Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation des pratiques et des besoins des médecins généralistes du Languedoc-Roussillon dans le dépistage et la prise en charge des enfants âgés de 2 à 15 ans en situation de surpoids ou d'obésité

Résumé : Introduction : le surpoids et l’obésité infantile sont un véritable problème de santé publique, on parle d’épidémie mondiale. L’ex-région Languedoc Roussillon est particulièrement touchée avec 17,6% d’enfants en surcharge pondérale, dont 4,2% en situation d’obésité. Des réseaux de prise en charge pluridisciplinaire existent sur ce territoire mais ne permettent pas la prise en charge de tous les patients du bassin. Le but de cette étude est d’évaluer les pratiques et les besoins des médecins généralistes du Languedoc-Roussillon dans le dépistage et la prise en charge du surpoids et de l’obésité infantile. Méthode : il s’agissait d’une étude épidémiologique descriptive observationnelle, prospective et multicentrique réalisée à partir d’un questionnaire anonyme en ligne envoyé par mail via la mailing list des conseils de l’ordre départementaux à 3022 médecins généralistes installés ou remplaçants et qui exerçaient dans la région Languedoc-Roussillon. Le recueil des données a eu lieu du 10 juillet 2019 au 6 octobre 2019. Le questionnaire comprenait 5 parties et était constitué majoritairement de questions fermées à réponse unique ou multiple. Résultats : 175 médecins ont répondu au questionnaire soit 6 %. La majorité des médecins était des femmes (70%) entre 30 et 40 ans (35%) exerçant en cabinet de groupe (59%) en zone semi rurale (54%). Pour le dépistage, 82% établissaient le diagnostic d’obésité sur les valeurs d’IMC reportées sur la courbe, 62% des médecins mesuraient systématiquement le poids, 51% mesuraient régulièrement la taille et 48% calculaient l’IMC régulièrement grâce à leur logiciel informatique (81%) et 54% des médecins traçaient la courbe d’IMC sur le carnet de santé (90%). Les freins principaux étaient l’oubli du carnet de santé (54%) et la fréquence trop faible de visite des enfants (47%). L’annonce du diagnostic se faisait sans difficulté pour 46% des médecins et 91% des médecins utilisaient les courbes de corpulence pour l’annoncer. Concernant la prise en charge, 88% des médecins évaluaient la motivation des parents et de l’enfant, 73% le contexte social et familial et prenaient en charge sur le plan diététique (51%) et physique et sportif (48%). Les principaux freins étaient le non-remboursement des consultations chez la diététicienne (73%) et le psychologue (71%), le manque de temps (55%), le manque de formation et les freins liés à la famille. Les besoins principaux étaient la prise en charge des consultations diététiques et psychologiques, une sensibilisation des familles aux risques de la sédentarité (87%) et à l’équilibre alimentaire (30%) et l’accès à des personnes ressources (63%). 30% des médecins connaissaient des réseaux, 21 étaient adhérents d’un réseau et 15 pensaient que ça améliorait leur prise en charge. Sur les 88% non adhérents 54% pensaient que ça pourrait peut-être améliorer la prise en charge des enfants et 45% étaient peut-être d’accord pour faire partie d’un réseau. On notait également une légère amélioration des pratiques chez les médecins formés ou adhérents d’un réseau comparés au non formés. Conclusion : le médecin généraliste se sent concerné par ce problème de santé publique et est au centre du dépistage et de la prise en charge de l’obésité infantile. Il dépiste et prend en charge correctement les enfants en situation de surpoids et d’obésité mais est limité principalement par les facteurs familiaux, le temps, le coût et l’accès aux ressources. Les réseaux sont mal connus par les médecins généralistes mais semblent les intéresser et les adhérents y trouvent une amélioration de leurs pratiques. Une généralisation des réseaux pluridisciplinaires avec un parcours de soins coordonnés sur tout le territoire du Languedoc-Roussillon, des formations complémentaires et une amélioration des outils de communication pourraient améliorer le dépistage et la prise en charge de l’obésité infantile et faciliter le travail des médecins.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [97 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02940385
Contributor : Scd Université de Montpellier <>
Submitted on : Wednesday, September 16, 2020 - 11:48:10 AM
Last modification on : Tuesday, November 10, 2020 - 4:48:04 PM
Long-term archiving on: : Thursday, December 3, 2020 - 8:00:29 AM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_L...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02940385, version 1

Citation

Caroline Le Blanc. Évaluation des pratiques et des besoins des médecins généralistes du Languedoc-Roussillon dans le dépistage et la prise en charge des enfants âgés de 2 à 15 ans en situation de surpoids ou d'obésité. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02940385⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

12