Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Chirurgies crâniennes en opération extérieure en l'absence du neurochirurgien : état des lieux de la formation des chirurgiens militaires français

Résumé : Introduction : afin de faciliter la prise en charge des traumatismes crânio-encéphaliques par les chirurgiens militaires français en opération extérieure (OPEX), une formation spécifique a été officialisée en 2007 au sein du Cours Avancé de Chirurgie en Mission EXtérieure (CACHIRMEX). L’objectif de ce travail est d’évaluer la formation neurochirurgicale reçue par les chirurgiens militaires français et d’effectuer un retour d’expérience des chirurgies crâniennes réalisées en OPEX en l’absence du neurochirurgien. Méthodes : il s’agit d’une étude observationnelle descriptive multicentrique, par auto-questionnaire envoyé à l’ensemble des chirurgiens militaires en activité au sein des Hôpitaux militaires français, du 9 juin au 31 septembre 2019. Le questionnaire comprenait (1) un test de connaissances et (2) une autoévaluation de la formation neurochirurgicale reçue. Les chirurgiens participants étaient classés en deux groupes en fonction de leur participation (Groupe 1) ou non (Groupe 2) au cours de neurochirurgie du CACHIRMEX. Le critère de jugement principal était la note reçue au test de connaissances. Les données chirurgicales et opérationnelles des chirurgies crâniennes réalisées en OPEX ont été recensées. Résultats : sur les 145 chirurgiens militaires en activité au moment de l’étude, 76 ont participé à notre travail (53%), dont 49 ont été classés dans le Groupe 1 (64%) et 27 dans le Groupe 2 (36%). La note au test de connaissance sur la traumatologie crânienne était significativement plus élevée chez les chirurgiens du Groupe 1 par rapport à ceux du Groupe 2 (moyenne de 21.0 ±7.1 vs 17.8 ± 6.0, p = 0.041). Les questions les plus réussies portaient sur le diagnostic scannographique et la technique chirurgicale. Les questions les moins réussies portaient sur l’urgence dépassée et les indications opératoires. Au total, 33 chirurgies crâniennes en opération extérieure ont été rapportées, impliquant 64 chirurgiens généralistes : 17 parages chirurgicaux et/ou réduction d’embarrures (52% des cas), 10 craniectomies décompressives (30% des cas), 5 craniotomies (15%des cas), et une exploration par trous de trépans simples. Dans les trente jours post-opératoires, 52% de l’ensemble des patients (n = 17), dont 50% des traumatismes crâniens sévères (n = 10/20), ont survécu. Conclusion : la formation de neurochirurgie CACHIRMEX fournit aux chirurgiens militaires des compétences neurochirurgicales suffisantes pour réaliser des chirurgies de sauvetage en zone de conflit. Cependant, un avis spécialisé doit être demandé au préalable à chaque fois que possible pour guider le chirurgien d’antenne dans sa prise de décision.
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02978679
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, October 26, 2020 - 4:21:17 PM
Last modification on : Wednesday, November 4, 2020 - 3:25:28 AM

File

THESE SELLIER Aurore 07102020....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02978679, version 1

Collections

Citation

Aurore Sellier. Chirurgies crâniennes en opération extérieure en l'absence du neurochirurgien : état des lieux de la formation des chirurgiens militaires français. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02978679⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

44