Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude des facteurs associés à la dose cumulée d’antipsychotiques dans la schizophrénie

Résumé : Située parmi les maladies les plus invalidantes, la schizophrénie est un trouble psychotique chronique qui requiert un traitement antipsychotique au long cours. La symptomatologie négative et les altérations cognitives conditionnent en grande partie le pronostic des sujets atteints, en altérant leur fonctionnement psychosocial. Les antipsychotiques peuvent induire des symptômes négatifs secondaires et des troubles cognitifs secondaires (particulièrement pour les antipsychotiques de première génération). Sans preuve scientifique d’un bénéfice, les prescriptions d’antipsychotiques à posologie élevée et les associations d’antipsychotiques sont des pratiques courantes. La iatrogénie des agents antipsychotiques est pourtant bien documentée et participe à la morbi-mortalité ainsi qu’à l’altération du fonctionnement des patients. La dose d’antipsychotiques prescrite pourrait être influencée et modulée par certaines caractéristiques de la prescription ainsi que par l’intensité des troubles présents chez un patient, tout particulièrement celle des dimensions négative et affective. L’objectif principal de notre étude observationnelle et rétrospective, réalisée à partir des données d’une visite de suivi d’un PHRC prospectif multicentrique évaluant l’apathie au sein d’une population de patients souffrant de schizophrénie, est de déterminer les facteurs cliniques et pharmacologiques associés à la dose cumulée d’antipsychotiques. Les objectifs secondaires sont d’identifier les facteurs associés à la prescription de fortes doses et de rechercher une éventuelle corrélation entre qualité de vie des patients et dose cumulée d’antipsychotiques. La dose cumulée a été estimée selon deux méthodologies distinctes : l’équivalence chlorpromazine et le pourcentage de BNF. Les critères de jugement secondaires concernaient les caractéristiques de population et de prescription, les comorbidités psychiatriques dont la dépression, la sévérité de la maladie, et plus particulièrement des symptômes négatifs et de l’apathie, ainsi que la qualité de vie. Après des analyses descriptives, ont été réalisées des analyses d’association et des analyses univariées et multivariées pour dégager un éventuel modèle prédictif de la dose cumulée. Enfin, une analyse de sous-groupes a permis d’identifier les facteurs associés aux fortes doses. 101 patients étaient éligibles dans notre protocole. Du fait de l’hétérogénéité de la population totale et d’un effet centre, il n’a été retenu que les patients d’un seul centre. Pour le centre de Montpellier (n=54), la dose cumulée moyenne est de 942,8 mg/jour équivalents chlorpromazine (avec 37% de prescriptions à fortes doses) et de 106,3% avec la méthodes des pourcentages du BNF (avec 42,6% de prescriptions à fortes doses). La dose cumulée est corrélée avec l’apathie, les polythérapies, la prescription d’antipsychotiques classiques et d’hypnotiques, et inversement corrélée avec le score au subtest vocabulaire du QI. Les facteurs prédictifs de la dose sont la présence d’un antipsychotique classique pour la dose exprimée en équivalents chlropromazine et la polythérapie pour le modèle utilisant les BNF. Pour les patients ayant de fortes doses d’antipsychotiques, il est prescrit des antipsychotiques typiques, des polythérapies et des hypnotiques. Ces patients présentent également un score d’anhédonie sociale plus élevé. Ainsi, nous relevons une proportion élevée de fortes doses ou des associations d’antipsychotiques, qui sont des pratiques non recommandées par les algorithmes de prescription. Parmi ce type de prescription, les antipsychotiques de première génération tiennent une place importante. Les modèles prédictifs réalisés sur notre échantillon paraissent avoir conservé l’empreinte des bases théoriques qui constituent chacune des méthodes utilisées pour l’estimation de la dose cumulée d’antipsychotiques : l’antagonisme D2 pour les équivalences chlorpromazine et le principe de tolérance d’une dose maximale recommandée du modèle des BNF.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02957971
Contributor : Scd Université de Montpellier <>
Submitted on : Monday, October 5, 2020 - 3:05:11 PM
Last modification on : Tuesday, February 2, 2021 - 3:25:48 AM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_C...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02957971, version 1

Citation

Aurélia Crescenzi. Étude des facteurs associés à la dose cumulée d’antipsychotiques dans la schizophrénie. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02957971⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

3