L. Biganzoli, H. Wildiers, C. Oakman, L. Marotti, S. Loibl et al., Management of elderly patients with breast cancer: updated recommendations of the International Society of Geriatric Oncology (SIOG) and European Society of Breast Cancer Specialists (EUSOMA), Lancet Oncol. 1 avr, vol.13, issue.4, pp.148-60, 2012.

P. Hadji, M. S. Aapro, J. Body, M. Gnant, M. L. Brandi et al., Management of Aromatase Inhibitor-Associated Bone Loss (AIBL) in postmenopausal women with hormone sensitive breast cancer: Joint position statement of the IOF, CABS, J Bone Oncol. 1 juin, vol.7, pp.1-12, 2017.

M. Colonna, A. Danzon, P. Delafosse, N. Mitton, S. Bara et al., Cancer prevalence in France: Time trend, situation in 2002 and extrapolation to 2012, Eur J Cancer. 1 janv, vol.44, issue.1, p.22, 2008.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/inserm-00332710

, Hormonothérapie -Cancer du sein

, Les anti aromatase institut national cancer

P. Oberlin and M. Mouquet, Quel risque de décès un an après une fracture du col du fémur ?, vol.6, 2016.

, Facts and Statistics | International Osteoporosis Foundation

D. Sur,

, Consolidated criteria for reporting qualitative research (COREQ): a 32-item checklist for interviews and focus groups | International Journal for Quality in Health Care | Oxford Academic, Disponible sur

V. Havet-d and . Sante--lille-2, , 2012.

B. Goudaert-c and . Warembourg, Le sous-dépistage de l'ostéoporose en médecine générale : comment l'améliorer ? Partie 2 : les freins au dépistage et les propositions d'amélioration, 2014.

A. Iovene and J. Ristori, Prise en charge de l'ostéoporose en médecine générale, LA REVUE DU PRATICIEN -MÉDECINE GÉNÉRALE. 26 sept, vol.20, pp.960-963, 2006.

J. Lorthiois, V. Skowronski, M. Fleury, and J. Gauvain, Comment identifier les sujets âgés à risque de fracture éligibles à un traitement ?, Cah Année Gérontologique. 1 juin, vol.2, issue.2, pp.71-80, 2010.

J. Geller, B. Hu, R. S. Increase, . Bone-massafter, . Correction et al., Endocr Pract. avr, vol.14, issue.3, 2008.

S. Adami, S. Giannini, G. Bianchi, L. Sinigaglia, D. Munno et al., Vitamin D status and response to treatment in post-menopausal osteoporosis, Osteoporos Int. 1 févr, vol.20, issue.2, p.44, 2009.

, Évaluation de la pratique des médecins généralistes pour le dépistage et le traitement de l'ostéoporose chez les femmes de 60 ans et plus -ScienceDirect

D. Sur,

, L'exercice en tant que moyen de prévention et de traitement de l'ostéoporose chez les femmes ménopausées -Howe, TE -2011 | Cochrane Library

L. Giangregorio, N. J. Macintyre, L. Thabane, and C. J. Skidmore, Exercise for improving outcomes after osteoporotic vertebral fracture, 2013.

, Dénosumab (Prolia°) et ostéoporose : une balance bénéfices-risques de plus en plus défavorable, 2018.

, Dénosumab dosé à 60 mg (Prolia°) -un médicament à écarter des soins

M. Rousiere, De l'importance de prendre en charge l'ostéoporose -ScienceDirect

, , 2011.

L. Giangregorio, A. Papaioannou, A. Cranney, N. Zytaruk, and J. D. Adachi, Fragility Fractures and the Osteoporosis Care Gap: An International Phenomenon, Semin Arthritis Rheum. 1 avr, vol.35, issue.5, p.305, 2006.

, Wozniak -Prise en charge de l'ostéoporose en médecine générale et apport d'une filière de soins spécialisée

S. Harris, N. B. Watts, H. K. Genant, and C. Mckeever, Effects of Risedronate Treatment on Vertebral and Nonvertebral Fractures in Women With Postmenopausal Osteoporosis, JAMA, vol.282, issue.14, 1999.

S. R. Cummings, D. M. Black, D. E. Thompson, W. B. Applegate, E. Barrett-connor et al., Effect of Alendronate on Risk of Fracture in Women With Low Bone Density but Without Vertebral Fractures: Results From the Fracture Intervention Trial, JAMA. 23 déc, vol.280, issue.24, pp.2077-82, 1998.

, Diagnosis and Management of Osteonecrosis of the Jaw: A Systematic Review and International Consensus -Khan -2015

, Chez les adultes en bonne santé vivant à domicile, pas d'effet préventif de l'association vitamine D + calcium. Une synthèse méthodique, réalisée à la demande de l'US Preventive Services Task Force (Uspstf), organisme public étatsunien d'évaluation des stratégies de prévention

, Les essais, très hétérogènes, ont évalué des doses de vitamine D allant de 300UI à 800UI par jour. Les doses de calcium allaient de 500 mg à 1 200 mg par jour (19), Six essais randomisés ont été retenus, chez environ 43 500 adultes

, ) la concentration recommandée actuellement de 25, Selon le consensus GRIO, issue.29, 2018.

, OH vitamine D est d'au moins 30ng/ml (75 nmol/l)

, Un dosage de vitamine D doit être réalisé afin d'éliminer une autre cause d'ostéopathie fragilisante (ostéomalacie) et chez les sujets chuteurs devant recevoir un traitement antiostéoporotique. (28) Ces deux situations rentrent dans le cadre du remboursement de ce dosage. L'existence d'un taux cible nécessite parfois de vérifier le dosage sérique de vitamine D au cours du suivi en particulier dans les populations à risque (morbidité, malabsorption, difficulté à atteindre l'objectif thérapeutique, insuffisance profonde <10ng/ml en vitamine D

, En cas d'insuffisance ou de carence vitaminique D, un traitement «d'attaque» peut permettre d'obtenir rapidement un taux de 25-(OH)-vitamine D au-dessus de la valeur cible de 30

, La posologie du traitement d'entretien est de 800 à 1200 UI/jour. Des doses l'état actuel des connaissances, car elles pourraient être délétères, vol.87, p.SERMENT

, de mes chers condisciples et devant l'effigie d'Hippocrate, je promets et je jure, au nom de l'Etre suprême, d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité dans l'exercice de la médecine

, Je donnerai mes soins gratuits à l'indigent et n'exigerai jamais un salaire au-dessus de mon travail

, Admis (e) dans l'intérieur des maisons, mes yeux ne verront pas ce qui s'y passe, ma langue taira les secrets qui me seront confiés, et mon état ne servira pas à corrompre les moeurs

, Respectueux (se) et reconnaissant (e) envers mes Maîtres, je rendrai à leurs enfants l'instruction que j'ai reçue de leurs pères

. Contexte, Le nombre de patientes présentant un cancer du sein et traitées par anti-aromatase (AA) est croissant

, Ces traitements exposent à une perte osseuse dont le repérage et la prise en charge sont inconstantes. La multiplicité des professionnels de santé impliqués pourrait compliquer l'organisation de cette prise en charge

. Objectif, Conduite d'une étude qualitative visant à comprendre les obstacles du diagnostic et de la prise en charge des effets secondaires des AA, en explorant l'expérience vécue de médecins généralistes et des autres spécialistes impliqués dans le parcours de soin des patientes

. Méthode, Des MG intéressés par la thématique et d'autres spécialistes impliqués dans la prise en charge (spécialistes du cancer, rhumatologue, spécialiste de l'ostéodensitométrie) ont été recrutés. Etape 1 : entretien de groupe pour recueil et analyse phénoménologique du verbatim. Etape 2 : une deuxième réunion de groupe a été organisée pour recueillir

. Résultats, identifier : 1) un vécu différent du positionnement des médecins dépendant de leur spécialité, pouvant induire des attentes différentes vis-à-vis des autres spécialistes impliqués dans le parcours de soin et pouvant impacter la prise en charge (attention portée aux comorbidités et au contexte socio-environnemental, sollicitation ou non d'un confrère d'une autre spécialité), accentué par un sentiment de complexité voire d

, une perception de la difficulté de la coordination du parcours de soin, la nécessité d'une meilleure circulation de l'information et d'une organisation multi-disciplinaire, affirmant la position de pilier du MG (dévolue par le système de soins français et conforme à la perception qu'ont les MG de leur mission) pour mieux informer et prendre en charge leurs patientes. Tenant compte de ces obstacles

, L'approche phénoménologique a permis de montrer que la meilleure information et coordination des différents acteurs de santé était un facteur prépondérant qui détermine la prise en charge des effets secondaires des AA