Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Exacerbations d'asthme à l'île de La Réunion : rôles des facteurs environnementaux

Résumé : Introduction: L'île de La Réunion est un département Français doté d'un climat de type tropical avec deux saisons distinctes. La prévalence de l'asthme à la Réunion dans la population adulte est proche de celle retrouvée en métropole mais avec des taux de mortalité et d'hospitalisation deux fois plus élevés. Cependant, aucune étude épidémiologique évaluant l'impact sanitaire des facteurs environnementaux à l'île de la Réunion sur les exacerbations d'asthme n'existe. Méthodes: Nous avons analysé de janvier 2010 à juin 2013, 1157 passages aux urgences adultes et pédiatriques au CHU Nord. Les enfants de moins de 3 ans ont été exclus. Ont été corrélés à ces consultations les données quotidiennes suivantes: pollens et moisissures, variables atmosphériques qui sont température, hauteurs de précipitations, le taux d'humidité et humidité relative, le vent, les polluants comme le dioxyde de souffre (SO2), l'oxyde d'azote (NOx) et les particules fines PM10 et PM2.5, et enfin le facteur infectieux qu'est la grippe. Les méthodes DLNMs et GO-GARCH ont été utilisées pour évaluer la corrélation entre les variables. Résultats: Sur ces 1157 passages, il y a eu 864 passages pour asthme dont 532 pour la population pédiatrique âgés de 3 à 16 ans et 332 pour la population adulte. Concernant les pollens chez l'adulte, Urticaceae, Oleaceae, Moraceae et Chenopodiaceae, sont liés positivement aux consultations aux urgences pour exacerbation d'asthme. Chez l'enfant, il s'agit d'Urticaceae, Oleaceae, Poaceae et Myrtaceae. Concernant les moisissures chez l'adulte, Ascospores et Basidiospores sont liés positivement et chez l'enfant, seul Basidiospores l'est. La température influence positivement les exacerbations tant chez l'adulte que chez l'enfant, ce qui n'est pas le cas de la pollution où seuls PM10 et NOx sont corrélés positivement chez les enfants. Les épidémies de grippe sont fortement corrélées aux exacerbations d'asthme. Conclusion: L’analyse des exacerbations d’asthme montre l’influence des pollens (Urticaceae, Oleaceae , Moraceae, Chenopodiaceae chez l’adulte ; Urticaceae, Oleaceae, Poaceae et Myrtaceae chez l’enfant), des spores (Ascospores et Basidiospores) , du virus grippal et de la pollution chez l’enfant.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [58 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02611092
Contributor : La Réunion Université <>
Submitted on : Monday, May 18, 2020 - 9:55:36 AM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 3:21:27 AM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2020-08-25

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02611092, version 1

Citation

Nash Chane Si Ken. Exacerbations d'asthme à l'île de La Réunion : rôles des facteurs environnementaux. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02611092⟩

Share

Metrics

Record views

29