Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Modèle heuristique multiparamétrique et dynamique de prévision du risque d'ischémie cérébrale retardée après une hémorragie sous arachnoïdienne grave

Résumé : Introduction : l’hémorragie sous arachnoïdienne (HSA) par rupture anévrysmale possède une évolution émaillée par une complication redoutée et fréquente, l’ischémie cérébrale retardée (ICR) dont la période à risque se situe entre le 4ème et le 15ème jour. L’enjeu de la prise en charge de l’HSA dans sa phase d’état consiste à repérer le plus précocement possible les patients à risque d’ICR. L’objectif de cette étude était de concevoir un modèle prédictif multiparamétrique de prévision du risque d’ICR. Matériel et méthode : il s’agit d’une étude observationnelle, rétrospective et monocentrique menée au sein d’un service de Réanimation Polyvalente. L’ensemble des patients entrés à la réanimation pour une HSA par rupture anévrysmale au cours de la période allant du 1er janvier 2010 au 31 janvier 2018 ont été inclus. L’ICR était définie comme l’apparition d’un nouveau déficit neurologique, d’une confusion ou d’une perte de 2points au Glasgow Score ; à distance de la sécurisation anévrysmale ; associé à un vasospasme angiographique. Nous avons étudié les facteurs liés à l’ICR des patients à l’aide d’une analyse univariée puis d’une régression logistique. Pour les patients admis en réanimation après décembre 2014, nous avons enregistré les pressions artérielles systoliques (PAS), diastoliques (PAD) et moyenne (PAM) ainsi que la fréquence cardiaque (FC) et la température centrale (TC) grâce au logiciel Reascopy connecté aux moniteurs de surveillance. Nous avons analysé l’évolution au cours du séjour de ces valeurs des patients atteints d’HSA et nous avons comparé les profils du groupe évoluant vers une ICR du groupe indemne d’ICR. Un modèle d’intelligence artificielle de type AdaBoost-Random-Forest a été utilisé afin de déterminer les facteurs associés au risque d’ICR à partir des données clinico-radiologiques. Enfin, nous avons construit un modèle heuristique comportant le produit de la probabilité a priori d’ICR calculé par Random-Forest et de la probabilité hémodynamique constituée par la variation relative de la FC, de la pression artérielle, et de la TC le jour de l’occurrence de l’ICR (pour le groupe ICR+) et de J6 ; pour le groupe indemne d’ICR ; par rapport à J2. Une convolution temporelle extraite de la distribution de l’horodatage de diagnostic angiographique de vasospasme y a été ajoutée. Résultats et discussion : nous avons inclus 389 patients. 135 patients (35%) ont développé au moins un épisode d’ICR avec un jour médian de survenue évalué à 6 jours. L’analyse multivariée a montré que les paramètres indépendants prédictifs de survenue d’une ICR étaient l’âge jeune (OR=-0.971 IC 95% [0.950-0.993] p= 0.011), la sécurisation anévrismale par embolisation (OR=2.2 IC 95% [1.173-4.231] p=0.014)., le score de Glasgow (OR=1.15 IC95% [1.0-1.326] p= 0.05), WFNS (OR=1.5 IC 95% [1.008-2.254] p=0.046) et le score d’Hijdra (OR=1.053 IC 95% [1.02-1.08] p<0.01). Les données de monitoring de 60 patients étaient exploitables lors de leur séjour en réanimation, 32 ont présenté une ICR (ICR+) et 28 en ont été indemnes (ICR-). L’analyse des paramètres hémodynamiques et de la TC de ces patients a retrouvé une évolution en cloche centrée sur j6 s’étalant sur 21 jours. Par comparaison le groupe ICR + avait des valeurs de PAS et de TC supérieures au groupe ICR- (p<0.05). Le modèle d’IA Random-Forest-AdaBoost retrouve comme facteur indépendant d’ICR le score d’Hijdra, IGS2 et l’âge avec une aire sous la courbe de 0.89, une sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et négative respectivement de 54%, 94%, 84% et 80%. L’indice final est modélisé sous la forme de deux courbes en fonction du statut vis-à-vis de l’ICR. Pour le groupe ICR + ce risque croit de manière importante 30 heures avant le diagnostic d’ICR. Ce risque est maximal (0.8) à H0 définie comme l’heure moyenne de diagnostic de l’ICR. Dans le groupe ICR+ le risque croit lentement jusqu’à une probabilité maximale de 0.2 à la 100ème heure qui précède le jour médian d’occurrence de l’ICR de notre population. Conclusion : la combinaison de paramètres cliniques et hémodynamiques semble être une piste prometteuse pour la prévision précoce du risque d’ICR. Cette étude pilote nécessite d’être testée en prospectif.
Complete list of metadatas

Cited literature [92 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02362799
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, November 14, 2019 - 9:38:34 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:46:38 PM
Long-term archiving on: : Saturday, February 15, 2020 - 1:57:20 PM

File

CALBO these .pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02362799, version 1

Collections

Citation

Lola Calbo. Modèle heuristique multiparamétrique et dynamique de prévision du risque d'ischémie cérébrale retardée après une hémorragie sous arachnoïdienne grave. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02362799⟩

Share

Metrics

Record views

43

Files downloads

51