Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Comment les médecins généralistes abordent-ils les effets néfastes de l'exposition prolongée aux écrans chez les enfants de moins de 6 ans : étude qualitative auprès des médecins généralistes Havrais

Résumé : Les écrans sont omniprésents dans notre société et les tendances actuelles vont dans le sens du « tout numérique ». Cependant, il existe de plus en plus d’arguments pour dire qu’une utilisation abusive, précoce et non raisonnée des écrans pourrait devenir dangereuse. Ainsi, les plus jeunes sont particulièrement vulnérables vis-à-vis de ces risques. Des recommandations officielles existent mais ne sont encore peu connues des médecins généralistes et des parents. MATÉRIEL ET MÉTHODES : Il s’agit d’une étude qualitative menée auprès de médecins généralistes installés en libéral dans la région du Havre. Dans le but de trouver des moyens pour développer la prévention de la surexposition aux écrans, notre thèse s’est penchée sur les connaissances et les pratiques des médecins généralistes ainsi que sur les facteurs influençant cette prévention. RÉSULTATS : 14 médecins généralistes ont été interrogés entre octobre 2018 et juin 2019. Les médecins interrogés estiment que les écrans sont un problème de santé publique et un sujet d’actualité. Ils en parlent encore très peu avec leurs patients. Actuellement, les médecins abordent ce sujet lorsqu’un trouble se développe. Même si tous pensent qu’ils ont un rôle à jouer en tant que médecin généraliste, ils estiment que cette prévention devrait également passer par les pouvoirs publics et les professionnels de l’enfance. Ils se disent limités par un manque de connaissance et de formation sur les éventuels risques d’une surexposition aux écrans. Ils manquent également de références scientifiques validées et n’ont pas connaissance des recommandations officielles et des outils déjà existant. Le manque de temps en consultation est cité comme principal frein à leur prévention. De plus, certains médecins se questionnent également sur l’impact que pourrait avoir leur prévention. Enfin, ils déplorent l’absence de prévention par les pouvoir publics. Parmi les solutions envisagées, il semble nécessaire de développer la formation et les connaissances sur la prévention de la surexposition aux écrans. Il serait également intéressant de développer des outils simples comme une brochure d’aide en consultation. Enfin les médecins généralistes pensent qu’il faut en parler aux parents dès la première année de vie. Pour cela, il faut créer des automatismes en l’intégrant par exemple aux consultations obligatoires de suivi de l’enfant. CONCLUSION : Les médecins généralistes abordent peu le sujet des écrans en consultation et ne l’abordent pour le moment qu’en prévention secondaire. En étant plus sensibilisés, mieux formés et en disposant d’outils adaptés, les médecins généralistes seraient plus à même d’accompagner les parents pour un usage raisonné des écrans et de les alerter sur les risques de surexposition aux écrans de leurs enfants.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [94 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02474543
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, February 11, 2020 - 2:33:11 PM
Last modification on : Wednesday, February 12, 2020 - 1:34:19 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, May 12, 2020 - 3:15:50 PM

File

Salenne Priscillia.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02474543, version 1

Citation

Priscilla Salenne. Comment les médecins généralistes abordent-ils les effets néfastes de l'exposition prolongée aux écrans chez les enfants de moins de 6 ans : étude qualitative auprès des médecins généralistes Havrais. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02474543⟩

Share

Metrics

Record views

375

Files downloads

326