Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude REPAR : Réévaluation de l’Épuisement Professionnel en Anesthésie-Réanimation en France par auto-questionnaire

Résumé : Objectif : les conséquences du syndrome d’épuisement professionnel (SdEP) ou burnout sont graves aussi bien au niveau individuel pour les soignants que collectif pour leurs patients. Il y a 10 ans, Doppia (2011) (1) et Mion (2013) (2) décrivaient l’incidence du burnout en France en anesthésie-réanimation. L’objectif principal de cette étude était de réévaluer la fréquence du syndrome d’épuisement professionnel chez les anesthésistes-réanimateurs en France. L’objectif secondaire était d’en rechercher les facteurs de risques. Matériel et méthodes : l’enquête REPAR est une étude observationnelle prospective nationale sous la forme d’un auto-questionnaire diffusé sur internet du 11 avril au 01 juillet 2018. La population cible de cette enquête était les médecins anesthésistes-réanimateurs (MAR) séniors et internes, quel que soit leur mode d’exercice (anesthésie et/ou réanimation) et leur lieu d’exercice (privé ou public, CHU, CH…). Le burnout était étudié par le Copenhaguen Burnout Inventory (CBI) avec comme critère discriminant des scores moyens d’épuisement professionnel personnel et lié au travail strictement supérieur à 50%. Les autres questions évaluaient les caractéristiques démographiques, la santé, l’humeur par le Major Depression Inventory (MDI), les loisirs et le travail. Les tests T de student et du Chi2 puis l’analyse multivariée par régression logistique ont été réalisées avec le logiciel IBM SPSS© Statistics 25.0 en retenant un seuil de significativité p < 0,05. Résultats : au total 1519 questionnaires ont été complétés, 1500 ont été retenus et analysés. L’échantillon était composé d’internes (17%), assistants spécialisés ou chefs de cliniques assistants (8%), PH (43%), PHA-PHC (7%) et PU-PH (2%), et de MAR exerçant une activité libérale ou en secteur privé (24%). L’âge moyen était de 43 ± 13 ans et le ratio homme/femme de 52% pour 48%. Parmi les MAR, 24,4% étaient en burnout, 9,1% souffraient de dépression et 35,1% envisageaient de changer de travail ou d’arrêter leurs études. Le temps de travail moyen par semaine était de 62 ±10h pour les internes et de 56 ±12h pour les séniors. Le repos de sécurité n’était pas appliqué par 9,4 % des internes et 32,7% des séniors. Nous avons comparé nos résultats à ceux de Doppia et al. dans l’étude SESMAT(1). Dans SESMAT, le critère déterminant était un score moyen d’épuisement professionnel personnel ≥ 3 en transformant le CBI en échelle de 1 à 5. En reprenant leur méthodologie de calcul, 42,2% de notre échantillon avaient un score élevé de burnout versus 38,4% pour SESMAT en 2011. Cette augmentation n’était pas significative. L’analyse multivariée trouvait douze variables significativement liées au burnout : un score MDI supérieur à 25, l’auto-évaluation péjorative de sa situation professionnelle, la prise d’un traitement psychotrope, le statut divorcé, la prise effective ou souhaitée d’un semestre de disponibilité pendant l’internat, le sexe féminin, des difficultés ressenties pour contrôler son poids, une diminution des temps consacrés aux loisirs, les mauvaises relations avec les chirurgiens, les conflits au travail, l’absence de pause repas au travail, des difficultés de transport au lieu de travail. Conclusion : près d’un quart des MAR sont en situation de SdEP. L’hétérogénéité des échelles définissant le SdEP dans la littérature est à l’origine de variations artificielles du pourcentage estimé de burnout. Il est donc important pour les travaux à venir de définir des critères consensuels de définition. Les principaux facteurs de risque se répartissent en deux groupes : à l’échelle individuelle la qualité de vie en dehors du travail et à l’échelle collective l’organisation du travail et le relationnel au sein des équipes. Ils constituent deux axes importants dans la prévention du SdEP.
Complete list of metadatas

Cited literature [131 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02274126
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, August 29, 2019 - 3:28:16 PM
Last modification on : Friday, August 28, 2020 - 3:03:18 PM

File

THESE BERGER 29-05-19 OK.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02274126, version 1

Collections

Citation

Barnabé Berger. Étude REPAR : Réévaluation de l’Épuisement Professionnel en Anesthésie-Réanimation en France par auto-questionnaire. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02274126⟩

Share

Metrics

Record views

57

Files downloads

91