Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Médicaments antinéoplasiques : toxicité et perspectives d'alternatives thérapeutiques

Résumé : Dans cette thèse, nous avons essayé de traiter de la toxicité des médicaments anticancéreux qui est dominée par : - une toxicité hématologique ; - des troubles digestifs. La cytotoxicité intrinsèque des médicaments anticancéreux, qui est responsable de leur efficacité thérapeutique, peut, en contrepartie, entraîner des effets nocifs sur différents organes et tissus. La plupart des médicaments anticancéreux sont toxiques sur les cellules souches de la moelle osseuse. De plus, de nombreux agents anticancéreux présentent une hépatotoxicité notable et parfois aussi une certaine néphrotoxicité. Il n’était, bien sûr, pas possible de citer toutes les toxicités de chaque médicament. Nous avons vu comment nous pouvions limiter la toxicité générale de la chimiothérapie anticancéreuse qui a une action dans tout l’organisme. Un bilan préalable et un ajustement des doses sont nécessaires dans le but d’obtenir une thérapeutique la plus efficace possible et des effets toxiques les plus faibles possibles. Les recherches dans le domaine de la thérapeutique anticancéreuse visent à réduire la toxicité des médicaments antinéoplasiques. On tente de rendre l’action des agents antitumoraux spécifique, afin de diminuer leurs effets indésirables : on cherche à obtenir une action locale, grâce à l’utilisation des liposomes, des anticorps monoclonaux. Nous pouvons remarquer que les thérapeutiques anticancéreuses récentes ne donnent généralement pas tous les résultats escomptés, puisqu’il existe une différence considérable entre la conception et la mise en application. Les traitements avec l’interféron - α (IFN - α) et l’interleukine - 2 (IL - 2) qui sont sur le marché en Europe, semblent plutôt décevants puisque ces deux molécules possèdent des effets indésirables fréquents et parfois sévères. Que devons-nous penser des facteurs de croissance hématopoïétiques, G-CSF (granulocyte-colony stimulating factor) et GM-CSF (granulocyte macrophage-colony stimulating factor), qui visent à réduire les effets indésirables de la chimiothérapie anticancéreuse et qui apparaissent sur le marché ? Après les derniers échecs relatifs des nouvelles thérapeutiques anticancéreuses, nous avons le sentiment que les résultats avec les facteurs de croissance hématopoïétiques seront au-dessous des espoirs attendus. Faut-il alors porter nos recherches vers d'autres types de thérapeutiques comme l'homéopathie, par exemple ? Les Laboratoires d'homéopathie BOIRON ont, en effet, entrepris des travaux en cancérologie, sur le promoteur qui intervient dans la cancérogénèse. Leurs études ont montré que l'administration du promoteur à doses infinitésimales permet de contrôler l'évolution du cancer. Si on réussit à traiter le cancer par l’homéopathie, ce sera une grande révolution dans le domaine de la cancérologie : la toxicité est absente puisque des doses infinitésimales sont utilisées. Enfin, un autre progrès est attendu dans la prévention avec les facteurs diététiques susceptibles de diminuer le risque de cancer, tels que les régimes alimentaires hypocaloriques : - une baisse de la consommation de lipides et de protides ; - un apport nutritionnel en vitamine A, en bêta-carotène, en vitamine C et en vitamine E ; - une supplémentation en substances minérales telles que le sélénium, le zinc, le molybdène, le fer, le calcium, le fluor, le potassium ; - une absorption de fibres alimentaires (fruits, légumes, céréales, graines). La prévention du cancer, c'est aussi et surtout la lutte contre le tabac et l'alcool.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [158 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02490583
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Tuesday, February 25, 2020 - 12:04:11 PM
Last modification on : Tuesday, November 17, 2020 - 10:56:03 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, May 26, 2020 - 3:03:15 PM

File

1993GRE17021_pham_dinh_toan(1)...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02490583, version 1

Citation

Dinh Toan Pham. Médicaments antinéoplasiques : toxicité et perspectives d'alternatives thérapeutiques. Sciences pharmaceutiques. 1993. ⟨dumas-02490583⟩

Share

Metrics

Record views

94

Files downloads

606