Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation du risque de stress post traumatique après un accident de plongée sous marine : étude exploratoire à propos de 43 cas pris en charge au caisson hyperbare de l'HIA Sainte-Anne en 2019

Résumé : Introduction : la plongée sous-marine est une activité sportive en pleine expansion qui n’en demeure pas moins une activité à risque, pourvoyeuse d’accidents de plongée parfois sévères dont l’incidence augmente chaque année. Différents types d’accidents ont été décrits, avec des effets physiopathologiques à court et long terme aujourd’hui bien connus, faisant l’objet de nombreuses publications. A notre connaissance, aucune recherche n’a en revanche examiné la dimension psychique de l’accident de plongée, et notamment la question du psychotraumatisme, en dépit d’évènements pouvant représenter une confrontation directe au risque de mort ou de blessure grave. L’objectif principal de cette étude était donc d’évaluer la prévalence du TSPT et des troubles anxiodépressifs à 3 mois dans une population de victimes d’accident de plongée L’objectif secondaire était la mise en évidence de facteurs associés au développement de tels troubles et aux scores des échelles de dépistage. Matériel et méthode : il s’agissait d’une étude observationnelle descriptive, rétrospective, monocentrique par recueil de données à partir de dossiers médicaux de plongeurs accidentés pris en charge entre 16/01/2019 et le 30/10/2019 par le service de médecine hyperbare de l’HIA Sainte Anne de Toulon. Ce service ayant mis en place un protocole de dépistage des troubles psychiques post-accident depuis le 15/12/2018, le recueil de données a porté sur : des données sociodémographiques, des données liées à l’activité de plongée, à l’accident, les scores aux échelles PDI et PDEQ mesurés en post-immédiat et les scores aux échelles de PCL-5 et HAD mesurés à 3 mois. Les pourcentages de patients présentant une PCL-5≥38, une HAD-A≥11 et une HAD-D≥11 à 3 mois ont respectivement été calculés. Les facteurs associés aux différents troubles, ainsi qu’aux scores de dépistage ont été recherchés au moyen d’une analyse univariée. Résultats : un total de 43 plongeurs a été inclus. A 3 mois de l’accident, on retrouvait 2,6% de TSPT (PCL-5≥38), 7,7% de troubles anxieux (HAD-A≥11), et aucun trouble dépressif (HAD-D≥11). Aucun des facteurs étudiés n’était significativement associé au risque de TSPT. En revanche, les scores de PCL-5 étaient significativement plus élevés chez les patients ayant présenté une dissociation péri-traumatique (18,43 (± 11,27) contre 6,62 (± 8,58), p=0,004), et chez ceux ayant présenté une détresse péri-traumatique (7,12 (±9,81) contre 12 (± 9,81), p= 0,039). Conclusion : cette étude a montré une proportion de troubles psychiques post-traumatiques à 3 mois nettement plus faible qu’attendue, dans une population de victimes d’accidents de plongée. Une différence marquée a été notée en comparaison avec les patients traumatisés sévères, pouvant s’expliquer par des caractéristiques démographiques différentes, mais aussi des différences dans l’évènement en lui-même et son vécu. Malgré un faible taux de patients atteignant le seuil de positivité aux échelles de dépistage, un certain nombre de sujets étaient néanmoins symptomatiques à 3 mois. Les données de cette étude vont dans le sens d’une pertinence des échelles PDI et PDEQ dans le repérage de ces sujets symptomatiques. Les résultats de cette étude gagneraient à être confirmés par une étude prospective de plus grande envergure et amènent la question du renforcement du suivi des patients ayant présenté un état de détresse et/ou de dissociation péri-traumatique.
Complete list of metadatas

Cited literature [38 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02993067
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, November 6, 2020 - 4:10:49 PM
Last modification on : Saturday, November 21, 2020 - 3:21:43 AM

File

PLONGEEfinalpdf.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02993067, version 1

Collections

Citation

Stacy Chemir. Évaluation du risque de stress post traumatique après un accident de plongée sous marine : étude exploratoire à propos de 43 cas pris en charge au caisson hyperbare de l'HIA Sainte-Anne en 2019. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02993067⟩

Share

Metrics

Record views

2