Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Validation pharmacologique d'une nouvelle cible de la résistance à l'hypoxie/ischémie

Résumé : La prévention des conséquences d'une privation des tissus en oxygène, due à un stress ischémique, est une des préoccupations majeures en santé humaine non seulement d'un point de vue clinique mais également d'un point de vue économique pour la collectivité. L’équipe a récemment publié (Melis N. et al. JASN 2016) que l'inhibition pharmacologique (GC7) in vitro et in vivo du facteur d'initiation de la traduction eIF5A conduit à l'augmentation de la tolérance ischémique à un stade pré-clinique. Plus récemment, à l'aide de techniques de protéomique et de siRNA, nous avons identifié la seryl-tRNA synthase (serRS) sous le contrôle traductionnel de eIF5A et dont l'inhibition est responsable de la tolérance ischémique. Nous avons fait synthétiser un inhibiteur de cette enzyme : le sulfamoyl-seryl-adenylate (SFA) (en cours de brevet). Les objectifs de mon travail ont consisté dans un premier temps à tester la haute affinité du SFA en déterminant les constantes cinétiques de la protéine cible en présence du SFA par le biais d’une méthode "rapportrice" basée sur la synthèse d'une protéine ayant des propriétés de luminescence : la luciférase. Puis, dans un second temps, de valider l'efficacité en évaluant la capacité de cet inhibiteur à augmenter la tolérance anoxique. Pour ce faire, nous avons appliqué le SFA à différentes concentrations à des cellules rénales (PCT) ainsi que des neurones corticaux en culture de souris puis nous les avons exposées à des conditions anoxiques pendant 24h pour les PCT et 3h pour les neurones corticaux. Nos résultats montrent que le SFA présente une forte affinité pour la seryl-tRNA synthase (serRS) en étant capable de bloquer le processus traductionnel. Nous avons pu aussi démontrer de manière significative que le SFA avait la même action que le GC7 sur la tolérance cellulaire à l'ischémie puisque la survie est augmentée significativement en condition anoxique avec un maximum d’effet à 3µM pour les PCT et 5 µM pour les neurones corticaux. Le SFA ne semble pas modifier la prolifération cellulaire ni induire de shift métabolique en condition de normoxie. De plus, le SFA n’entraîne pas de modification de la consommation d’oxygène par la mitochondrie. En conclusion, les résultats présentés ici pourront permettre dans l’avenir de mettre à disposition des cliniciens un tout nouveau protocole pharmacologique capable d'augmenter la résistance des tissus et organes à l'ischémie et donc de préserver leur intégrité fonctionnelle. Les pathologies ou protocoles cliniques visés sont les maladies de l’appareil circulatoire ischémique (AVC et infarctus principalement), la greffe d'organes et la chirurgie cardio-vasculaire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02376604
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Friday, November 22, 2019 - 4:40:16 PM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM

File

2019NICEM067.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02376604, version 1

Citation

Romain Carcy. Validation pharmacologique d'une nouvelle cible de la résistance à l'hypoxie/ischémie. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02376604⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

24