Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

État des lieux du suivi des guides de bonnes pratiques visant à prévenir la transmission croisée virale en période épidémique dans les parties communes des cabinets de médecine générale de Seine-Maritime

Résumé : Chaque année les épidémies virales saisonnières ont pour conséquence une morbi – mortalité non négligeable, celle-ci se répercutant sur les dépenses de santé. Cette année la pandémie de Covid-19 montre à quel point notre système de santé et notre économie peut être fragilisé par un virus. La prévention de la transmission croisée virale au sein des établissements de soin, dont les cabinets de médecine générale, est devenu vitale. L’objectif de notre thèse était donc d’évaluer la conformité des parties communes des cabinets de médecine générale de Seine-Maritime quant au suivi des guides de bonnes pratiques visant à prévenir la transmission croisée virales en période épidémique.
Méthode :
Un échantillon de cabinets de médecine générale de Seine-Maritime a été tiré au sort pour former 4 sous-groupes en fonction de la taille des cabinets. Une grille de recueil de données en deux parties, par questionnaire direct et par observation, a été créée. Les données ont été recueillies sur place entre décembre 2019 et mars 2020. Les effectifs et les proportions pour chacune des modalités des variables ont été calculés. Enfin un pourcentage redressé, tenant compte de la répartition dans la population des quatre sous-groupes de cabinet, a été calculé.
Résultats :
Nous avons tiré au sort 116 cabinets, avec un taux de refus de 21,1%. En tenant compte des exclusions et l’arrêt du recueil de données avec le début du confinement, nous avons recueilli les données de 82 cabinets. Tous les cabinets visités avaient au moins un défaut dans la prévention de transmission croisée virale. Le SHA est présent dans 6,7% des cas et les masques chirurgicaux dans un unique cabinet. Dans 77,9% des cas les patients de plusieurs médecins se séparent la même salle d’attente. Le nettoyage des jouets pour enfant est quotidien dans 3,6% des cabinets. Le nettoyage des clenches est quotidien dans seulement 54,4% des cabinets. Dans les cabinets de plus de 6 médecins construits depuis moins de 5 ans, 18,8% ont une seule salle d’attente pour tous les médecins, 56,3% ont une porte d’entrée manuelle et 43,8% ont un robinet simple dans les sanitaires patients. Les secrétaires ont une interface avec le patient dans 12.7% des cabinets. Elles ne sont pas vaccinées contre la grippe dans 40,3% des cas (hiver 2019-2020).
Conclusion :
La crise sanitaire mondiale liée au Covid-19 prouve qu’une prévention du risque de transmission croisée virale est un enjeu majeur du point de vue sanitaire et économique. L’objectif de cette étude est de montrer qu’une partie des changements à apporter pour améliorer la prévention est simple à mettre en place. La conception d’un référentiel simple et mieux adapté à la médecine de ville suffirait à améliorer la situation.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [197 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02976992
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, October 23, 2020 - 6:40:59 PM
Last modification on : Tuesday, November 3, 2020 - 3:28:40 AM
Long-term archiving on: : Sunday, January 24, 2021 - 7:25:21 PM

File

These Daubert Gillet 01_10_202...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02976992, version 1

Citation

Guillaume Daubert, Grégoire Gillet. État des lieux du suivi des guides de bonnes pratiques visant à prévenir la transmission croisée virale en période épidémique dans les parties communes des cabinets de médecine générale de Seine-Maritime. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02976992⟩

Share