Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge des exacerbations aiguës de bronchopneumopathies chroniques obstructives au CHU d'Amiens‎ : évaluation des pratiques professionnelles entre 2010 et 2017

Résumé : Introduction : les exacerbations de BPCO (EABPCO) représentent un poids économique lourd pour notre système de santé et aggravent le pronostic de la maladie. C’est également le meilleur facteur prédictif d’exacerbations ultérieures. Le traitement des EABPCO est bien codifié et repose sur les recommandations des sociétés savantes nationales et internationales. La prévention des EABPCO doit être systématique et passe par l’arrêt du tabac, les vaccins, le traitement de fond, la réhabilitation respiratoire, éventuellement les macrolides et les traitements mucolytiques. Matériels et méthodes : l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) a été utilisée afin d’analyser et d’améliorer la prise en charge des patients. Une première analyse a été réalisée en diffusant des recommandations locales en 2011. Nous avons analysé les pratiques professionnelles à distance de la diffusion des recommandations afin d’évaluer le degré de persistance de l’adhérence des pratiques cliniques aux recommandations. Cela a été réalisé par une étude rétrospective, longitudinale entre 2016 et 2017. Résultats : un total de 189 patients a été inclus dont 32 en période 1 (entre 2010 et 2011, soit l’année précédant la diffusion des recommandations), 31 en période 2 (entre 2011 et 2012, soit l’année suivant la diffusion des recommandations) et 126 en période 3 (entre 2016 et 2017). La prescription de salbutamol a diminué significativement (p<0.001) en période 3 (4%) par rapport à la période 1 (59%) alors que la prescription de sulfate de magnésium intraveineux a augmenté en période 3 (34,9%) par rapport à la période 2 (12,9%) sans être significatif (p=0.091). La prescription d’aérosols a globalement diminué de J1 à J5 en période 3 par rapport aux périodes 1 et 2. La corticothérapie à dose recommandée a progressé de la période 1 (34,4%) à la période 2 (77,4%) et est restée stable en période 3 (69%). L’antibiothérapie prescrite selon les recommandations s’est améliorée en période 3 (88,1%) par rapport à la période 1 (62,5%) et la période 2 (87,1%). La prescription des mucolytiques avait diminué de manière importante en période 3 (7,1%), de même que la kinésithérapie (67,5%) par rapport à la période 2 (100%). La consultation anti-tabac post-exacerbation avait diminué significativement en période 3 (6,8% des patients non sevrés) mais le nombre de patients ayant eu un sevrage tabagique après l’hospitalisation avait légèrement progressé en période 3 (18,6%). La consultation pneumologique de suivi a été réalisée chez 73% des patients, en baisse par rapport à la période 2 (100%), le délai moyen était de 3,8 mois en période 3. Discussion : les pratiques professionnelles en accord avec les recommandations persistent en partie à distance. Le sulfate de magnésium, la kinésithérapie, la réalisation des antigénuries et l’organisation du suivi après l’hospitalisation après l’hospitalisation nécessitent une harmonisation avec les recommandations. Une mise à jour régulière des connaissances et la réalisation d’EPP permettraient une meilleure prise en charge des patients.
Complete list of metadatas

Cited literature [107 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02376468
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Friday, November 22, 2019 - 3:58:51 PM
Last modification on : Sunday, December 29, 2019 - 1:15:17 AM

File

Mohammad Ozaire. Thèse d'exer...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02376468, version 1

Collections

Citation

Ozaire Mohammad. Prise en charge des exacerbations aiguës de bronchopneumopathies chroniques obstructives au CHU d'Amiens‎ : évaluation des pratiques professionnelles entre 2010 et 2017. Pneumologie et système respiratoire. 2019. ⟨dumas-02376468⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

36