, Elles concernent aussi dans la manière de préparer la nourriture et son goût. Mes interlocuteurs ont apporté trois réponses différentes en réaction à cette représentation de l'Inde équivalente au sous-continent. En premier lieu, il y a ceux qui perçoivent la cuisine indienne et pakistanaise comme identiques, à cause de leurs origines persanes. L'un des propriétaires d'un restaurant du 6 e arrondissement de Marseille -un Bangladais habitant en France depuis cinq ans -défend ainsi la nourriture qu'il vend en affirmant que les origines des deux pays sont les mêmes, dans les modes de préparation et aussi suscite une universalisation des pratiques alimentaires

, en particulier en ce qui concerne la cuisine typique de la région nord du pays et celle du Pakistan. Pour d'autres, la nourriture servie à Marseille n'est pas la « vraie » nourriture indienne. Deux chercheurs indiens séjournant à Marseille pour réaliser leurs recherches de post-doctorat dans les domaines de la nanoscience et des neurosciences m'expliquent ainsi que la nourriture servie à Marseille est « disgusting ». D'après eux, Ceux qui envisagent l'identité indienne au prisme de ces racines ancrées dans le sous-continent indien n'établissent aucune différence entre les habitudes alimentaires

, est la combinaison de différents temps de cuisson qui donne son goût traditionnel à la nourriture indienne. À Marseille, ils affirment que la nourriture a toujours le même gout ; le curry est utilisé comme une épice unique, pas comme un ensemble de diverses épices ayant chacune sa spécialité et sa raison d'être dans les préparations. L'authenticité des plats est un élément qui surgit comme un point de questionnement quant à la légitimité de qui la prépare et de son savoir-faire

, entendu un autre son de cloche chez certains des étudiants que j'ai côtoyés ; ceux-ci se sentent extrêmement offensés de cette « fausse » nourriture vendue aux Français. D'où découle un conflit lié à la « fausseté » de cette représentation

, Il y a donc une opposition entre la véracité et cette forme la propagande qui entraîne un conflit. Ils soulignent toujours le fait que la plupart de ces restaurants ont des noms de villes importantes en Inde. Cet élément devient l'absence de vérité, la même. Enfin, Marseille est l'espace de passage où s'édifie un chemin vers le futur. La ville n'est pas souvent la destination choisie initialement, mais plutôt une pause sur la trajectoire au travers de laquelle l, En effet, il est inacceptable d'utiliser les noms de villes indiennes afin d'attirer des clients

, En ce sens, le contact entre les migrants indiens à Marseille se concrétise à travers un réseau, à partir du milieu virtuel où chaque individu se situe au centre d'un faisceau de relation le liant à ses paires en même temps qu'il le relie, d'une manière ou d'autre, à l'Inde. Le contact est établi et stimulé par une situation relationnelle dans laquelle être à Marseille est le point de rencontre. À travers Facebook, un sentiment de coopération et une solidarité est partagé entre ces migrants qui utilisent les réseaux sociaux comme un soutien

C. , une situation marginale -la situation d'être un étranger dans le pays -, que la reconstruction des origines a lieu à travers ce que Victor Turner (1977) a appelé la « communitas

C. , agentivité des conflits internes entraînés par l'exil

, Marseille est une ville connue pour sa richesse de différences, par la circulation de personnes, d'objets, de marchandises et de savoirs. La nourriture est l'une des manières d'observer l'Autre et de percevoir les différentes identités sur le sol marseillais. Les restaurants indiens s'arrogent cependant le droit de se revendiquer du sous-continent indien. L'Inde représentée dans ces établissements est un espace qui unit le Pakistan, le Bangladesh et l'Inde. C'est une territoire, Le lien entre les deux pays est visible dans la sphère publique à travers les restaurants indiens de la ville

, Inde comme un objet de l'exotique, synonyme d'attrait pour l'inconnu et l'étrangeté. L'arrivée de groupes d'artistes au cours du dernier siècle atteste à quel point ce pays est au centre des intérêts de la France. Dans certains restaurants, c'est l'expérience de la sensation d'un goût de l'Inde qui est proposé

, Dans d'autres, le titre de « restaurant indien » n'est qu'un prétexte pour proposer un hamburger, une pizza, ou même des frites. Dans ces restaurants, l'Inde correspond seulement à un prétexte entre le client et la nourriture

L. , Inde est, dans cette perspective, construit au fur et à mesure qu'un lien imaginaire entre l'Inde et la France est élaboré, Les restaurants viennent justifier une Références Bibliographiques

A. Marc, Anthropologie et globalisation, Paris, Petite Bibliothèque Payot, vol.299, 2012.

A. Michel, La sagesse de l'ethnologue, vol.106, 2004.

, _, vol.208, 2013.

. _____ and . Do-direito-À-cidade-e-ao-fazer-cidade, , vol.21, pp.483-498

, Anthropologie de la ville, _, vol.237, 2015.

A. Benedict, L'imaginaire national, vol.213, 2002.

. Appadurai-arjun, , vol.331, 2001.

. Augé-marc, La communauté illusoire, vol.51, 2010.

, Pour une anthropologie des mondes contemporain, vol.195, 1997.

, Qui est donc l'autre ?, vol.314, 2017.

C. _____ and . Jean-paul, L'anthropologie, vol.125, 2004.

J. A. Barnes, Class and Committees in a Norwegian Island Paris », Human Relations, n. 07, pp.39-58, 1954.

, Redes Sociais e Processo Político, pp.159-193, 1987.

. Bauman-zygmunt, Community: seeking safety in an insecure world, vol.159, 2001.

. Bell-david and . Gil, Consuming Geographies: we are where we eat, vol.248, 1997.

. Benedict-ruth, The Patterns of Culture, vol.320, 1934.

. Beriss-david and . David, The Restaurants Book: ethnographies of where we eat, Restaurants: ideal postmodern institutions, pp.1-13

. Berset-alain, . Serve-alexandre, . Olivier, and . François, Qualification-déqualification professionnelles des immigrants : approche théorique », Revue européenne des migrations internationales, pp.87-100, 1999.

. Berthomière-william and . Marie-antoine, Décrire les migrations : les expériences de la co-présence, Revue européenne des migrations internationales, vol.22, pp.1-16, 2006.

. Bhabha-homi, Les lieux de la culture, vol.414, 2007.

. Biardeau-madeleine, , vol.312, 1981.

J. Boissevain, Amigos de Amigos: redes sociais, manipuladores e coalizões, pp.195-223, 1987.

. Bonnemère-pascale, Agir pour un autre, vol.242, 2015.

B. De-lesdain-sophie, Alimentation et Migration : une définition spatiale, GUARABOUAU-MOUSSAOUI Isabelle, PALOMARES Élise et DESJEUX Dominique (Éds.), Alimentations contemporaines, pp.173-189, 2002.

, La misère du monde, 1472.

. Boyce-mary, Zoroastrians: the religious beliefs and practices, vol.284, 2001.

C. Bullen, Marseille, ville méditerranéenne ?, Rives méditerranéennes, vol.42, pp.157-171, 2012.

J. Butler, Undoing Gender, vol.267, 2004.

P. Cabral-joão, A difusão do limiar: margens, hegemonias e contradições, pp.865-892, 2000.

, La guerre d'Indochine, vol.624, 2015.

M. Calvo, Migration et Alimentation », Informations sur les sciences sociales, pp.382-446, 1982.

;. Cardoso-de-oliveira-roberto and . Antropólogo, , pp.13-37, 1996.

. Castex-jean-claude, Dictionnaire des batailles terrestres franco-anglaises de la Guerre de Sept Ans, vol.601, 2007.

. Chauvier-Éric, Anthropologie de l'ordinaire, vol.204, 2017.

J. Clifford, A Experiência Etnográfica: antropologia e literatura no século XXI, pp.17-62, 1998.

A. Cohen, The Symbolic Construction of Community, vol.150, 1985.

. Copans-jean, L'enquête ethnologique de terrain, vol.127, 2005.

, Les migrants en bas de chez soi, vol.218, 2017.

D. Cuche, Homme Marginal : une tradition conceptuelle à revisiter pour penser l'individu en diaspora, Revue européenne des migrations internationales, vol.25, pp.13-31, 2009.

L. Dassaradanayadou-sophie, Tamouls Indiens : de Pondichéry à la, 2007.

. France, Dossier diasporas Indiennes dans la ville, pp.68-81

M. De-certeau, L'invention du quotidien. Tome 1 : arts de faire, vol.345, 1990.

&. Deleuze-gilles, . Guattari, . Félix, and . Introdução, Rizoma », in______, Mil Platôs: capitalismo e esquizofrenia, vol.1, pp.10-36

. Dumont-louis, Homo hierarchichus, vol.444, 1966.

D. Gilbert, Les structures anthropologiques de l'imaginaire, vol.560, 2016.

. Durkheim-Émile, Les règles de la méthode sociologique, vol.149, 1894.

. Eboko-fred and . Patrick, « Homo-mobilités : du Cameroun vers la France, vol.96, pp.188-203, 2016.

. Echinard-pierre and . Émile, Histoires des migrations à Marseille, vol.181, 1989.

. Ennafaa-ridha and . Saeed, « Le non-retour des étudiants étrangers : au-delà de la 'fuite de cerveaux' », Formation emploi, pp.23-39, 2008.

. Eriksen-thomas and . Nielsen-finn, História da Antropologia, Petrópolis, Editora Vozes, vol.261, 2007.

F. Jeanne, Les mots, la mort, les sorts, vol.427, 1977.

, _, vol.168, 2009.

. Ferrero-sylvia, Consumption of Mexican Food in Los Angeles: "foodscapes" in a transnational consumer society, pp.194-219, 2002.

J. Fialho, Pressupostos para a construção de uma sociologia das redes sociais, vol.XXIX, pp.59-79, 2015.

;. Fléury-hélène, Inde miniature à Paris, Dossier diasporas Indiennes dans la ville, pp.168-173, 2007.

. Foucault-michel, Les mots et les choses, vol.574, 1966.

, Sécurité, territoire, population, Collection Hautes Études, vol.448, 2004.

J. Garnier, « Faire avec le goût des autres, Anthropology of Food, 2010.

C. Geertz, Obras e Vidas: o antropólogo como autor, 2002.

, A Interpretação das Culturas, vol.213, 2008.

A. Giddens, Runaway World, vol.124, 2002.

F. Giraud, activité culinaire des étudiants étrangers à Lyon, Homme et Migrations, n. 1283, pp.42-50

M. Gluckman, Análise de uma situação social na Zululândia Moderna, FIELDMAN-BIANCO Bela, pp.227-344, 1987.

I. Goffmann, . Representação, V. Eu-na, S. Cotidiana, and . Paulo, , vol.251

G. Anthony, Religious dynamics of Sri Lankan Hindu Tamils in Paris: the self and the Other, pp.129-149, 2018.

, La Diaspora Tamoule : trajectoires spatio-temporelles et inscriptions territoriales en Île, vol.427, 2008.

D. Gressieux, Les comptoirs de l'Inde : Pondichéry, vol.128, 2004.

, Les troupes indiennes en France, _, vol.223, 2007.

. Guyon-marien, Parcours homosexuels du Maroc à la Belgique : l'émigration comme moyen d'émancipation », L'Autre, cliniques, cultures et sociétés, Dossier Sexualités, vol.11, pp.312-322, 2010.

. Habermas-jüngen, Après l'état nation, vol.154, 2013.

, Restaurants dans la ville-monde : douceurs et amertumes », pp.5-10, 2014.

. Izzo-jean-claude, Le soleil des mourants, vol.251, 1999.

, Les marins perdus, vol.316, 1997.

. Jones-graham, Le trésor caché du quartier indien : esquisse ethnographique d'une centralité minoritaire parisienne, Revue européenne des migrations internationales, vol.19, pp.1-11, 2003.

. Kauffmann-jean-claude, L'entretien compréhensif, vol.127, 2006.

C. Kinnvall, Globalisation and Religious Nationalism in India: the search for ontological security, vol.224, 2009.

A. Lamb, Kashmir: a disputed legacy, vol.384, 1991.

. Laplatine-françois, La description ethnographique, vol.128, 2006.

, _, vol.223, 2018.

D. Le-breton, Anthropologie du corps et de la modernité, vol.329, 1990.

E. Leclerc, L'invention d'une diaspora indienne : enjeux politiques et sociaux, 2004.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02405822

. Leenhardt-maurice, Do kamo, vol.314, 1947.

. Lévi-strauss-claude, Tristes tropiques, vol.512, 1955.

, La pensée sauvage, _, vol.347, 1962.

J. Long, Jainism: an introduction, Introductions to Religion, vol.264, 2009.

. Lyon and . Peter, Conflict between India and Pakistan: an encyclopedia, vol.277, 2008.

. Malinowski-malinowski, , vol.606, 1922.

M. Mauss, Manuel d'ethnographie, Paris, Petite Bibliothèque Payot, vol.262, 1967.

, Sociologie et anthropologie, _, vol.482, 2013.

C. Mayer-adrian, « A importância dos quase-grupos no estudo das sociedades complexas, FIELDMAN-BIANCO Bela, pp.127-158, 1987.

. Mazzella-sylvie, Sociologie des migrations, vol.126, 2014.

C. Moliner, « L'Immigration Sikh en France, Dossier diasporas Indiennes dans la ville, pp.130-137, 2007.

, Neither man nor women, NANDA Serena, vol.186, 1999.

A. Nouss, La condition de l'éxilé, Paris, Éditions de la Maison de Sciences de l'Homme, vol.175, 2015.

O. De-sardan-jean-pierre, « La politique du terrain : sur la production des données en anthropologie, pp.71-109, 1995.

. Ong-aihwa, Cultural Citizenship as Subject Making: immigrants negotiate racial and cultural boundaries in the United States, vol.357, pp.737-762, 1996.

, « Via l'Indochine : trajectoires coloniales de l'immigration sudindienne, Dossier diasporas Indiennes dans la ville, pp.24-33, 2007.

E. Park-robert, « La ville : propositions de recherche sur le comportement humain en milieu urbain, GRAFMEYER Yves et JOSEPH Isaac, L'école de Chicago : naissance de l'écologie urbaine, pp.83-131, 1979.

C. Peraldi-michel and . Michel, , vol.121, 2015.

;. Pétonnet-colette and F. «-l'ethnologie-urbaine-en, Variations sur la Ville, pp.143-151, 2018.

. Pujol-philipe, La fabrique du monstre, Éditions des Arènes, vol.268, 2016.

. Quijano-aníbal, Colonialidad del Poder, Eurocentrismo y Ame?ica latina, La Colonialidad del Saber: Eurocentrismo y Ciencias Socia-les, 1993.

, Perspectivas Latinoamericanas. Buenos Aires, pp.201-246

, SANTOS Boaventura de Sousa et MENESES Maria Paula, Epistemologias do Sul, pp.73-117, 2009.

C. Quiminal, Entreprendre une Anthropologie des Migrations : retour sur un terrain, vol.25, pp.115-132, 2009.

. R. Radcliffe-brown-a, Structure et fonction dans la société primitive, vol.361, 1968.

E. Said, , vol.567, 2003.

J. R. Saigal, Pakistan Splits: the birth of Bangladesh, vol.216, 2000.

. Sayad-abdelmalek, La double absence, vol.538, 1999.

, L'immigration ou les paradoxes de l'altérité, Paris, Éditions Raisons d'Agir, _, vol.217, 2006.

. Servan-schreiber-catherine and . Vasodeeven, « Les étapes de la présence indienne en France, Dossier diasporas Indiennes dans la ville, pp.8-23, 2007.

. Sheikh-danish, The Road to Decriminalization: litigating India's anti-sodomy law, Yale Human Rights and Development Journal, vol.16, pp.104-132, 2013.

G. Spivak, Les subalternes peuvent-elles parler ?, vol.110, 2009.

. Strathern-marilyn, The Gender of the Gift, vol.422, 1988.

. Subramanian-samanth, This Divided Island: Life, Death, and the Sri Lankan War, vol.336, 2015.

. Théry-irène, La distinction du sexe, vol.677, 2007.

, Qu'est-ce la distinction de sexe ?, _, vol.54, 2011.

. Trouillet-pierre-yves, , vol.05, pp.235-239, 2013.

, Inde : fabrique et enjeux d'une "diaspora" », Géoconfluences, Les populations d'origine indienne hors de l, 2015.

T. Victor, Schism and Continuity in an African Society, vol.348, 1996.

, The Ritual Process: structure and anti-structure, _, vol.213, 1977.

T. Victor and M. Edward, The Anthropology of Experience, vol.440, 2001.

A. Van-gennep, Les rites de passage, vol.316, 2011.

. Viard-jean, Marseille une ville impossible, vol.305, 1995.

. Vuddamalay-vasoodeven, Présence Indienne en France : facettes multiformes d'une immigration invisible, Revue européenne de migrations internationales, vol.05, pp.65-77, 1989.

, Dossier Le développement est-il une réponse aux migrations internationales ?, Accueillir, Les cas des diasporas indiennes, vol.252, pp.46-48, 2009.

W. Catherine, Les yeux de la mémoire : exotisme indien et représentations occidentales, pp.9-32, 1988.