Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Connaissance et mise en application des nouvelles modalités de délivrance du certificat d’absence de contre-indication à la pratique sportive par les médecins généralistes et les médecins du sport de la région Occitanie à deux ans de leur mise en place

Résumé : Introduction : en France, un certificat médical pour la pratique sportive était demandé annuellement jusqu’au 1er septembre 2016. Il était souvent perçu comme une simple formalité et il existait une grande hétérogénéité des pratiques pour sa délivrance. Il importait donc de simplifier et de redonner du sens au suivi médical des sportifs. Matériel et méthodes : l’objectif de notre travail était d’évaluer la connaissance et la mise en application des cinq nouvelles modalités simplifiant la délivrance du certificat d’absence de contre-indication à la pratique sportive (CACI), encadrées par le décret n° 2016-1157 du 24 août 2016, chez les médecins généralistes (MG non MS) et les médecins du sport (MS) de la région Occitanie puis en évaluer l’impact sur leur pratique. Il s’agissait d’une enquête descriptive par questionnaires anonymes adressés par courriels, du 14 juin au 31 juillet 2018. Résultats : parmi les 187 médecins inclus (160 MG non MS et 27 MS), ils sont 153 (81,8 %) (128 MG non MS et 25 MS) à déclarer avoir une connaissance totale ou partielle du décret dont 30 (19,6%) à connaitre l’ensemble des cinq nouvelles modalités et 12 (7,8 %) à appliquer l’ensemble de celles-ci. Le délai allongé à 3 ans pour le renouvellement des licences en compétition est la modalité la mieux connue (83 %) et la plus appliquée (54,2 %). La suppression du CACI pour le sport scolaire "volontaire" y compris en compétition est celle la moins connue (37,3 %) et la moins appliquée (26,8 %). Le délai allongé à minimum 3 ans pour le renouvellement des licences en loisir, le CACI annuel pour les disciplines à contraintes particulières et l’auto-questionnaire QS-SPORT sont connus par respectivement 69,3 %, 72,5 % et 77,1 % des médecins et appliqués par respectivement 52,3 %, 43,8 % et 34 % des médecins. Le décret a eu un impact positif sur les pratiques de délivrance du CACI chez 56 (36,6 %) des médecins dont 54 MG non MS (42,2 %) et 2 MS (8 %) (p=0,001). Aucun des médecins ne déclare avoir modifié de manière moins pertinente leur pratique de délivrance du CACI. Conclusion : l’intégration de l’instance de simplification administrative du CACI est partielle à deux ans de sa mise en place mais elle influencerait positivement la pratique de délivrance du CACI.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02974030
Contributor : Scd Université de Montpellier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 21, 2020 - 2:56:25 PM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 1:25:03 PM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_I...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02974030, version 1

Collections

Citation

Émilie Isambert. Connaissance et mise en application des nouvelles modalités de délivrance du certificat d’absence de contre-indication à la pratique sportive par les médecins généralistes et les médecins du sport de la région Occitanie à deux ans de leur mise en place. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02974030⟩

Share

Metrics

Record views

15

Files downloads

38