, Sie hat ihre ganzen Ersparnisse auf der Bank. Zweitausendeinhundert Euro! Die sind jetzt alle weg. » Fett Kohle, p.46

. Sie-kicherte, ihr Gebiss klapperte dabei ganz komisch. » Ibid, p.73

, Sie trug ein riesen Hut mit blauer Feder » Ibid, p.201

. «-sie-roch-nach-pfefferminze and . Ibid, , p.202

, « Ich bin seit ein paar Tagen eine arme Frau. » Ibid, p.72

, « Eigentlich sind sie ja fett genug. » Ibid, p.202

, « Ich habe als Übersetzerin gearbeitet. » Ibid, p.75

. Eigentlich, Aber solang du es nicht selber trinkst, ist es nicht so schlimm

«. Ich-werde-das-geld, . Das-ihr-mir-zugesteckt, and . Habt, der Bank zurückgeben. Schließlich habe ich jetzt j agar nichts verloren. Was Recht ist, muss auch Recht bleiben. » Ibid. p.202. 210 « die wilde Sieben » Max und die wilde 7, op.cit. : p.26. 211 « verrückt » Ibid. p.27. 212 « völlig durchgeknallt » Ibid. p.34. 213 « gefürchtete » Ibid, p.27

, « Vor der hat sogar die Oberschwester Cordula Angst! » Idem

«. Die-verrückte-oma, , pp.26-27

. «-langes-weißes-haar and . Hellgrüne-augen, Und trotz Superhitze ein flattriger, feuerrotter Mantel. » Ibid. p.26. 217 « Alles andere als Stinknormal » Ibid, p.58

, Wie die zudrückt! Mindestens so fest, wie die Möbelpacker, die Max und seiner Mama beim Umzug geholfen haben. » Ibid, p.28

, Die hasst Katzen fast noch mehr als Kinder! » Max und die wilde 7, p.41

, « ? will nämlich nur eines: dass auf Burg Geroldseck immer und überall RUHE herrscht. » Ibid, p.24

«. ?. , Dass er gar nicht weiß, was überhaupt noch erlaubt ist. » Ibid, p.25

. «-?-hat-alle-oberschwester-cordula, Verbote auf Zettel geschrieben und an die Kühlschranktür geklebt. » Ibid, p.26

«. So, wie ihr Zeigefinger durch die Luft zischt, fegt sie (?) gleich die Brille von [seiner] Nase » Ibid, p.37

, « Der Zeigefinger von der Oberschwester Cordula zeigt auf Max, als wollte sie ihn damit aufspießen.» Ibid. p.38. 253 « faucht » Ibid. p.39. 254 « schäumt » Ibid. p.48. 255 « hat angedroht » Ibid, p.51

, « leitende Beamtin der Sonderkomission « Kanalkinder » » Ein Krokodil taucht ab, vol.308, issue.320, p.307

, Wir schauten stur auf die Tischplatte und antworteten nicht » Ibid, p.309

, « hielten weiter die Lippen fest aufeinander gepresst » Idem

. «-ich-war-zu-schwach, . Um-widerstand-zu-leisten, and . Ibid, , p.312

«. Bazillus and ». Ibid, , vol.17, pp.29-192

«. Zicke and ». Ibid, , pp.19-72

«. Ziege and ». Ibid, , vol.20, pp.84-177

«. Monster and ». Ibid, , vol.30, p.15

. «-diese-beiden-zicken and . Ibid, Deux de ses trois prises de paroles, toutes au discours direct, sont aussi liées à la colère : « Maman rouspète : « Nous allons arriver en retard ! » 318 , « « Enlève ça de ta tête! » siffle ma mère. » 319 La combination entre l'impératif (enlève) et le verbe de parole (siffle) accentue la violence du propos. Enfin, dans sa troisième prise de parole, elle demande à Kai comment s'est passé sa journée (« Und wie war es? » fragt meine Mutter. » 320 ) -Mais même là, pp.34-35

, La mère de Kai semble donc perpétuellement occupée à corriger, reprendre, surveiller

, usage du mot « retard » et l'utilisation de l'impératif dans les paroles mêmes du personnage. A l'inverse, le père de Kai ne parle jamais, ne semble pas prendre part à l'éducation des enfants, il disparait même de l'illustration sur le trajet du retour pour laisser place au texte, pp.34-35

. Cependant and . Qu, elle affiche montre que son comportement autoritaire ne fonctionne pas et qu'elle n'a finalement que peu de contrôle sur ses enfants et son quotidien. Tout au long de Fett Kohle, le héros se rappelle régulièrement les recommandations de sa mère, par exemple : « Je n'ai pas le droit de dire clochard, dit toujours Maman. Ce n'est pas correct et c'est irrespectueux, parce que ces gens ne vont pas bien, vol.321

. Maman and . De, Hasenheide parce que c'est très sinistre là-bas. » 322 , « En plus Maman m'a interdit de traverser la grande route, vol.323

, Au début de l'oeuvre, cette mère s'adresse d'ailleurs souvent à son fils à l'impératif (« Fais attention, Niklas ! » 324 , « Et bien, dépêche-toi, Et lave-toi enfin les pattes !, vol.325

, L'utilisation du mot « pattes » pour parler de ses mains accroit le sens péjoratif de la phrase

, ou le menace (« ? pour que tu n'es pas encore des problèmes ! » 328 ). Parallèlement, aucune de ses phrases, au discours direct ou indirect, ne laisse penser qu'elle pourrait avoir des mots ou 318 « Mama schimpft : « Wir kommen zu spät ! » Coolman und ich, Cette mère vérifie aussi les faits et gestes de son fils (« Tu t'es déjà brossé les dents ? » 327 ), p.6

«. Das-ding-vom-kopf, !. Zischt-meine-mutter, and . Ibid, , p.9

«. Alors, comment c'était? » demande ma mère, p.33

«. Penner-darf-ich-nicht-sagen, meint Mama immer. Das ist nicht korrekt und respektlos, weil es den Leuten nicht gut geht. » Fett Kohle, p.5

«. Ich, ?] dachte an Mama, die mir verboten hat, abends in die Hasenheide zu gehen, weil es dort sehr unheimlich ist. » Ibid, p.26

, « Außerdem hat Mama mir verboten, über die große Straße zu laufen. » Ibid, p.47

«. Pass-doch-auf, !. Niklas, and . Ibid, , p.9

«. Ja and . Ibid, , p.13

. «-und-wasch-dir-endlich-die-pfoten and . Idem,

, « Hast du schon Zähne geputzt? » Ibid, p.12

. «-?-damit-es-nicht-wieder-Ärger-gibt!-»-ibid, , p.13

, Si la vache Blanche, l'une des rares figures féminines à porter un nom, n'émet aucune parole au cours de sa courte présence ; une autre candidate, sans nom celle-ci, parle bel et bien : « Je veux être choisie ! Je veux être choisie ! Je veux être choisie ! Je veux être choisie ! » 343 Cependant, cette phrase répétée quatre fois est écrite en tout petit et coincée entre son émettrice et la candidate suivante. Elle n'a d'ailleurs aucun interlocuteur identifiable et semble plus s'apparenter à un mantra murmuré ou chantonné pour convaincre le destin. Curieusement, ce personnage est représenté plus petit, deux dents en avant, et nettement moins apprêté que les autres candidates. Ses chances semblent donc assez minces d, Une importance de façade : Ginette dans Heu-reux ! Les personnages féminins de l'album Heu-reux ! parlent très peu

, Les paroles étant éclatées et parfois relativement éloignées de l'émetteur, il n'est pas toujours aisé de les relier avec certitude. Page 18, une parole pourrait être reliée à une truie

, En effet, on vient de convoquer toutes les truies du royaume

«. Pensez and . Jusqu, Devenir une princesse ! Jamais elles n'auraient pensé cela possible, et aujourd'hui? peut-être? » 344 Eloignée de ce paragraphe, au-dessus bien qu'assez loin de la truie, se trouve cette question : « Qui sait ?, p.345

, Cette différenciation graphique nous fait dire qu'il s'agit d'une parole de la truie et non la suite de celle du narrateur. La truie est représentée de face et semble d'ailleurs regarder le lecteur, son expression faciale ressemble à un large sourire, cette petite question pourrait donc exprimer un espoir

. Enfin, Au nombre de quatre et toutes adressées à Jean-Georges, elles sont encourageantes (« Explique-lui. » 346 « Allez ! Dis-lui ! » 347 ) ou jubilatoires (« Bingo ! » 348 « YiPiii !!! » 349 ). Elles sont aussi la preuve que Ginette est dans la confidence

. Georges and G. De-son-père, Le peu de paroles laisse alors non seulement les personnages mais aussi (surtout) le lecteur dans l'ignorance de cette clé

!. Heu-reux and O. , , p.7

, « etwas so groß wie ich und wahrscheinlich auch zehn Jahre alt. » Ein Krokodil taucht ab, op.cit.: p.14. 351 « lange rote Locken » Idem

«. Bazillus, Ein Krokodil taucht ab, vol.17, pp.29-192

«. Zicke and ». Ibid, , pp.19-72

«. Ziege and ». Ibid, , vol.20, pp.84-177

«. Monster and ». Ibid, , vol.30, p.15

. Ibid, , p.177

«. Diese-beiden-zicken, , p.19

. ««-für, Elektra räumen wir das Terrarienzimmer. » Er hätte auch sagen können: Weihnachten wird abgeschafft. Oder: Morgen geht die Welt unter. » Ibid, p.18

«. Du, Ich habe schon das neue. » Ibid, pp.14-15

, de l'autrice est cependant assez monologique et clairement exprimé par le chef de la bande

, Fett Kohle est construit sur un dialogisme semblable à celui d'Elektra dans Ein Krokodile taucht ab, Fett Kohle

, Comme nous l'avons déjà vu, il décrit sa mère comme tyrannique et peu concernée, il pense

, Pourtant, un premier changement opère durant la conversation entre mère et fils pages 60 à 64. Pour la première fois, la mère de Niklas lui pose une question qui dépasse celles du quotidien : « Qu'est-ce qui s'est passé, Niklas ?, vol.369

, Pour la première fois, la mère de Niklas dit « je » et se constitue en sujet de son propre discours : « je t'ai déjà dit » 371 , « Je crois que tu es fou ! » 372 « Je viens d'arriver à la maison » 373 , « J'allais appeler la police à l'instant, La conversation suivante entre mère et fils ne vient que 60 pages plus tard, à plus de la moitié du roman, vol.374, p.375

, Elle formule donc ses pensées et ses sentiments et raconte comment elle a vécu l'absence de son fils, mais en filigrane, elle exprime surtout son angoisse

, Le parallèle entre le discours direct de la mère et les réactions du narrateur interne permettent de voir le décalage entre mère et fils. Niklas réalise bien que « Ca ne s'annonce pas bien du tout » 376 , qu'il a fait quelque chose de « totalement stupide » 377 , mais il considère toujours que ce n'est pas de sa faute et qu'il ne peut pas raconter la vérité à sa mère sans

, « Mama konnte ich das nicht erzählen, die hätte einen Anfall gekriegt und wäre gleich zur Polizei gerannt. » Fett Kohle, p.31

, « Was war denn los, Niklas ? » Ibid, p.60

, Elle fait ici une erreur dans l'expression idiomatique « auf dem Kieker haben », son mari la reprend immédiatement : « « Kieker » dit Kaminski. « Pardon ? » Maman lui lança un regard furieux. « On dit auf dem Kieker haben, pas auf dem Kerbholz. »» (« « "Kieker" sagt Kaminski, « Das Jugendamt hat uns schon auf dem Kerbholz. » Ibid, p.61

, « Das lief jetzt gar nicht gut. » Idem

«. Mir-war-schon-klar, dass das total blöd war? » Ibid. p.121. mettre en péril son plan. 378 Quand son beau-père intervient, il préfère se retrancher dans une réaction toute en enfantillage : « Ils étaient tous si méchants, vol.379

, Malgré les changements entrevus dans les deux dialogues entre mère et fils, celui-ci continue à voir dans sa mère un opposant à son plan : « Je ne devais en aucun cas laisser

. Maman-m'arrêter, Quand celle-ci arrive pour le sauver, « pressée » 381 et « en colère » 382 , il qualifie son arrivée de « gênante, vol.380

. Mais-elle-ne-le-fait-pas, » 384 Elle ne se conforme pas aux attentes de son fils

, Cependant, les actes de la mère, encore plus que ses paroles, donnent à voir un personnage très différent de la perception du narrateur interne. En effet, à l'opposé des attentes de Niklas vis-à-vis de sa mère, c'est elle qui le sauve en fouillant toute sa chambre pour savoir où il s'est rendu 385 et en appelant la police, ce qu'elle revendique haut et fort : « Tu m'en fais voir de toutes les couleurs. D'abord les pompiers débarquent pour ces fichues poubelles, Cette polyphonie construit deux portraits contradictoires du même personnage, à travers la narration en interne et les paroles au discours direct de la mère, et permet un portrait nuancé du personnage, vol.386

, Plus tard, alors que le policier reproche à Niklas de mentir, elle lui témoigne pour la première fois son amour 387 et le soutient. 388 Notons l'utilisation du déterminant possessif dans le groupe nominal « mon garçon » 389 pour désigner Niklas

. Le-personnage-de-la-mère-de, Niklas est donc construit en même temps par la narration en interne, ses paroles au discours direct et ses actes. Le narrateur interne la dépeint comme une mère autoritaire et sévère, peu préoccupée par son fils, mais par ses paroles et par ses actes, elle s'affirme en sujet, pensant et actant, et en mère fière de son fils. Elle est celle qui 378 « ?aber es war doch nicht meine Schuld. Und ich konnte Mama nicht die Wahrheit sagen

. «-alle-waren-so-gemein, . Mama, and . Idem,

, Auf keinen Fall durfte ich mich von Mama aufhalten lassen. » Ibid, p.152

, dass Mama endlich anfing zu schimpfen. Macht sie aber nicht. » Ibid. p.155 385 « hab dein Zimmer durchsucht » Ibid, p.163

, Erst rückt die Feuerwehr an wegen der blöden Mülltonnen und jetzt muss ich auch noch die Polizei rufen. » Ibid, p.162

, Ich bin auch so stolz auf dich, am liebsten ohne Bankräuber, p.166

, « Si mon garçon dit que l'argent était ici, c'est que c'est vrai. », « Wenn mein Junge sagt, dass das Geld hier war dann stimmt das auch ! » Idem

J. «-mein, , p.166

». Idem, « Ich war total platt. So hatte ich Mama noch nie erlebt

, Chaque conversation de Lucien avec un ou plusieurs de ses camarades se termine sur le constat qu'il(s) ne correspond(ent) pas non plus à son modèle et se solde par le départ du ou des camarades jusqu'à ce que lui-même se retrouve seul. Cette solitude de Lucien est le point de départ, mais aussi le point final du récit, « Et dans cette cour, un enfant seul : Lucien. » 391 , « Lucien restera seul avec le seul enfant pareil que lui : lui. » 392 . Le narrateur externe guide également le lecteur par des questions (« Voulez-vous savoir pourquoi ? » 393 ) et le décompte du nombre d'enfants ayant quitté la bande de Lucien, Vive la France ! Vive la France ! est construit sur une structure narrative répétitive très simple, vol.394

, Tous sont d'une manière ou d'une autre différents de Lucien. Lucien, un garçon blanc, français depuis de nombreuses générations, ancien chef de la bande, sert donc de norme. C'est un personnage plat et statique, stéréotype du chef de bande et du méchant des cours d'école. Il cumule à lui seul toutes les tares que le roman cherche à dénoncer : racisme (« Pour être dans ma bande, Cette structure met cependant également en parallèle des différences. D'abord, les garçons d'origine étrangère, vol.397, pp.25-28

, Manuel le portugais (« mon grand-père parle seulement portugais » 398 ), Benjamin le gros, etc. Du point de vue du traitement des personnages féminins, notre intérêt se porte donc tout particulièrement sur la mise en parallèle des différences physiques, de caractère et d'origine avec la différence de genre. Être d'origine étrangère, de genre féminin, Tous les autres personnages sont également des personnages plats, définis à partir d'un seul stéréotype : ainsi Lâo est le chinois (représenté par un teint jaunâtre)

, Comme le souligne Sylvie Cromer : « La bicatégorisation de sexe est en fait une sous-catégorisation du féminin à partir d'un « masculin-neutre » (?) Aussi le masculin apparaît-il comme représentant de l'universel, englobant le masculin et le neutre, et le féminin comme une sous-catégorie. » 399 Autrement dit par Simone de Beauvoir, « C'est là ce qui caractérise fondamentalement la femme, caractérisées que par leur genre, tous les autres personnages sont des garçons dotés d'une autre caractéristique

, La structure narrative répétitive et les personnages plats et stéréotypés simplifient donc la lecture pour le jeune lecteur mais enferme également les personnages dans des clichés

, Le dialogue entre Lucien et les trois filles, p.17

A. Sont-en-fait-un-personnage and . Collectif, En effet, les trois filles sont interchangeables, il est impossible de savoir laquelle s'exprime exactement, elles ont même une réplique commune, en choeur : « Les filles : Adieu, monsieur le chef ! » (p.19) Elles représentent d'ailleurs une unité rendue par ce nom collectif « les filles » (utilisé aussi bien par le narrateur pour introduire la réplique que par Lucien : « Vous, les filles, bouclez-là. » 401 ), qui les définit avant tout par leur genre commun. Elles ont ainsi un seul même rôle, ce qui les définit comme un personnage collectif d'après le modèle actanciel de Greimas

, -32), sauf dans deux cas : Page 14, la blonde semble sympathiser avec Khelifa, c'est peutêtre l'élément déclencheur de leur « rébellion » ; Page 22, la rousse observe une conversation entre deux garçons, l'air dubitatif, L'illustration les représente d'ailleurs toutes les trois blanches (signe de neutralité dans le système raciste 403 ) avec des attributs typiquement féminins, ceux nécessaires pour les identifier comme telles (cheveux longs, couettes, barrette, robes) 404, p.31

, Comment la presse pour les plus jeunes contribue-t-elle à élaborer la différence des sexes ?

S. De-beauvoir, L. Deuxième-sexe, I. , and G. , , p.22, 2011.

!. Vive-la-france and O. , , p.18

, Un actant est dit collectif lorsqu'à partir d'une collection d'acteurs individuels, il se trouve doté d'une compétence modale commune ou d'un faire commun à tous les acteurs qu'il subsume, Greimas et J. Courtès, Sémiotique. Dictionnaire raisonné de la théorie du langage, p.43, 1979.

H. Kebabza, « "L'universel lave-t-il plus blanc ?" : "Race", racisme et système de privilèges », Les cahiers du CEDREF, n°14, pp.145-172, 2006.

N. «-un, un vêtement strictement féminin tel une jupe sont des sexuations explicites », « Comment la presse pour les plus jeunes contribue-t-elle à élaborer la différence des sexes ?

, En littérature jeunesse, l'homosexualité masculine est généralement plus fréquemment représentée que l'homosexualité féminine. Pour s'en convaincre, il suffit de consulter les bibliographies de littérature jeunesse

, Je porte la culotte, le jour du slip Dans les deux nouvelles de Je porte la culotte, le jour du slip, Coco fait un « faux-pas » qui va lui valoir un incident diplomatique entre les garçons et les filles. Ces scènes permettent d'appréhender la perception des garçons et des filles comme groupe

, annexe 2), la tante de Coco aurait dû lui apprendre à fabriquer une nouvelle coiffure qu'il doit ensuite faire à Laëtitia. Incapable de refuser, Coco s'exécute donc, mais la coiffure est loin d'être réussie. Après s'en être moquée avec Ludo, il culpabilise et décide de s'excuser auprès de Laëtitia, pp.24-26

, Laëtitia décide en effet d'assumer puis de tout expliquer aux autres filles pour « rigoler toute la journée à voir la honte sur [la] figure [de Coco] » 406 . Elle retourne ainsi la situation à son avantage. Ce qui est marquant dans cette scène, c'est que Coco est devenue une fille, il devrait donc faire partie du groupe des filles, mais Laëtitia parle de « mes copines », le déterminant possessif exclut Coco du groupe des filles, et cherche à lui faire honte. Au contraire, Ludo et Coco se soutiennent face à Laëtitia : le narrateur l'appelle « Laëtitia Taponi », le nom de famille met une distance entre Laëtitia et lui ; l'usage d'un vocabulaire sportif (« match de tennis », « gagner », « championnat ») rappelle un univers considéré comme typiquement masculin. Leurs répliques se reprennent

, _T'avais l'air contente de toi en entrant en classe? ») créant une polyphonie ; à tour de rôle chacun se trouve dans la position du spectateur dans ce « match de tennis » (« Ludo qui tourne la tête vers Laëtitia et moi, comme s'il s'agissait d'un match de tennis, Cette fois

L. Bibliographie-de and . Bnf,

, Je porte la culotte, p.26

, Nous analyserons deux scènes de communication clés entre Coco et Ludo : Le jour du slip

, En débarrassant la table, Ludo profite de se retrouver seul avec Coco pour lui demander s'il est « fâché ». Cette courte conversation tourne donc autour des états d'âme de Coco. Coco semble ici changer de stratégie et adopte les codes de conduite des garçons : après avoir offert son île flottante à Ludo, elle lui annonce « Au fait, j'ai craché dedans. » Cette conduite est validée par Ludo, qui réaffirme leur amitié («T'es vraiment mon petit pote, toi ! »), ce qui provoque des « chatouillis dans la tête » de Coco. On voit que la validation de Ludo, La scène de Le jour du slip se déroule immédiatement après l'incident diplomatique entre garçons et filles expliqué ci-dessus, vol.409

, Du point de vue de Coco, la scène se partage en fait en deux parties : dans la première partie, il retrouve avec aisance une situation qui lui est familière. Des expressions comme « Evidemment, il pense que? », « Je sais qu'il les adore, ces cartes. », « comme on fait tout le temps » prouvent leur amitié d'avant, la phrase « Je suis vraiment content d'avoir retrouvé mon meilleur copain Ludo, comme il était avec moi quand j'étais un garçon. » démontre implicitement son soulagement de retrouver une situation connue. Cependant, Ludo a une réaction très différente de celle escompté par Coco. En effet, Ludo « pense que les filles sont nulles en jeux vidéo », c'est donc une réelle surprise pour lui que Coco parvienne à faire plus de points que lui dans un jeu vidéo

, La narratrice de Le jour du slip cherche d'abord à réintégrer à son ancien groupe, mais son comportement est mal interprété et mène à un incident diplomatique. En conséquence, elle choisit d'adopter les codes de conduite de son nouveau groupe, ce qui lui permet enfin de s'intégrer

, Je porte la culotte, p.29

L. , Ravensburger Buchverlag, p.13, 2016.

P. Jeunesse, , 2017.

. Der and . Bücherpirat, , 2015.

, Catégorie 6-8 ans : Voltz Christian, 2016.

L. Thierry and !. Vive-la-france, , 2012.

P. Anne and G. Thomas, Je porte la culotte le jour du slip, 2013.

. Bouchard-andré, Le Pacha qui s'ennuyait, 2016.

B. Yves, . Peau-noire, B. Peau, and G. Jeunesse, , 2000.

D. Lisa-marie and O. Winfried, , 2014.

N. Weger, Ein Krokodil taucht ab

E. Schöffmann-davidov, , 2013.

L. Dorit and F. Kohle, , 2015.

, Créé en 1946, l'éditeur Friedrich Oetinger Verlag se fait connaître par la première édition allemande de Fifi Brindacier d'Astrid Lindgren, devenue depuis un classique européen. 5e plus grand éditeur jeunesse, p.413

, Graphique 1 : Proportion de femmes au sein du parlement allemand, p.414

, Graphique 2 : Proportion de femmes au sein des chambres parlementaires françaises

H. Beate and . Frauen, der Politik », Bundeszentrale für politische Bildung, 5.11, 2009.

«. Observatoire-des-inégalités and . Parité, où sont les femmes ? », 15.11, 2010.

, Résumés des oeuvres, vol.3

I. Coolman-und, Ab in die Schule !, Bertram Rüdiger L'oeuvre s'insère dans une série éponyme

K. Commencée-en-;-reprenant-systématiquement-le-héros, son ami imaginaire Coolman et sa famille (ses parents et sa soeur Anti) et comprenant 16 tomes (Ab in den Zoo !, Ganz großes Kino, Chaos beim Schulausflug, etc), 2010.

, Nina Weger Pour sauver son crocodile tombé dans les égouts par la faute de sa terrible nouvelle quasi-soeur, le héros de Ein Krokodil taucht ab (und ich hinterher) (« Un crocodile plonge (et moi à sa suite), Ein Krokodil taucht ab (und ich hinterher)

. Paul, Dans ce labyrinthe souterrain, il rencontre un groupe d'enfants

F. Kohle and D. L. Le-héros-de-fett-kohle, Niklas, s'empare d'« un gros paquet

. Heu-reux-!, Christian Voltz Le roi Grobull veut marier son fils unique

B. Yves, . Peau-noire, B. Peau, and G. Jeunesse, , 2000.

P. Anne and G. Thomas, Je porte la culotte, le jour du slip, 2013.

N. Weger, Ein Krokodil taucht ab (und ich hinterher), 2013.

A. De-lestrade, , 2014.

D. Lisa-marie and O. Winfried, Max und die wilde 7, Oetinger Verlag, Salah Naoura, Superhugo startet durch, 2014.

B. Rüdiger, . Coolman, and . Ich, Ab in die Schule!, Oetinger Verlag 2015. Linke Dorit, Fett Kohle, 2015.

M. Frédéric and Y. , Les fourmis rouges 2015. Vidal Séverine, Tandem, La Joie de Lire, 2015.

G. Catherine, L. Mensonge, and L. Rouergue, Bouchard André, Le Pacha qui s'ennuyait, Seuil Jeunesse, Petrowitz Michael, Kung-Fu im Turnschuh, Ravensburger Buchverlag 2016. Voltz Christian, 2016.

L. Bakhtine, M. Esthétique, and . Roman, , p.103, 1978.

C. Barett and . La, voix(e) dialogique : une lecture bakhtinienne de Babel, prise deux. », Voix et Image, vol.182, p.310, 1993.

E. Goin, . Narrateur, . Personnage, and . Lecteur, Pragmatique des subjectivèmes relationnels, des points de vue énonciatifs et de leur dialogisme, Cahiers de narratologie, n°25, 2013.

F. Gaiotti, Expériences de la parole dans la littérature de jeunesse contemporaine, p.168, 2009.

A. J. Greimas, J. Et-courtès, and . Sémiotique, Dictionnaire raisonné de la théorie du langage, p.43, 1979.

W. Iser, Der Akt des Lesens, p.60, 1976.

V. Jouve and . Dans-le-roman, , 2015.

G. Lange and G. Kinder-und-jugendliteratur-der, , p.10, 2011.

J. Lécuyer, Livres d'enfants en, p.7, 1992.

D. Lemonnier-texier, . Des, and . Au-personnage-collectif, voix du peuple et figure de la foule dans Coriolan de William Shakespeare, 2015.

I. Nières and . Une, Europe des livres de l'enfance ?, dans Livres d'enfants en, p.9, 1992.

N. Maria, « Narrative theory and children's literature », International companion Encyclopedia of Children's Literature, 2 nd edition, vol.1, 2004.

J. Perrot, Du jeu, des enfants et des livres, p.279, 1987.

J. Rousseau, Ces livres qui font grandir les enfants, OEuvres complètes, Édition Gallimard, p.692, 1969.

R. Vion, . Polyphonie-Énonciative, and . Dialogisme, Etudes du genre en littérature jeunesse Alwett A. (membre de la Commission de Contrôle des publications destinées à la jeunesse, Colloque international dialogisme, 2010.

K. Attikpoe, . Voix, and . Dans-le-roman-de-jeunesse-en-afrique-francophone, Littérature enfancejeunesse en Afrique noire, Etudes littéraires africaines n°20, Delas Daniel (dir.), pp.31-36, 2005.

C. Beauvais and . «-l'égalité-homme-femme-dans-l'industrie-de-la-littérature-jeunesse, Mais pourquoi tu fais pas de la vraie littérature, 2011.

C. Brugeilles, S. Cromer, N. Panissal, . Le-sexisme, and . Au, Représentations sexuées dans les lectures de référence à l'école » Travail, pp.107-129, 2009.

C. Brugeilles, S. Cromer, and I. Cromer, Comment la littérature enfantine contribue à élaborer le genre, Les représentations du masculin et du féminin dans les albums illustrés ou, vol.2, pp.261-292, 2002.

C. Brugeilles, S. Cromer, and I. Cromer, Comment la presse pour les plus jeunes contribue-t-elle à élaborer la différence des sexes ? », Dossiers d'études n°104, Chabrol-Gagne Nelly, Filles d'albums, les représentations du féminin dans l'album, L'atelier du poisson soluble, 2011. Connan-Pintado Ch. et Béhotéguy G., Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse, p.28, 1945.

S. Cromer, « La littérature jeunesse mise à l'épreuve du genre », Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse, Connan-Pintado et Béhotéguy (dir.), Presses Universitaires de, 1945.

A. L. Dionne, Construire son identité de garçon : les représentations de la masculinité dans la littérature jeunesse », Service social, vol.58, pp.85-98, 2012.

, Quels modèles pour les filles ?, Du côté des filles (association européenne), 1997.

L. Guillemette, « Romans pour l'adolescence et intertextualité : les figures de l'écrit comme procédé de représentation du sujet féminin, Tangence, vol.67, pp.96-111, 2001.

M. Manuelian, N. Magnan-rahimi, and L. Et-laroque,

«. La, un corpus face à ses contradictions ? », Le français aujourd'hui, vol.193, pp.45-62, 2016.

J. Mccabe, E. Fairchild, L. Grauerholz, B. Pescosolido, and D. Tope, Gender in Twentieth-Century Children's Books, Patterns of Disparity in Titles and Central Characters, Gender & Society, vol.25, pp.197-226, 2011.

F. Moser, Social Construction of Gender-(un)fairness. An Analysis of Educational Material and Individual Language Use, pp.132-134, 2013.

A. Schilcher, . Geschlechtsrollen, F. Familie, and . Und, der Kinderliteratur des 90er Jahre, p.30, 2001.

I. Smadja, Le temps des filles, Presses universitaires de France, Etudes du genre, 2004.

L. K. Barclay, « The emergence of vocational expectations in preschool children, Journal of Vocational Behavior, vol.4, p.13, 1974.

S. Beauvoir, Le deuxième Sexe, p.22, 2011.

L. Bereni, S. Chauvin, A. Jaunait, and A. Revillard, Introduction aux études sur le genre, 2012.

K. Bertrand, E. Master, and I. I. Lyon, Les inégalités femmes-hommes à l'Éducation Nationale, 2014.

N. Daam, « À quel moment les femmes célibataires sont devenues des "femmes à chat, 2018.

B. Diekman-amanda, Learning to be Little Women and Little Men: The Inequitable Gender Equality of Nonsexist Children's Literature», Sex Roles, vol.50, pp.373-382, 2004.

G. Duby and M. Perrot, Histoire des femmes en Occident. N°5 : le XXe siècle, pp.144-155, 1992.

). Genere-(laboratoire, «. Qu'est-ce-que-le-genre-?-», and . Lyon, , 2018.

. Glorieuses, , 2018.

J. Good, J. Woodziska, and L. Wingfield, « The Effects of Gender Stereotypic and Counter-Stereotypic Textbook Images on Science Performance, The Journal of Social Psychology, vol.150, p.143, 2010.

C. Guionnet, E. Et-neveu, /. Féminins, and A. Collin, Haut conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes, « L'image des femmes dans les médias, p.62, 2004.

B. Hurrelmann, M. Kublitz, and B. Röttger, Man müsste ein Mann sein??, p.13, 1990.

A. Husson and . Petit-lexique-du-genre, essentialisme, constructivisme, socialisation de genre », dans Genre ! Je m'interroge, tu t'interroges, 2015.

S. M. Jones, K. Et-dindia, and . Meta, Analytic Perspective on Sex Equity in the Classroom, Review of Educational Research, pp.443-471, 2004.

A. Kempf, « Les femmes sont trois fois plus bavardes que les hommes ?

S. Knell and G. Winer, Effects of reading content on occupational sex role stereotypes » dans Journal of Vocational Behavior, n°14, p.85, 1979.

, Observatoire des inégalités, « stéréotypes : la face invisible des inégalités, 2014.

T. Lecoq and !. Libérées, Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale, 2017.

P. Berlin-n°121,-«-féminisme-oui, , p.83, 2018.

E. Meyer-renschhausen, ». Dem-korsett, and Z. Die, , 2018.

V. Rouyer, La construction de l'identité sexuée, Armand Colin, 2007.

, Points de repère : La construction de l'identité sexuée », n°261, Sciences Humaines «, 2014.

A. Scholz, ». Kinder-und-stereotype, and D. Tagesspiegel, , 2015.

O. Séguret, . Le, and . De-bachdel, Un label feministe » dans Libération, 2014.

F. Singly, A. L'injustice-ménagère, and . Colin, , 2007.

S. Ucciani, « La transmission des stéréotypes de sexe » Biennale internationale de l'éducation, de la formation et des pratiques professionnelles, 2012.

M. Yoan, Socialisations de genre, identité sexuée et expérience scolaire, p.75

P. Donnet, J. , «. Freud, L. Le-refus-de, and . Féminité, Revue française de psychanalyse, n°74, pp.1495-1503, 2010.

H. Kebabza, L'universel lave-t-il plus blanc ?" : "Race", racisme et système de privilèges, Les cahiers du CEDREF, vol.14, pp.145-172, 2006.

«. Psychomédia, Les 6 stades du développement moral selon le célèbre modèle psychologique de Kohlberg, 2015.

, Sources pour les chiffres statistiques et l'actualité Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL), « Cocot(t)e, 2018.

«. Cnrtl and . Hennir, , 2018.

«. Cnrtl and . Glousser, , 2018.

«. Cnrtl and . Strident, , 2018.

«. Cnrtl and . Sautiller, , 2018.

«. Cnrtl and . Hurler, , 2018.

M. Cymès, Quand ça va, quand ça va pas. Leur corps expliqué aux enfants (et aux parents !), p.40, 2017.

, Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, « La profession infirmière : Situation démographique et trajectoires professionnelles », Ministère de la solidarité et de la santé, 2009.

A. Durand, « Les inégalités femmes-hommes en 12 chiffres et 6 graphiques, 2017.

V. Gairin and . Zizi-zézette, , 2017.

, Haut conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes, « L'image des femmes dans les médias, 2011.

, Haut conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes, « Repères statistiques, 2012.

B. Hoecker and . Frauen, der Politik », Bundeszentrale für politische Bildung, 5.11, 2009.

«. Observatoire-des-inégalités and . Parité, où sont les femmes ? », 15.11, 2010.

, Une répartition déséquilibrée des professions entre les hommes et les femmes, 2014.

, Union Nationale des associations familiales, Chiffres clés de la famille, 2016.

V. Hove, A. Kaufmann, M. Frauen, and . Job--das-sind-die-fakten, , 2017.