Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Splénectomie élective chez les patients atteints de pathologies onco-hématologiques : complications graves, pronostic à long terme et facteurs de risque associés

Résumé : Introduction : Un état des lieux des facteurs de risque de complications post splénectomies est difficile à établir notamment pour les patients d'onco-hématologie. La complication majeure est l’OPSI (Overwhelming Post Splenectomy Infection) et la pratique actuelle encourage une prophylaxie antibiotique par pénicillines de 2 ans, une vaccination contre les germes encapsulés (pneumocoques, méningocoques, haemophilus) et la grippe saisonnière. L’objectif de notre travail a été d’évaluer les complications graves à 30 jours et la mortalité à long terme ainsi que leurs facteurs de risque associés chez des patients bénéficiant d’une splénectomie dans un centre expert anticancéreux. Matériels et méthodes : Nous avons réalisé une étude de cohorte descriptive, rétrospective et monocentrique au sein de l’Institut Paoli Calmette (IPC) à Marseille de Février 2009 à Mars 2019. Tous les patients admis en service ou réanimation et bénéficiant d’une splénectomie élective, quel que soit la maladie causale, ont été inclus. Une analyse comparative a été réalisée à l'aide de modèles du Chi2 et Test de Wilcoxon-Mann-Whitney en univarié puis régression logistique en multivarié pour les complications à 30 jours et une régression de Cox en uni-variés et multivariés pour les données de survie. Résultats : Sur la période, 93 patients répondaient aux critères d’inclusion et ont été analysés. L’âge médian était de 62 [50 - 69] ans. Les complications à 30 jours représentaient 19% (n=18) des interventions, les maladies causales étaient des tumeurs solides 19 % (n=18), des lymphomes 50% (n=46), des myélofibroses 15 % (n=14), des leucémies 14% (n=13) ou diverses 4 % (n=4). La durée médiane de suivi était de 32 mois IC95% [19,3 - 33,9]. La mortalité observée durant cette période était de 20% IC95% [11-27]. . Après analyse multivariée, 2 facteurs étaient associés à la survenue de complications graves : le score IGS II (p=0,003) et l’indication de la splénectomie à visée diagnostique (p=0,030). Les tests de survie au long cours retrouvaient 3 facteurs pronostiques : le performans status > 1 (p=0,028) en pré-opératoire, la survenue de sepsis dans les 30 jours (p=0,014) et le statut vaccinal qui était un facteur protecteur (p=0.032). Conclusion : Avec 81% de survie à long terme l’indication de splénectomie dans un contexte de pathologie onco-hématologique est justifiée. Dans ses facteurs de morbimortalité l’état général pré-opératoire, la survenue de sepsis ainsi que le statut vaccinal demeurent des éléments déterminants. De même, l’absence de diagnostic au moment de la chirurgie apparaissait comme facteur de risque principal de complication à court terme. Autant de paramètres qui rappellent l’importance de l’évaluation pluridisciplinaire pré-opératoire de l’état général du patient et des indications chirurgicales.
Complete list of metadatas

Cited literature [70 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02370071
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, November 19, 2019 - 12:06:05 PM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:47:12 PM

File

BARTHES thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02370071, version 1

Collections

Citation

Loic Barthes. Splénectomie élective chez les patients atteints de pathologies onco-hématologiques : complications graves, pronostic à long terme et facteurs de risque associés. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02370071⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

40