Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les marques agroalimentaires au Salon International de l’Agriculture, entre industrialité et artisanat : les cas de McDonald’s, Fleury Michon et Lidl

Résumé : Le Salon International de l’Agriculture (SIA) est un temps fort du monde agricole, événement auquel de plus en plus de marques telles que McDonald’s, Fleury Michon et Lidl participent. La présence de ces acteurs industriels interroge dans un écosystème empreint de ruralité et d’artisanat. L’objectif de ce mémoire, concentré sur le pavillon 1 du SIA dédié aux filières animales, est donc de comprendre la place de ces marques dans un événement comme celui-ci et leur façon d’y communiquer.
La présence des marques agroalimentaires étonnent les visiteurs du SIA, sceptiques pour plusieurs raisons : les visiteurs sont majoritairement urbains et s’attendent à être plongé dans un monde rural ; ces marques internationales viennent s’inscrire dans un espace qui incarne le patrimoine culinaire français ; les processus de production et de transformation mis en place par ces marques détériorent le lien entre la nature et l’aliment, éloignant les consommateurs de l’origine de ce qu’ils consomment ; l’objectif des marques au SIA (rassurer) ne répond pas aux attentes des consommateurs (célébrer).
Les marques agroalimentaires empruntent certes les codes de la ruralité et de l’artisanat pour s’insérer dans l’écosystème du SIA (tout particulièrement la figure de l’agriculture et le dévoilement des coulisses de la production), mais elles assument cependant leur identité industrielle. Le discours marchand est porté par d’autres acteurs, institutionnels (labels, associations interprofessionnelles, filières…).
Le SIA est une vitrine des engagements des marques agroalimentaires, espace dans lequel les marques dévoilent leurs engagements et ambitions dans leur combat en faveur du manger mieux (planète & santé). Afin d’y parvenir, les marques doivent opérer un changement de tonalité dans leur discours, de l’authenticité à la sincérité, doivent s’adresser à une double cible en une (rassurer le consommateur et procurer du plaisir au visiteur) et réconcilier les contradictions inhérentes aux mangeurs (modernité vs tradition, localité vs éloignement, fait maison vs préparé, sain vs malsain).
S’intéresser à la place des marques agroalimentaires au SIA, c’est mettre en lumière les dynamiques internes au monde agricole au sein d’un même espace.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [65 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02557377
Contributor : Clara Musy <>
Submitted on : Tuesday, April 28, 2020 - 5:01:08 PM
Last modification on : Friday, October 2, 2020 - 3:14:44 AM

File

BALTUS Marie_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02557377, version 1

Citation

Marie Baltus. Les marques agroalimentaires au Salon International de l’Agriculture, entre industrialité et artisanat : les cas de McDonald’s, Fleury Michon et Lidl. Sciences de l'information et de la communication. 2019. ⟨dumas-02557377⟩

Share

Metrics

Record views

7

Files downloads

5