Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Lamines A/C dans la carcinogenèse colique : caractérisation et évaluation de leurs potentiels rôles de biomarqueurs

Résumé : Introduction : Les lamines A/C sont des protéines rentrant dans la constitution de la matrice nucléaire qui organise l’enveloppe nucléaire. Plusieurs études suggèrent qu’elles ont un rôle dans la carcinogénèse colique. L’objectif de cette étude était de caractériser l’expression de ces lamines dans les polypes et adénocarcinomes coliques et d’étudier leurs potentiels rôles en tant que marqueur de différenciation ou pronostique. Matériels et méthodes : 44 polypes coliques de différentes histologies inclus en paraffine ont été étudiés. Un « tissu microarray » (TMA) de 131 adénocarcinomes coliques et le TMA des métastases correspondantes ont aussi été inclus. Une étude d’expression immunohistochimique des lamines A/C, de la lamine A seule et du Ki67 a été réalisée. Un score d’interprétation de l’expression des lamines dans les polypes a été construit « Lamines Score », évalué et comparé au degré de dysplasie et à la prolifération. Les données d’expression des lamines sur TMA ont été corrélées aux données de survie et de rechute. Résultats : Dans les polypes coliques, la perte d’expression des lamines A/C et A était associée au type histologique et au degré de dysplasie. Elle concernait 100% des zones de dysplasie de haut grade dans les adénomes, 50% des adénomes en dysplasie de bas grade, 33% des polypes festonnés sessiles en dysplasie mais aucun polype hyperplasique ou festonné sans dysplasie. Le « Lamines score » avaient une reproductibilité forte (K = 0,712, p <0,0001) et une corrélation au degré de dysplasie. Les zones avec perte d’expression des lamines A/C avaient un Ki67 moyen de 70% contre 30% dans les zones sans perte (p<0,0001). Dans les adénocarcinomes, la survie globale moyenne était significativement plus faible dans le groupe avec une expression forte de la lamine A avec 48 mois contre 123 mois dans le groupe faible (p<0,038). Dans les stades II et III, le taux de récidive était de 33% dans le groupe « lamines A/C hautes » contre 8% pour le groupe « basses » (p<0,001). De même, le taux était de 44% dans le groupe « lamine A haute » contre 7% dans le groupe « lamine A basse » (p< 0,001). Dans 81 %, il existait un H-score lamines A/C et A significativement plus élevé dans la métastase que dans le primitif. Conclusion : Nos résultats suggèrent que les lamines A/C sont associées à la dysplasie et la prolifération. L’utilisation du « Lamines Score » pourrait être un outil d’aide au diagnostic pour les pathologistes dans les polypes coliques. De plus l’expression de ces lamines A/C dans les adénocarcinomes pourrait être un potentiel marqueur pronostique et prédictif de récidive.
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02381079
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, November 26, 2019 - 2:49:30 PM
Last modification on : Wednesday, September 2, 2020 - 11:17:46 AM

File

WINKLER thèse(1).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02381079, version 1

Collections

Citation

Jérôme Winkler. Lamines A/C dans la carcinogenèse colique : caractérisation et évaluation de leurs potentiels rôles de biomarqueurs. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02381079⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

44