Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation du bénéfice des antiplaquettaires dans un modèle in vitro d’interactions plaquettes-bactéries

Résumé : Les complications emboliques au décours de l’endocardite infectieuse (EI) sont liées à la présence de végétations. Ces végétations sont principalement constituées de bactéries, de fibrine et de cellules sanguines notamment des plaquettes. En raison du rôle majeur des plaquettes dans la genèse des complications emboliques, l’administration d’antiplaquettaires au décours de ces pathologies présente un intérêt. Toutefois, il existe peu d’études in vitro qui se sont intéressées à l’effet des différentes classes d’antiplaquettaires en fonction des espèces et des souches bactériennes. L’objectif de ce travail est de déterminer l’effet des antiplaquettaires sur l’agrégation et l’activation plaquettaire induite par les interactions Plaquettes-Bactéries, en fonction des espèces et des souches bactériennes de S. aureus et S. sanguinis en utilisant en parallèle une approche fonctionnelle par agrégométrie et une approche phénotypique par cytométrie de flux. Des plasmas riches en plaquettes (PRP) obtenus à partir de prélèvements de 80 donneurs sains, traités par différents antiplaquettaires : aspirine (2mM), ticagrelor (10µM) seuls ou en association, et tirofiban (5µM) ont été incubés en présence de 3 souches de S. aureus (10^9 CFU/ml) ou de S. sanguinis (3*10^9 CFU/ml). L’agrégation plaquettaire a été évaluée sur un agrégomètre de type APACT 4004 (LABiTec). L’analyse de l’activation plaquettaire, évaluée par la mesure de l’expression de la P-Sélectine, a été réalisée sur un cytomètre FC 500 (Beckman Coulter). L’activation et l’agrégation plaquettaires sont variables en fonction des souches de S. aureus testées. S. sanguinis induit une activation et agrégation plaquettaires comparables quelle que soit la souche testée. La diminution de l’activation et de l’agrégation plaquettaires est la plus significative si les plaquettes sont prétraitées par du ticagrelor en présence de S. aureus (p<0.05), et par l’association aspirine + ticagrelor en présence de S. sanguinis (p<0.05). Nos résultats ont donc montré que l’agrégation plaquettaire induite par les bactéries est variable en fonction de l’espèce mais aussi en fonction des souches pour S. aureus. Il existe une réponse différente aux traitements antiplaquettaires en fonction des espèces. Des investigations supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats, et un séquençage des souches doit être réalisé pour comprendre les différences qui pourraient expliquer nos résultats.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [187 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02310237
Contributor : Pharmacie Amu <>
Submitted on : Thursday, October 10, 2019 - 8:45:24 AM
Last modification on : Tuesday, October 15, 2019 - 1:30:46 AM

File

OGÉ-GANAYE Emma. Mémoire de ...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02310237, version 1

Citation

Emma Ogé-Ganaye. Évaluation du bénéfice des antiplaquettaires dans un modèle in vitro d’interactions plaquettes-bactéries. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨dumas-02310237⟩

Share

Metrics

Record views

117

Files downloads

243