Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Facteurs pronostiques d’efficacité de la chimiothérapie dans le cancer du pancréas localement avance ou métastatique chez la personne âgée de plus de 70 ans

Résumé : Introduction : l’adénocarcinome du pancréas localement avancé ou métastatique est une tumeur de mauvais pronostic dont l’incidence est croissante dans le monde. Il s’agit d’une maladie du sujet âgé, mais cette population est sous-représentée dans les essais cliniques. Le but de notre étude était de décrire une population de patients âgés de plus de 70 ans ayant reçu une première ligne de chimiothérapie palliative pour un cancer du pancréas localement avancé ou métastatique et de déterminer des facteurs pronostiques d’efficacité du traitement.
Méthode : il s’agit d’une étude rétrospective, monocentrique, menée de janvier 2008 à décembre 2019, incluant des patients d’au moins 70 ans ayant eu un diagnostic histologique d’adénocarcinome du pancréas localement avancé ou métastatique et ayant bénéficié d’au moins une ligne de chimiothérapie. Nous avons colligé un total de 25 variables relatives au patient, à la tumeur et aux traitements réalisés. Un modèle de Cox a été pratiqué afin de mettre en évidence des facteurs pronostiques d’efficacité de la chimiothérapie. La méthode de Kaplan-Meier a été utilisée afin de construire les courbes de survie.
Résultats : quatre-vingt-sept patients ont été inclus (âge médian de 76 ans). La moitié d’entre eux étaient métastatiques au début de la période d’intérêt. Un tiers avait plus de 80 ans. La majorité des patients présentait un PS 0 ou 1. En revanche, 80% présentaient une dénutrition modérée ou sévère et la moitié présentait plus de 3 comorbidités. Sur le plan thérapeutique, la moitié de la population a bénéficié d’une monochimiothérapie de première ligne (Gemcitabine pour 49,4% des patients) et l’autre moitié une polychimiothérapie, le plus souvent du FOLFIRINOX (27,6%). Peu de facteurs pronostiques sont revenus significatifs en analyse multivariée. Néanmoins, en analyse univariée, l’administration d’une polychimiothérapie et en particulier, d’un régime par FOLFIRINOX, sont revenus prédictifs d’une meilleure réponse et d’une meilleure survie globale que la monochimiothérapie. Les autres facteurs prédictifs de réponse à la chimiothérapie étaient : le PS, l’albuminémie, la durée de chimiothérapie, et l’administration d’une chimiothérapie d’entretien. Concernant la survie globale, nous avons mis en évidence les facteurs pronostiques suivants : le PS, le taux de CA19.9, la réalisation d’une DPC antérieure à visée curative, la chimiothérapie adjuvante post opératoire, la durée du traitement de 1ère ligne, l’administration d’une 2ème ou 3ème ligne de chimiothérapie. Aucune différence significative de survie n’a été mise en évidence entre les différents sous-groupes d’âge (70-74 ans, 75-80 ans et > 80 ans).
Conclusion : une polychimiothérapie palliative, notamment un traitement par FOLFIRINOX, semble pouvoir être bénéfique chez le patient âgé atteint de cancer du pancréas localement avancé ou métastatique. Néanmoins, d’autres facteurs prédictifs d’efficacité et de tolérance des traitements doivent être mis en évidence par des études prospectives afin d’aider au mieux les cliniciens dans leurs choix de prise en charge.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02993299
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Friday, November 6, 2020 - 5:34:31 PM
Last modification on : Saturday, March 20, 2021 - 3:10:44 AM

File

2020NICEM118.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02993299, version 1

Citation

Juliette Laveissiere. Facteurs pronostiques d’efficacité de la chimiothérapie dans le cancer du pancréas localement avance ou métastatique chez la personne âgée de plus de 70 ans. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02993299⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

2