Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Facteurs prédictifs et impact du syndrome de reperfusion sur la morbi-mortalité au cours de la transplantation hépatique orthotopique

Résumé : Contexte : le syndrome reperfusion (SDR) est une période métabolique et hémodynamique critique pendant la transplantation hépatique orthotopique (OLT). Son incidence est variable et dépend de facteurs prédictifs dus au receveur, à une allogreffe hépatique ou à une intervention chirurgicale. L'identification de ces facteurs est un enjeu majeur pour les médecins qui pourraient adopter une prise en charge préventive. Nous visons à évaluer l'incidence de la SDR, les facteurs de risque et les résultats à court terme pendant l'OLT.
Méthodes : les dossiers médicaux de 102 patients ayant subi une OLT à partir d'une allogreffe de donneur décédée de janvier 2013 à décembre 2018 ont été revus rétrospectivement. La PRS était définie comme une diminution de plus de 30% de la pression artérielle moyenne en dessous de sa valeur de base pendant au moins une minute, survenant pendant les cinq minutes suivant la revascularisation du greffon hépatique. Seule la technique du «ferroutage» a été utilisée comme procédure chirurgicale. Les facteurs de risque indépendants et les résultats ont été analysés selon la SDR.
Résultats : une PRS est survenue chez 34 patients (33%). Dans le groupe PRS, plus de patients avaient une cirrhose alcoolique (61% vs 41% p = 0,049), un score Child-Pugh plus élevé (10 ± 3 vs 9 ± 3 p = 0,03), une hépatite alcoolique aiguë (12% vs 0% p = 0,01), aiguë sur insuffisance hépatique chronique (29% vs 13% p = 0,048), ou insuffisance organique sous forme de lésion rénale aiguë (32% vs 13% p = 0,04) ou besoins en noradrénaline (24% vs 7 % p = 0,03). La stéatose macrovésiculaire sur le greffon est un facteur de risque indépendant de SRP (47% vs 18% p = 0,002). La PRS n'était pas associée de manière significative à la mortalité en unité de soins intensifs (15% vs 9% p = 0,5) ou à la mortalité à 6 mois (18% vs 12% p = 0,54), non fonctionnelle primaire (9% vs 7% p = 0,54), précoce dysfonctionnement de l'allogreffe (12% vs 3% p = 0,09). Cependant, elle était associée à une lésion rénale aiguë postopératoire (62% vs 40% p = 0,04), même si elle n'était pas associée à un besoin de thérapie de remplacement rénal (27% vs 19% p = 0,4).
Conclusion : le PSR se produit encore souvent en peropératoire dans l'OLT. De nombreux facteurs prédictifs pourraient être identifiés pour limiter ses résultats postopératoires négatifs même si son association avec la mortalité est encore débattue.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02962896
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 9, 2020 - 3:36:35 PM
Last modification on : Monday, May 17, 2021 - 11:00:41 AM

File

2020NICEM010.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02962896, version 1

Citation

Thibault Chapelle. Facteurs prédictifs et impact du syndrome de reperfusion sur la morbi-mortalité au cours de la transplantation hépatique orthotopique. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02962896⟩

Share

Metrics

Record views

27

Files downloads

67