, Organisation mondiale de la santé ; Obésité et surpoids, vol.16, 2018.

, Obepi, 2012.

, Enquête épidémiologique national sur le surpoids et l'obésité ; Une enquête INSERM / KANTAR HEALTH /ROCHE

, Polycopié des enseignants en Endocrinologie, diabète et métaboliques ( 3ème édition ), 2016.

, Surpoids et obésité de l'adulte : prise en charge médicale de premier recours, HAS, 2011.

. Lassale, Moons KGM4 and al ; Separate and combined associations of obesity and metabolic health with coronary heart disease: a pan-European case-cohort analysis, Eur Heart J, vol.3, issue.5, pp.397-406, 2018.

, Haut conseil de la santé publique ; Programme national nutrition, 2018.

A. Lehr--drylewicz and C. Renoux, La prise en charge du surpoids en médecine générale : mission impossible ?, Exercer, vol.94, pp.132-139, 2010.

J. Thuan and A. Avignon, Obesity management : attitudes and practices of french general pratitioners in a region on France, international journal of obesity, issue.29, pp.1100-1106, 2005.

C. Philippe,

, Thèse CORPS OBESE ET SOCIETE regards croisés entre médecins et patients

A. Avignon and V. Attalin, Attidudes et pratiques des médecins généralistes dans la prise en charge de l'obésité

, Cahiers de nutrition et de diététique, vol.48, pp.98-103, 2013.

D. Marx,

«. Gros and ». , est pas un gros mots Chronique d'une discrimination ordinaire

E. Librio, Et je me dis aussi, une fois qu'on est obèse avoir l'impression que de toute façon comme dans notre société on se dit « Etre gros c'est mal » on se dit « ben je suis obèse de toute façon le mieux que je puisse faire c'est peut-être arriver à être juste en surpoids mais ça vaut pas le coup ». Alors qu'en fait ça n'a rien à voir en fait, le surpoids n'est pas un problème pathologique, l 'obésité si. Passer de la case obèse avec conséquence médicale à surpoids en fait si le surpoids était accepté, il y aurait peut-être plus de gens qui serait motivé pour redépasser la limite du pathologique. Parce quand ils perdent du poids, c'est un truc qui se voit pas, c'est comme les diabétiques quand on leur dit c, Grenoble IMC : 23 kg/m² Proche obèse/TCA : non se dit on arrivera? fin c'est notre poids habituel, vol.23, 2018.

C. , Par contre si on leur dit, vous allez voir dans votre vie ça va être plus facile. Par rapport à la santé. A l'effort

, L'argument social il y est pas. Elle se dit « tant que je suis pas mince je suis pas acceptée

, faudra prendre en charge plus de personnes qui auront des troubles de la santé du coup, de base ça rajoute un facteur de risque, un problème de santé. Et du coup je trouve ça un peu triste en faite, c'est plutôt ça, Autre chose ? -Non. -Merci. Caractéristiques personnelles

D. Femme and . Lyon,

. Ok, autres choses à ajouter sur ta perception des patients obèses ? -Non, pour moi c'est un patient normal sauf qu'au lieu d'avoir je ne sais pas, par exemple un accident vasculaire cérébral ben lui il est obèse. C'est vraiment une pathologie en plus quoi. Caractéristiques personnelles : Homme ; 28 ans ; Dernier semestre d'internat

T. Antécedents-de,