L. Management-nantes-;-aise, E. Lui-expliquer-mon-simple-intérêt-de-comprendre-le-fonctionnement-de-l'agence, -. Ikram-;-quand-même, and . Ikram, dans la durée. C' est des métiers de chantier qui sont des métiers assez difficiles, euh, humainement, puisqu'il faut tenir dans la durée, les chantiers sont aujourd'hui, comme toujours, mais plus, c' est des métiers durs, c' est des métiers où il faut rester, il faut être à la fois ferme et à la fois hyper communiquant. Il faut de l'autorité mais en même temps de, de, de l' empathie, enfin pas trop d' empathie mais je dirais communiquant, créer un climat serin, propice au travail. Et en même temps être très clair dans ses demandes, il faut formaliser les choses, être extrêmement rigoureux, il faut être curieux, il faut être en lien avec l' ensemble de l' équipe, il faut savoir fédérer en entreprise, il faut une grande exigence en matière de respect du projet, respect des normes, respect du DTU, respect du budget, respect du délai, donc il faut être très très rigoureux, mettre en place les outils, et puis faut s'inscrire dans la durée, parce qu'un chantier ça dure. Et tout ça, pendant des années, donc c' est quand même, au niveau des, du savoir-être, ça nécessite que les gens soient vraiment engagés, très engagés, et qu'ils ne s' épuisent pas très vite, parce qu'il y a des gens qui peuvent être très bons au début et s' effondrer très vite. Donc c' est vrai que le savoir-être va prendre une importance considérable. Ikram : Et quand vous faites le suivi d'un projet conçu AIA, comment vous communiquez entre vous ? -Alors ça dépend vraiment des opérations, généralement quand on travaille avec le groupe, euh donc AIA Archi a son service travaux, vous avez rencontré Yves Tessier, donc lui est responsable du service travaux de, d' AIA Archi Nantes. Quand on est mobilisé nous, c' est souvent des missions de pilotage, et là on travaille en amont, en amont du chantier, c' est-à-dire qu' on va élaborer un planning en lien avec les équipes de conceptions, et une organisation de chantier en lien avec les équipes de conceptions à la fois archi et ingé, là on va travailler avec eux, Alors pour commencer, j'aimerai bien que vous vous présentiez, ce que vous faites ici. -Alors, je suis Nadège Corbineau, je suis à l'agence AIA Management depuis 16 ans, et je suis responsable de l'agence de Nantes pour AIA Management. Ikram : Et vous avez fait quoi comme études ? Quel bac ? -Alors, au fait moi à la base je suis géomètre, et j'ai fait un DESS d'ingénierie et de travaux publics, Ikram : Et qu'est-ce qui vous a emmené à faire du management à AIA ? -Alors ce qui m'a amené à faire, à rejoindre AIA, d'abord j'ai exercé en tant que géomètre, puis à l'issue de mon DESS en ingénierie et travaux publics, j'ai fait plutôt de l'aménagement du territoire, et par la suite j'ai fait de la maîtrise d' ouvrage, chez un promoteur plutôt orienté logements, et j'ai rejoint AIA pour faire de la maîtrise d' oeuvre et de l' ordonnancement pilotage et coordination. Ikram : Ah d'accord, vol.12, 2005.

C. , Il va travailler avec énormément de parties prenantes, hein, j'aide à la réalisation d'un projet, c' est toute une équipe, et y a les entreprises, parce que sans les entreprises, on ne conçoit rien. Donc il faut bien aussi qu'il y ait les entreprises, il faut également qu'il y ait des spécialistes dans tous les domaines. Il faut des bureaux d' études fluides, il faut des acousticiens, il faut des thermiciens, il faut des spécialistes en façades, il faut des spécialistes en réseaux, il faut des gens qui font de l'aménagement paysager, il faut des entreprises pour réaliser tout ça, y a une équipe. Mais l'idée c' est quand même l'architecte, faut quand même laisser à l'architecte ce qui lui revient (rires), oui alors l'idée c' est quand même l'architecte, la première réponse, la première image, c' est l'architecte. Puis après tout ça, il embarque en fait tout le monde dans son projet, mais je pense que quand même au départ ? Ikram : D'accord, -Et puis, y a la demande du client, au fait c' est ça, pour moi y a d'abord la demande du client, la réponse que va apporter l'architecte, puis un projet architectural ce n' est pas qu'une image, c' est une image mais une fonctionnalité, donc il est le seul concepteur, il est le concepteur, ça c' est sûr, donc oui ça ça a vraiment changé. A ce niveau-là, les outils ont vraiment évolué, et les collaborateurs se sont adaptés à ces outils. Ikram : Je me demandais aussi, p.45

;. L'-entretien-avec-francesca-de-marchi, Ikram : Votre nom entier ? -Ah, Francesca de Marchi. Ikram : D'accord, j'aimerai aussi savoir votre parcours, vos études ? -J'ai étudié à Venise, je suis venue en erasmus ici, j'ai resté ici, j'ai travaillé chez Jean Nouvel en stage, j'ai travaillé chez Jakob + McFarlane en stage, je suis rentrée chez moi j'ai pris mon diplôme, et je suis partie travailler à Barcelone, Pendant ses changements de transports, Francesca a pu m'accorder une brève conversation téléphonique, après mes nombreux messages insistants. Cet entretien spontané et non programmé qu' elle m'a proposé suite à un message insistant, a pu donner réponse à certains de mes questionnements, 2019.

, Et en plus Paris, c' est 11 millions de personnes, c' est quand même un bassin assez impressionnant, parce que nous on travaille? Donc j'aurai voulu rester à Barcelone, mais bon j'ai pas pu, j'ai travaillé ici franchement c' est pas la vie que je préfère, d'ailleurs je mène un train de vie un peu bizarre. Parce que je vis en Italie et je viens ici 3 jours par semaine, c' est assez invivable, Paris, mais, mais ? C' est que y a du travail, je dois pas chercher de travail, c' est ? (rires) Ikram : Ça vient jusqu'à vous. -Ouai. Ikram : Et vous habitez à Venise, en Italie ? -A Padoue Ikram : Et vous arrivez à gérer toute seule votre agence, toute seule à distance ? -Oui, ce n' est pas à distance, je viens trois jours par semaine, c' est pour gérer ce qui est les chantiers, parce que je ne prends pas non plus, c' est-à-dire, tout seul tu ne prends pas 10 milliards de trucs à faire, il faut que tu choisisses un peu aussi après, quelques années après tu apprends aussi à réviser les clients. Disons que 4 clients sur 5 sont des fous dingues. Donc, et après, et encore c' est à voir. Donc deux jours par semaine ça te permet de gérer les stagiaires, quand t'as des stagiaires à l'agence, et j' en ai toujours, et de gérer des chantiers. Et après Lundi et le Mardi je travaille chez moi ou je prend mon temps, même, c' est-à-dire c' est un travail tellement mal payé, t'as tellement des risques légales, etc, qu'il faut qu'il y ait quand même un contre, quelque chose d'intéressant, la chose d'intéressante c' est de gérer le travail. En libéral c' est que t' es libre, ça veut dire, là tu vois le mois de juillet les Jeudis et Vendredi effectivement? Ikram : Et dans l'agence, vous êtes toute seule ? des personnes qui vous aident sur place ? -Non, un embauché non, à cette dimension là c' est difficile d' embaucher parce que c' est une question malheureusement de budget, un embauché quoi, tu dois le payer 4000, c' est 4000, grossomodo, 3500, 4000 pour les coûts de l'agence, par mois, multiplié par 12, ça fait, bah ça fait presque ce que je gagne, donc tu vois, c' est pas ? si y a des travaux qui demandent, alors, alors oui. Mais la question c' est toujours la même, Ikram : Et pourquoi avez-vous choisi Paris et pas une autre ville en France par exemple ? -Euh, par fatalité, dans le sens que j'aurai bien voulu, ah bah non par rapport à une autre ville en France parce que j' en connais pas d'autres, c' est-à-dire oui je la connais mais d'un point de vue touristique, alors qu'à Paris, ayant fait l' erasmus, ayant travaillé ici en stage pour 1 an juste après l' erasmus, tu vois?

. Chez-jean-nouvel and . Mcfarlane, Et ça c' était vraiment utile parce que dans la profession d'architecte, dessiner c' est simple, mais gérer un chantier c' est là que c' est la merde. Et donc du coup, c' était la question, ouai, donc du coup, le travail en agence c' est sympa si t'as envie de vivre à Paris tout le temps, mais si t'as envie de te faire cracher dessus tout le temps, c' est si t'as envie de travailler la nuit, ou travailler quand ton chef a envie que tu travailles. Je crois qu'il y a des gens qui ont le caractère pour, et y en a d'autres qui ne l' ont pas, et moi j' en connais beaucoup des gens qui ont le caractère pour ça, parce qu'ils gagnent beaucoup, honnêtement le double de ce que je gagne. Mais c' est pas tout le monde qui peut le faire, moi j'ai un sale caractère (rires)

W. Klein, & out of fashion, pp.1-30, 2005.

, Jeremy Melv In, Young british architecte, 2000.

, Architecture et mode de vie, textes des années 20 en URSS/KOPP, 1979.

M. Forsyth, Architecture et musique : l'architecte, le musicien et l'auditeur, du 17e siècle à nos jours/Bruxelles, Mardaga, 1987.

J. L. Violeau, L'architecte est-il un auteur ?, article Esprit, 2013.

B. Marrey, Architecte : du maître de l' oeuvre au disagneur, 2013.

O. Chadoin, Etre architecte : les vertus de l'Indétermination : de la sociologie d'une profession à la sociologie du travail professionnel, préface d'Yvon Lamy Limoges : Presses universitaires de Limoges, 2007.

J. L. Violeau, Les 101 mots de l'auteur, et de ses droits, en architecture à l'usage de tous, Archibooks + Sautereau, 2014.

H. Roy and E. Avec-fernand-pouillon, Vie des Arts, vol.22, issue.88, pp.54-59

P. Thierry and L. Ville, l'urbain: l' état des savoirs, découverte coll, «Textes à l'appui, pp.215-224, 2000.

I. Chesneau, Profession architecte, Eyrolles, 2018.

. Valérie-nègre, Classiques Garnier, 2016.

J. Epron, Mardaga, 1992.

E. L. Boullée, Architecture. Essai sur l'Art, 1968.

J. De-montclos and E. Boullée, , 1994.

C. Viel, Principes de l' ordonnance et de la construction des bâtiments, l'Auteur, p.1812

E. Viollet-le-duc,

A. Gomez, Architecture et la crise de la science moderne, 1987.

L. Baridon, Les portraits d'architectes au XIXe siècle : quelle image pour quel statut ?, La Revue du Musée d'Orsay, 2011.

P. Jaubert, Dictionnaire raisonné universel des Art et Métiers, Didot, p.1773

R. Jean, Traité théorique et pratique de l'Art de bâtir, l'Auteur, p.1802

R. Jean, ». Arrière-voussure, A. Chrysostome-quatremère-de, and Q. , , 1788.

A. Blouet, Traité théorique et pratique, 1847. Code de déontologie des architectes

, Entretien de Fernand Pouillon avec Attilio Petruccioli

E. , De la profession d'architecte et de l' enseignement d'architecture

J. Savatier, La profession libérale, étude juridique et pratique, 1947.