est cool il va pas avoir de problème de comportement ni rien mais on sent quand même, on pourrait même noter une petite inquiétude quand même quand il y a quand il est avec quelqu'un et que je suis plus là. Mais ça ne se manifeste pas, Donc, non ouai il est quand même alors après faut quand même bien connaître le chien aussi parce qu, pp.181-186

S. Mme, Après faut voilà le chien on le découvre aussi j'aurais pas forcément pensé qu'elle était en mesure de faire ça à la base, pp.268-269

S. Mme, Le seul truc nous à s'assurer, c'est que le chien est pas des réactions non désiré dans le sens qu'il ait peur ou qu'il est mal et qu'il se retourne? voilà des trucs comme ça. C'est ça nous on doit s'assurer qu'on est un chien qui réagit surtout pas comme ça, pp.270-273

S. Mme and . ;-?]-donc, nous on a tout ça parce que le Handi'chiens, il correspondait aussi très bien à notre population donc [?] ça permettait d'ouvrir sur des tas d'objectifs, pp.402-404

S. Mme, Alors, est ce que c'est mon attitude ou est ce qu'elle a senti que ou je ne sais pas, p.556

S. Mme, Enfin, sans lui imposer parce que le chien sans lui imposer des choses mais si le chien à un moment donné il a pas trop envie et que je lui dis de venir il va quand même venir, je vais pas le tirer, il va venir tout seul mais donc le chien il a quand même ce rapport. Et puis bon moi, j'ai des chiens surtout, pp.633-635

S. Mme, Mais du coup, il y a quand même, c'est quand même là que moi j'ai trouvé cette spécificité au chien, p.660

S. L'utilisation-du-chien-mme, Et donc après ça rentre dans des objectifs qu'on écrit dans le projet individualisé de chacun

, Maintenant ça fait partie intégrante des projets depuis longtemps. C'est un moyen ajouter par rapport aux objectifs que l'on a plus globalement, Mais voilà on intégrait le chien dans des objectifs bien définis que l'on écrivait, pp.100-106

, Et après la relation ça peut aller des fois on a eu des situations où le chien était vraiment presque un appui je dirais, pp.111-112

S. Mme and . Oui, Après nous on est réfé-rentes du chien ça veut pas dire qu'il y a que nous, après moi si le kiné me dit « il y a tel gamin pareilbfaut que je travaille le déplacement mais là je suis un peu au bout, je n'ai plus rien, on a utilisé à peu près tout ce qu'il y avait à notre disposition et tout » Il sait que le gamin est intéressé pour aller voir le chien donc voilà on a fait des montage comme ça où moi j'ai travaillé avec le kiné pour le coup. Pour des durées pour quelques, on s'est donné je sais pas 2 mois, 1 trimestre. Et donc on faisait une partie de la séance en binôme. La psychomotricienne aussi en relaxation pour le coup. Donc nous on est là du coup un peu pour la gestion du chien et puis après ça permet de retravailler aussi. Le gamin il peut donner des commandes il peut tout ça donc nous on les a travaillés avant donc ça peut permettre de

S. Mme, Bah nous notre Handi'chien il est géniale pour faire de la relaxation par exemple, pp.240-241

S. Mme, Donc des trucs un peu plus moteur et plus tonique moins mais pour faire de la relaxation il est génial. (L. 2443-244) [?] Donc c'est en ça que l'on peut jongler. Et puis, si je m'étais dit : « tiens ma golden je vais faire de la relaxation » j'aurais, ça serait mal jouer parce qu

S. Mme, 276-279) [?] Donc après ça peut déboucher sur des tas de trucs, encore maintenant les chiens sont plus vieux donc c'est à moi aussi de faire en sorte que ça tienne aux objectifs et que les chiens soit encore motivé au bout de 10 ans aussi, Après, il y a des gamins avec des troubles du comportement où on a aussi travaillé à

S. Mme and . ;-?]-donc, il y a tout ce travail nous après, moi mes objectifs, j'en ai eu des objectifs très précis pour certains, c'était faire des transferts à partir du fauteuil où s'installer autrement par terre, sur une chaise donc on a beaucoup travaillé ça parce que du coup, il y avait une énorme participation à aller jouer avec ses chiens par terre voilà, pp.298-301

S. Mme, Après, il faut orienter le jeu bien évidemment mais moi je laisse toujours un petit temps comme ça libre et puis après on se met à faire quelque chose avec le chien pour le coup, pp.309-311

S. Mme, Mais en général je leur laisse toujours les cinq dernières minutes de séance : « allez va faire ce que tu avais envie de faire avec le chien » sous surveillance évidemment, faut pas que ce soit complète-ment fou évidemment. Voilà on a des gamines qui ne se déplacent pas bien déambulateurs qui commence à marcher un petit peu sans aide technique et un jour on a la demande « on pourrait pas aller se balader en forêt avec les chiens ?, Ah bah si tiens donc on met ça en place voilà par exemple, pp.342-346

S. Mme, ?] donc nous on se sert évidemment... on se sert aussi du... le côté Handi'chien qui a appris ce genre de chose bah nous ça nous sert pas mal quand même régulièrement, pp.369-370

S. Mme, Et puis, donc ce côté chien d'assistance par rapport à l'autonomie aussi que ma collègue qui est éduc c'est elle qui s'y est collé. Mais pareil, il y a une jeune qui, alors elle pour le coup, en refus donc c'est une demande de la famille ça qui nous est arrivée par la famille, pp.380-386

S. Mme, Donc, là on a pu bosser sur le sensoriel et tout ça mais, pp.459-460

S. Mme, Parce que moi, maintenant que les chiens ont 10 ans, j'ai complètement levée le pied aussi sur, enfin j'aurais un autre chien maintenant, je ferais pareil (L. 505-506) [?] J'ai beaucoup dévié sur des tas d'activités en direction des chiens mais pas forcément sur les chiens. On fabrique des jeux, des jouets, donc on fait du travail. On fait des petits bricolages, des petits machins comme ça. Je fais pas mal de jeu de flaire aussi donc les gamins c'est eux qui font un gros parcours de flaire pour les chiens. Donc, c'est super motivant, Et puis, on peut faire tellement de choses

S. Mme and . ;-?]-mais, du coup moi je fais beaucoup plus de chose qui sont carrément plus sympa pour les chiens aussi et puis les gamins du coup c'est motivant pour eux aussi mais là on fait pas le même travail, pp.527-528

, Mais non, il est en présence, mais même alors il peut être en présence réelle sans qu'on soit en train genre de le brosser ou de faire des trucs sur lui. Non, non les chiens ils sont toujours avec moi, [?] Donc, là je vais pas emmener le chien, c'est pas, c'est pas systématique non plus, pp.530-535

S. Mme, et moi il faut que je travaille les amplitudes un petit peu haute et tout ça. Et de temps en temps on brosse quand même un chien voilà donc moi je mets le chien sur une table et puis allez hop on lève les bras le plus haut possible et on descend le plus bas possible et voilà. (L, pp.571-573

S. Mme, ?] il faisait une petite séance de brossage comme ça à genoux dressés (L. 580)

S. Mme, . ;-?]-moi, . Je-m'en-fiche, and . Lui-hein, est lui il arrivait il me disait « je peux aller par terre pour jouer avec les chiens ». Bah oui, alors déjà il faisait son transfert tout seul, moi j'étais juste là en surveillance, et puis je le laisser jouer 2 minutes par terre avec les chiens et puis après je lui disais « Bah tiens tu veux pas brosser celui-ci ». Bah oui, il était toujours partant du coup et puis là moi je mettais en place mon objectif de le faire travailler à genoux dressés sans lui dire, sans lui dire qu'on faisait ça spécifique-ment

, Tableau récapitulatif du codage thématique de l'entretien E3, vol.12

, Les attitudes du chien

P. Mme, Et c'est ça qui fait que tu as un bon chien formé. Après, si tu veux un chien robot, tu peux l'éduquer à fond, fond. Moi je que je veux, c'est quand même un chien qui voilà

P. Mme, Ma soeur a fait la formation en faite en même temps que moi et elle a pris un Golden

, Et déjà le Golden est beaucoup gros, beaucoup plus imposant, mais je trouve qu'Otcho, il dégage quelque chose que le chien de ma soeur ne dégage pas quoi. Le berger australien, il a vraiment quelque chose je trouve. Mais bon après, c'est peut-être ma sensibilité personnelle. Donc voilà, je l'ai pas dresser, je l'ai pas formé lui spécifiquement en payant une formation après c'est un travail de tous les jours pour qu'il correspond à ce que moi j, Donc, ils ont 15 jours d'écart les 2, pp.68-73

P. Mme and . ;-?]-Ça-amène-une-sympathie-quand-même-le-chien, Ça amène quelque chose, j'allais dire de pas humain mais pas humain et en même temps très humain enfin je sais pas comment dire. Et bah après c'est les classiques que tu retrouves dans les livres ? que le chien il juge pas, pp.106-108

P. Mme, Et quand il est avec les résidents, il se pose quoi. Je serais pas expliquer mais depuis tout petit déjà, il était speed avec moi, fallait qu'il bouge, et dès qu'il se posait avec les résidents, il s'endormait avec eux. Alors qu'avec moi il le faisait jamais. Avec moi, il fallait toujours bouger, jouer, sauter et même si je le stimulais pas forcément mais lui il était dans l'attente de ça en tout cas

P. Mme, Mais je pense que c'est vraiment dans l'aspect du non-jugement (L, pp.256-257

P. Mme, Les émotions, je trouve que ça prime sur l'éducation pure et dure. Voilà, faut qu'il écoute bien aussi c'est sûr, faut arriver juste à bien placer le curseur. Mais je trouve qu'à l'IFZ t'a les chiens en faite ils sont parqués dans un ? une espèce ? un box tu vois, avec des grilles de 2m de haut donc il y a un Golden et un Australien et ils les lâchent peutêtre 1 ou 2 heures dans la journée et après c'est fini ils sont dans le box. Donc, ils viennent ils sont câli-nés, on fait les exercices avec eux. Ouai, oui ils écoutent bien ok, mais après le chien est-ce qu'il est heureux, est-ce qu'il a l'amour qu'il a besoin, Ce qui m'a un peu choqué c'est que ses chiens, ils sont très bien dressés, vraiment très bien, ils écoutent au doigt et à l'oeil tout le monde et tout ça. Mais du coup, il y a pas d'affect

P. Mme and . Chien, Je revois une séance où je demande un truc au chien et le chien il m'écoute pas. Et la résidente elle est partie en fou-rire parce que le chien il m'écoutait pas tu vois. Et je me dis « mais trop bien j'ai gagné un fou-rire ». Alors du coup après je lui disais « aidez-moi, faite-le s'assoir » ou je sais plus ce que je voulais qu'il fasse, et du coup elle elle a réussi à lui faire faire. La valorisation, on avait gagné le fou-rire, la valorisation, on avait tout gagné. Et c'était naturel, c'était pas quelque chose d'ultra cadrer, c'était naturel

L. Choix and . Chien,

, Je lui ai dit « c'est pour travailler avec le chien, je sais plus ou moins le caractère que je voudrais qu'il ait ? » Et elle, elle lui a pas fait de traitement spécial à lui mais on est tombé sur une super éleveuse et qui avait déjà fait un bon boulo en amont. Le chien, il était propre, il était habitué à pleins de son, il était habitué à plein de chose et nous on a continué ça

, la race parce que là, c'est vrai pour le coup à la formation ils nous avaient bien dit, ils nous donnaient quelques races après c'est vrai que tu peux faire avec la race que tu veux. Moi j'hésitais entre Golden et Berger australien, on était plutôt parti sur Golden et finalement on a pris un Berger australien

P. Mme, Alors après ça fait partie de l'éducation aussi, c'est d'ailleurs une des rares choses que j'ai appris pendant ma formation, enfin auquel j'aurais pas forcément pensé de moi-même. Mais quand [?] quand je le dresse encore aujourd'hui Otcho, quand je lui parle, quand je lui donne un ordre je l'associe toujours à un geste, pp.145-148

P. Mme, Après moi je pense l'idéal, c'est d'avoir 3 ou 4 chiens

, Après c'est toi avec quelle race tu te sens à l'aise et comment tu veux la faire évoluer. Il faut juste bien la choisir, pp.207-211

P. Mme, Pour plusieurs raisons. Pour les personnes qui ne peuvent pas parler, pour qu'elles puissent au moins avec le geste le faire. Lui demander de se coucher, moi je mets ma main à plat et je bouge ma main à plat donc pour les personnes qui ne peuvent pas parler et