Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude qualitative des troubles du rythme cardiaque et de la conduction, découverts aux urgences

Résumé : Introduction : les troubles du rythme et de la conduction cardiaque, sont des pathologies fréquentes dans le monde. Actuellement, il existe peu de données épidémiologiques et cliniques concernant leur prise en charge aux urgences. L’objectif de notre étude était d’étudier la prévalence, les caractéristiques démographiques et cliniques, la prise en charge initiale des patients présentant un TDR ou un TDC aux urgences, afin d’améliorer l’organisation des soins primaires puis secondaires et mieux les orienter dans le système de soins. Matériel et Méthode : cette étude a été menée dans le service des urgences de la Timone, du 1er octobre au 31 décembre 2018. Tous les patients de plus de 16 ans bénéficiant d’un ECG au sein du SAU mettant en évidence un trouble du rythme ou de la conduction ont été inclus dans l’étude quelque soit leur motif de consultation. Résultats : sur 284 ECG retenus, 60% présentaient un TDR isolé, 23% un TDC seul, et les deux types de troubles étaient retrouvés de manière simultanée dans 17% des cas. La FA était le TDR le plus fréquemment retrouvé (35%), et les BBD associés ou non à un hémibloc représentaient 49% des TDC. L’âge moyen des patients, porteurs de ces troubles, était de 72ans, avec une recrudescence dans la tranche d’âge de 75-89 ans, quelque soit le sexe des patients. Les hommes présentant un TDC étaient plus souvent connus dyslipidémiques et hypertendus que ceux avec un trouble du rythme cardiaque. Le motif de consultation le plus fréquemment retrouvé dans les TDR était la dyspnée, c’est la douleur thoracique qui prédominait chez ceux avec un TDC. Concernant la prise en charge initiale de ces troubles, peu d’avis cardiologique et peu de traitements spécifiques ont été réalisés au sein du SAU, alors qu’il a été mis en évidence que 53,2% des patients étaient hospitalisés, dont 8% dans des services de soins critiques, et que le taux de reconsultation à 1 mois était de 25%. Le taux de décès toute cause confondue de notre étude s’élevait à 7,8% à 30 jours. Conclusion : Les troubles du rythme et de la conduction cardiaque, parfois banalisés aux urgences, semblent être associés à un sur-risque de la morbimortalité. Par conséquent, une meilleure prise en charge initiale, une surveillance plus étroite et une orientation plus adaptée semble être la stratégie thérapeutique la plus raisonnable à appliquer pour ces patients.
Complete list of metadatas

Cited literature [38 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02400979
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, December 9, 2019 - 5:24:23 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:46:45 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, March 10, 2020 - 9:17:47 PM

File

THESE SCAPIN 28-10-2019.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02400979, version 1

Collections

Citation

Juliette Scapin. Étude qualitative des troubles du rythme cardiaque et de la conduction, découverts aux urgences. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02400979⟩

Share

Metrics

Record views

73

Files downloads

97