Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Ressenti et perception des personnes âgées en institution dans le Gard pratiquant une activité physique adaptée régulière : vers un bien-être global : une étude qualitative menée en focus groups

Résumé : Les personnes âgées de plus de 65 ans représentent 20,1% de la population en France en 2019. L’OMS recommande une activité physique chez cette population selon des modalités définies. Sa prescription implique en premier lieu le médecin généraliste. L’objectif de ce travail est d’analyser le ressenti et les perceptions des personnes âgées vivant en institution vis à vis de l’activité physique. Matériel et méthodes : étude qualitative en focus groups dans des EHPAD ou résidences de « petite unité de vie » du Gard. Séances menées par deux chercheurs au moyen d’un guide d’entretien avec questions ouvertes préalablement rédigées et remaniées au fur et à mesure des séances, enregistrées à l’aide d’un dictaphone, d’une caméra et d’un carnet de notes pour une retranscription fidèle sous forme de verbatim. Analyse effectuée par théorisation ancrée grâce à un double codage avec utilisation de catégories conceptualisantes. Résultats : étude réalisée sur 29 personnes, au cours de quatre entretiens collectifs en groupe de 5 à 9 personnes dans trois établissements du département du Gard. L’activité physique est favorablement accueillie, d’une manière positive et enthousiaste. Cette activité entraine une sensation de bien-être physique avec la réalisation de progrès dans différents domaines, et grâce à son action antalgique ; mais également de bien-être psychique, avec la recherche d’une bonne santé mentale. Elle permet le renforcement du lien social chez des sujets habituellement en situation d’isolement du fait de l’avancée en âge et de l’institutionnalisation. Ce bien-être ressenti est en lien avec l’autonomie et sa perception. L’activité physique permet, par l’évocation du passé, d’inscrire le résident dans son histoire. La famille est le socle du bien-être des résidents, dans une dimension sociale, affective psychique et constitue leur bonheur. Discussion : ce bien-être lié à l’activité physique se traduit dans notre étude et dans la littérature par un bien-être psychologique subjectif, un impact positif sur la fragilité et le risque de chute. Il permet le renforcement de l’autonomie des personnes âgées, l’amélioration de leur qualité de vie et une meilleure perception de soi. Conclusion : selon les résultats, on peut penser que l’activité physique des sujets âgés de plus de 65 ans résidant en institution engendre un sentiment de bien-être global. Ce travail permet la mise en avant de perspectives, notamment sur le plan de la recherche et pourrait être élargi aux personnes âgées fragiles vivant à domicile.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [73 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02884172
Contributor : Scd Université de Montpellier <>
Submitted on : Monday, June 29, 2020 - 5:01:49 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 3:32:08 AM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_B...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02884172, version 1

Citation

Émeline Blouin. Ressenti et perception des personnes âgées en institution dans le Gard pratiquant une activité physique adaptée régulière : vers un bien-être global : une étude qualitative menée en focus groups. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02884172⟩

Share

Metrics

Record views

7

Files downloads

5