Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les représentations du couple royal formé par le roi Kongmin (r. 1351-1374) et la reine Noguk (?-1365) au Koryŏ et au Chosŏn : tentative d’interprétation historique

Résumé : Dans le contexte d’union matrimoniale (1274-1365) des Wang du Koryŏ avec la famille impériale des Yuan, huit Princesses impériales s’unirent à des souverains du Koryŏ, ce qui valut à ce royaume le titre de Pays Gendre (pumaguk 駙馬國). Parmi ces couples, les représentations du couple formé par le roi Kongmin et la reine Noguk constituent un cas exceptionnel dans l’Histoire de Corée. La plupart des chercheurs sud-coréens spécialistes de cette période mettent en avant l’image d’un couple dont l’amour est devenu mythique, une « idylle connue de tous ». Cependant, cette interprétation ne constitue pas une vision académique satisfaisante de la relation de ce couple uni avant tout pour des raisons politiques. Afin de la remettre en cause, cette étude se base sur d’autres sources rarement utilisées par les chercheurs : 1) les tombes jumelles situées à l’ancienne capitale principale du Koryŏ, c’est-à-dire à l’actuelle ville de Kaesŏng en Corée du Nord  ; 2) deux portraits du Chosŏn représentant a priori le couple, l’un étant conservé dans un musée du Kyŏnggi en Corée du Sud et l’autre au Chongmyo, le Temple des Ancêtres de la dynastie Yi à Hanyang (Séoul). L’analyse de ces sources, ainsi que celle des écrits officiels du Koryŏ et du Chosŏn, révèle un discours sur la royauté au Koryŏ et la famille royale, en particulier le couple royal, sous la domination des Yuan. Les aspects mis en avant dans ce discours sont : 1) le lien égalitaire au sein du couple dans lequel la reine prend une position équivalente à son statut de Princesse impériale  ; 2) la double identité des souverains du Koryŏ qui sont devenus membres de la famille impériale et descendants de Kubilaï Khan (r. 1279-1294). Ces souverains furent élevés chez les Yuan où ils passèrent leur jeunesse à comprendre la tradition mongole. Un des exemples illustrant cela est la tombe jumelle du couple Kongmin-Noguk qui est reliée de l’intérieur par un « trou des âmes » qui s’inspire de la tradition funéraire mongole ; 3) pendant la période du Chosŏn, la représentation du couple royal comme exemple de mérite et de fidélité, notamment concernant le « service rendu au Grand Pays » (sadae 事大) en s’unissant à un membre du clan impérial, aussi nommé le Grand Pays (taeguk 大國).
Complete list of metadatas

Cited literature [122 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02363180
Contributor : Paris Diderot Ufr Lcao <>
Submitted on : Thursday, November 14, 2019 - 11:49:32 AM
Last modification on : Wednesday, April 1, 2020 - 10:48:01 PM
Document(s) archivé(s) le : Saturday, February 15, 2020 - 2:54:17 PM

File

KILCI_M2_Coréen.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02363180, version 1

Citation

Gulsen Kilci. Les représentations du couple royal formé par le roi Kongmin (r. 1351-1374) et la reine Noguk (?-1365) au Koryŏ et au Chosŏn : tentative d’interprétation historique. Histoire. 2019. ⟨dumas-02363180⟩

Share

Metrics

Record views

88

Files downloads

64