Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Influence de la pratique sportive sur l’humeur en Sous-marin Nucléaire Lanceur d’Engins (SNLE)

Résumé : Introduction : le sous-marin nucléaire en mission représente un milieu singulier, exposant ses occupants à des contraintes type ICE (isolated and confined environment) et EUE (extreme and unusual environment) pendant une période pouvant varier entre 60 et 90 jours. Les diverses études réalisées sur une population de sous-mariniers ont pu mettre en évidence une altération de la thymie et du bien-être au cours de la mission. De nombreux bienfaits d’une activité physique sur la santé mentale sont décrits dans la littérature. Ce travail de thèse a donc pour objectif de déterminer l’impact d’une activité physique sur la thymie du sous-marinier en cours de mission ; l’impact de la pratique du sport sera évalué sur le maintien de l’intéroception et de l’extéroception en objectif secondaire. Méthode : il s’agit d’une étude exploratoire pragmatique de suivi de cohorte. L’étude a été menée sur 29 sujets sous-mariniers volontaires de l’équipage rouge du Triomphant (SNLE). La pratique sportive a été évaluée par un auto-questionnaire quotidien permettant de classer les sous-mariniers en deux groupes (sportifs réguliers et non-sportifs). Des auto-questionnaires validés en français ont été complétés au début, pendant, et en fin de patrouille afin de comparer l’évolution de la thymie, de la santé et de l’intéroception entre les deux groupes. L‘extéroception visuelle (accommodation) et proprioceptive (stabilométrie) ont été étudiées au décours la patrouille par des tests objectifs, et comparées entre les deux groupes. Résultats : la thymie et la santé se dégradent globalement au cours de la patrouille. Concernant la thymie, il existe, pour les sportifs, une stabilité du niveau d’activation, contrairement aux non-sportifs. Il n’existe pas d’effet du sport sur les variations d’émotion positives/négatives. Leur sensorialité semble davantage préservée en ce qui concerne la proprioception et l’accommodation visuelle éloignée. Leur qualité d’intéroception n’est pas supérieure à celle des non-sportifs. Conclusion : l’activité physique pendant la patrouille seule n’est pas suffisante pour pallier les dysrégulations thymiques induites par le milieu du SNLE. Néanmoins elle semble intéressante pour maintenir une bonne sensorialité. Cette étude exploratoire ouvre des pistes pour d’éventuelles futures recherches sur une activité physique associée à une stimulation sensorielle chez les sous-mariniers et, de manière plus générale, sur le rôle de l’intéroception en milieu ICE et EUE.
Complete list of metadatas

Cited literature [84 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02518787
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, March 25, 2020 - 2:51:55 PM
Last modification on : Friday, July 10, 2020 - 11:30:16 AM
Long-term archiving on: : Friday, June 26, 2020 - 2:10:42 PM

File

FINAL.these.Alan.MOELO.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02518787, version 1

Collections

Citation

Alan Moëlo. Influence de la pratique sportive sur l’humeur en Sous-marin Nucléaire Lanceur d’Engins (SNLE). Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02518787⟩

Share

Metrics

Record views

74

Files downloads

67