Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intérêt de l'évaluation de la charge calcique à la tomodensitométrie dans le contexte de direct-TAVI

Résumé : INTRODUCTION : L’implantation d’une prothèse Medtronic Corevalve™ en « direct TAVI » (Transcatheter Aortic Valve Implantation), simplifie la procédure et évite les potentielles complications liées à la valvuloplastie. Néanmoins, elle engendre un recours plus fréquent à la post-dilatation. Les facteurs prédictifs de post-dilatation en « direct TAVI » ne sont pas connus. OBJECTIF : Déterminer si l’importance des calcifications valvulaires évaluée au scanner est associée au recours à la post-dilatation de la prothèse Corevalve™ lors d’une implantation en « direct TAVI ». MATÉRIELS ET MÉTHODES : Inclusion monocentrique et consécutive de patients ayant bénéficié de l’implantation d’une prothèse Corevalve™ en « direct TAVI » entre janvier 2018 et mars 2019. L’indication de post-dilatation était retenue par deux opérateurs expérimentés lors d’un résultat sub-optimal défini par une fuite aortique résiduelle ou un sous-déploiement de la prothèse. Les scanners pré-TAVI étaient relus rétrospectivement en ouvert par un expert afin d’évaluer la masse, le volume et le score AJ130 des calcifications aortiques. RÉSULTATS : 168 patients ont été inclus dans l’étude et ont été implantés d’une Corevalve, soit Evolut R (47%), soit Evolut Pro (53%). 10,7% ont nécessité une post-dilatation. Les patients post-dilatés étaient plus âgés (85,1 ± 5,23 vs 81,8 ± 5,77 ans, p=0,021) et avaient un rétrécissement aortique plus serré (gradient moyen : 56,1 ± 22,8 vs 42,3 ± 13,0 mmHg, p= 0,021). Le taux de succès des procédures était de 99.4%, sans différence concernant les principales complications entre les deux groupes. Au scanner, les 3 critères étudiés, non indépendants entre eux, permettaient de prédire un résultat sub-optimal, nécessitant une post-dilatation. Leurs performances diagnostiques étaient équivalentes. Les patients avec un volume supérieur à 823mm³ étaient post-dilatés dans 21% des cas, ceux avec un volume inférieur l’étaient dans 3% seulement (OR=6,38, IC95% : 1,72-23,7, p<0,006). Les fuites péri-prothétiques significatives restaient néanmoins plus fréquentes après post-dilatation (27.8% vs 7.33%, p=0.02). CONCLUSION : L’évaluation des calcifications aortiques au scanner permet de prédire la nécessité de post-dilatation de la valve auto-expansible, lors d’une procédure en direct-TAVI. Des patients sélectionnés sur l’importance de leurs calcifications pourraient bénéficier d’une pré-dilatation afin d’optimiser le résultat final de l’implantation.
Complete list of metadatas

Cited literature [54 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02468239
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Wednesday, February 5, 2020 - 4:01:32 PM
Last modification on : Friday, February 7, 2020 - 1:45:18 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, May 6, 2020 - 6:15:11 PM

File

SALAZARD Jean pascal.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02468239, version 1

Collections

Citation

Jean-Pascal Salazard. Intérêt de l'évaluation de la charge calcique à la tomodensitométrie dans le contexte de direct-TAVI. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02468239⟩

Share

Metrics

Record views

81

Files downloads

31