Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Place du Prometheus® dans la prise en charge des hépatites fulminantes

Résumé : Introduction : l’hépatite fulminante est responsable de 70 à 90% de mortalité sans traitement. Il s’agit d’une insuffisance hépatique grave caractérisée par une dysfonction hépatique associée à une baisse du taux de prothrombine et une encéphalopathie hépatique. Le système Prometheus, dispositif de suppléance hépatique, permet d’épurer les toxines liées à l’albumine par une technique d’adsorption. Actuellement, il existe peu de donnée quant à son utilité dans la prise en charge des hépatites fulminantes. L’objectif de cette étude était de rechercher l’impact du système Prometheus sur la mortalité et le recours à la transplantation hépatique des patients atteints d’hépatite fulminante sur liste de transplantation. Matériel et Méthode : il s’agit d’une étude observationnelle, rétrospective et monocentrique au sein de la réanimation des pathologies du foie du CHU La Timone à Marseille. De décembre 2010 à Décembre 2015, tous les patients admis en réanimation pour hépatite fulminante étaient inclus et répartis en deux groupes : le groupe ayant bénéficié du système Prometheus et le groupe ayant bénéficié du traitement médical standard seul. Les critères d’exclusions étaient les contre-indications à la mise en liste de transplantation hépatique. Résultats : 41 patients étaient admis pour hépatite fulminante, 17 patients étaient exclus. 12 patients bénéficiaient du système Prometheus et 12 d’un traitement médical standard. Aucune différence significative n’était retrouvée entre les deux groupes en terme de mortalité à J28 (p=1,00) et à J90 (p=0,59). Au total, 13 patients ont été transplantés. Le recours à la transplantation était plus faible dans le groupe Prometheus avec 4 transplantations contre 9 dans le groupe standard (p=0,041). On retrouve également une amélioration significative des signes d’encéphalopathie après séance de Prometheus (p=0,002). L’étiologie la plus fréquente était l’intoxication au paracétamol avec 11 patients (45,8 %). Conclusion : l’utilisation du système Prometheus ne modifie pas le pronostic des hépatites fulminantes. Cependant, le recours à la transplantation hépatique est significativement moindre dans le groupe Prometheus grâce à son effet sur l’encéphalopathie hépatique améliorant le pronostic neurologique. L’intoxication au paracétamol plus fréquemment retrouvée dans le groupe Prometheus pourrait expliquer une partie de ces résultats. Sans être un traitement curatif, le Prometheus a un rôle à jouer dans l’attente de la régénération hépatique ou d’une transplantation. Une analyse prospective sur un plus grand nombre de patients est nécessaire pour confirmer nos résultats.
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02361336
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, November 13, 2019 - 12:39:39 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:42:04 PM
Long-term archiving on: : Friday, February 14, 2020 - 3:28:01 PM

File

ROUBIN these.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02361336, version 1

Collections

Citation

Johanna Roubin. Place du Prometheus® dans la prise en charge des hépatites fulminantes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02361336⟩

Share

Metrics

Record views

47

Files downloads

53