Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Effet du traitement combiné par toxine botulique et rééducation assistée par Lokomat sur la marche chez les patients en phase chronique d'AVC : un essai prospectif, randomisé, contrôlé

Résumé : Introduction : après un AVC, la spasticité du triceps sural entraine une gêne fonctionnelle à la marche. L’efficacité du traitement par injection intra musculaire de toxine botulique de type A a été prouvée. La réalisation d’une rééducation assistée robotisée dans les suites de l’injection semble améliorer l’équilibre et la marche mais les données sont peu nombreuses. L’objectif de cette étude est de comparer l’efficacité sur les capacités de marche du traitement combiné par injection de toxine botulique de type A dans le triceps sural et rééducation assistée robotisée par Lokomat (BoNT-A + Lokomat) versus injection de BoNT-A dans le triceps sural et rééducation conventionnelle à la marche (BoNT-A + RC), chez des patients en phase chronique d’AVC porteur d’une hémiparésie spastique. Matériel et méthode : il s’agit d’un essai clinique unicentrique, prospectif, ouvert, contrôlé, randomisé en deux bras parallèles. Les sujets présentant une gêne fonctionnelle à la marche en raison d’une hémiparésie spastique, séquellaire d’un premier AVC hémisphérique unilatéral, datant de plus de 6 mois, et bénéficiant d’un traitement local de la spasticité du triceps sural par injection de BoNT-A, étaient inclus. Tous les sujets bénéficiaient de 2 semaines de Lokomat puis 2 semaines de RC avec une période de wash-out de 2 semaines. Le critère de jugement principal était l’amélioration de la distance au test de marche de 6 minutes (D-TM6). L’hypothèse principale était une amélioration d’au moins 20 mètres de la distance de marche après Lokomat versus RC. Résultats : 15 patients ont été inclus. L’augmentation moyenne de la D-TM6 après BoNT-A + Lokomat est de 36.5m (écart type 41.2). L’augmentation moyenne de la D-TM6 après BoNT-A + RC est de 2.7m (écart type 22.6). La corrélation entre les deux évaluations est de -0.23 (p=0.469). L’augmentation de la D-TM6 après le traitement combiné par BoNT-A + Lokomat versus BoNT-A + RC est en moyenne de 33.8m (écart-type 51.3) ; résultat statistiquement non significatif avec p=0.054 (IC95% -0.67 + 68.3). Conclusion : les premiers résultats montrent une tendance à l’amélioration de l’endurance à la marche (D-TM6), plus importante après traitement combiné par BoNT-A + Lokomat qu’après BoNT-A + RC, chez les patients en phase chronique d’AVC présentant une hémiparésie spastique. Cette amélioration est cliniquement pertinente mais elle n’est pas statistiquement significative. Les inclusions vont être poursuivies pour augmenter le nombre de sujet et améliorer la puissance statistique.
Complete list of metadatas

Cited literature [60 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02968036
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, October 15, 2020 - 12:51:20 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 3:28:06 AM

File

Thèse version finale.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02968036, version 1

Collections

Citation

Margaux Flipo. Effet du traitement combiné par toxine botulique et rééducation assistée par Lokomat sur la marche chez les patients en phase chronique d'AVC : un essai prospectif, randomisé, contrôlé. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02968036⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

12