Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Fibromyactiv : Efficacité du programme d’activités physiques adaptées sur la qualité de vie de patients fibromyalgiques. Étude mono-centrique, prospective et randomisée avec analyse du substrat biologique et imagerie cérébrale

Résumé : Contexte : la fibromyalgie est un syndrome de douleurs dysfonctionnelles chroniques pour lequel un des traitements de première ligne est l’activité physique adaptée. C’est une pathologie fréquente entrainant un déconditionnement physique, psychique et social important. Malgré le consensus thérapeutique sur l’activité physique adaptée (APA) dans cette indication, il reste à préciser ses conditions de réalisation de façon reproductible et protocolisée, ses mécanismes et conséquences. Le programme « Fibromyactiv » est une étude mono-centrique, prospective et randomisée étudiant l’effet d’un programme d’APA sur la qualité de vie des patients fibromyalgiques, organisée par le CETD du CHU de la Timone (AP-HM). Matériel et Méthodes : 84 patients ont été inclus (41 dans le groupe Expérimental, 43 dans le groupe Témoin). Le groupe T a reçu une prise en charge standard. Le groupe E a bénéficié en plus d’un encadrement comprenant 3 séances de 2h d’APA par semaine pendant 6 mois (J0-M6). De M6 à M12, un programme d’aval à faible coûts a été proposé à l’ensemble des patients des deux groupes qui pouvaient pratiquer en autonomie. Les données ont été recueillies à J0, M3, M6 et M12 avec évaluation physique, auto-questionnaires, prélèvement biologique et imagerie cérébrale (TEP-TDM au 18FDG). Le critère de jugement principal est l’évolution du score du QIF à M6. 80 patients ont été analysés. Résultats : Une différence significative a été retrouvée sur le QIF : amélioration du groupe E de 8,13 points entre J0-M3 (p = 0,02) et 8,61 points entre J0-M6 (p = 0,05, critère de jugement principal), avec une tendance à M12 (-7,06 points, p = 0,19). Amélioration de la douleur, de la fatigue et de l’humeur dans le groupe E immédiatement après les séances d’APA (p < 0,05 à tous les temps d’évaluation). Le groupe E a un PGIC amélioré à tous les temps (p = 0,004 à M3 et M6, p = 0,01 à M12). Amélioration dans le groupe E des scores WPI (p = 0,051), SSS (p = 0,02) et points douloureux (p = 0,02) à M3. Concernant le score SF-36 : amélioration des capacités physiques (p = 0,02), de la vie sociale (p = 0,01), de la santé mentale (p = 0,03) et du score composite mental MCS (p = 0,052) à M12 dans le groupe E. Amélioration dans le groupe E de la douleur moyenne à M3 (p = 0,01), M6 (p = 0,054) et M12 (p = 0,02), ainsi que de la qualité du sommeil à M6 (p = 0,04). L’activité physique quotidienne (podométrie) est augmentée dans le groupe E à M3 (+1736 pas, p < 0,0001) et à M12 (+690 pas, p = 0,006). L’endurance est améliorée dans le groupe T à M3 (p = 0,04 pour la VO2/kg au SV1 et p = 0,03 pour la fréquence cardiaque au pic) sans maintien à M12. Les mesures physiques ont montré dans le groupe E une amélioration du Lasègue actif droit (p = 0,03) et gauche (p = 0,04), diminution du Back Scratch droit (p = 0,03) à M3. Tendance à l’amélioration du sentiment d’efficacité personnelle du groupe E à M12 (p = 0,11), de la dépression à M6 (p = 0,19), du stress perçu dès M3 (p = 0,16) et à M12 (p = 0,09). Au niveau cérébral, amélioration du métabolisme du cortex moteur primaire gauche et du cervelet controlatéral dans le temps dans le groupe E (p < 0,005) après ajustement sur l’âge, le sexe et la latéralité manuelle. L’analyse biologique reste en attente par manque de financements, mais 3 sous-groupes de profils cytokiniques ont été mis en évidence à J0. Discussion : les résultats obtenus montrent une bonne tolérance du programme avec une amélioration sur plusieurs critères des patients du groupe E. L’augmentation de l’activité physique quotidienne dans le groupe E même à distance de l’intervention est un résultat majeur puisque nous savons que cette augmentation est directement corrélée à la baisse de la mortalité toute cause. Les résultats de l’évaluation physique sont à interpréter avec précaution du fait d’une grande dispersion des données probablement en lien avec la multiplicité des examinateurs. Le groupe T a probablement été motivé par sa participation à l’étude et pratiqué une activité physique aérobie en autonomie lui permettant d’améliorer son endurance à M3, sans maintien à M12. L’amélioration physique et psychique (fatigue, humeur et douleur) après chaque séance d’APA, la dynamique de groupe et la multiplicité des activités proposées pourraient expliquer en partie les résultats. « Fibromyactiv » démontre par son originalité (suivi prolongé, évaluations complexes, grand nombre de patients inclus, protocole interdisciplinaire reproductible) et sa stratégie d’intervention (accessibilité financière, encadrement adapté, découverte de nombreuses activités…), qu’il est possible d’améliorer les conditions de prise en charge, les habitudes de patients fibromyalgiques de façon prolongée, et même de fournir une aide à la réinsertion professionnelle. Cette étude a permis de développer une stratégie centrée sur le patient, adaptée à une population douloureuse chronique et sédentaire, qui devrait être largement diffusée afin de faciliter le parcours de soins et de limiter le déconditionnement. Conclusion : « Fibromyactiv » a montré une efficacité autant immédiate qu’à distance sur la qualité de vie, la sensation d’amélioration du patient, la douleur, la santé mentale et l’activité physique quotidienne, le tout avec le constat de modifications fonctionnelles cérébrales. Le programme a également permis une réinsertion professionnelle du groupe E avec une intervention bien tolérée et pour un coût dérisoire. La généralisation de ce type d’intervention est à promouvoir, cela semble devoir passer par une évolution culturelle via la formation des acteurs de la prise en charge et la recherche de financements, afin que cette maladie et ce traitement soient reconnus et utilisés à bon escient.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03028398
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, November 27, 2020 - 3:35:49 PM
Last modification on : Thursday, December 3, 2020 - 3:21:37 AM
Long-term archiving on: : Sunday, February 28, 2021 - 8:04:20 PM

File

Thèse Marjorie CLAUDE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03028398, version 1

Collections

Citation

Marjorie Claude. Fibromyactiv : Efficacité du programme d’activités physiques adaptées sur la qualité de vie de patients fibromyalgiques. Étude mono-centrique, prospective et randomisée avec analyse du substrat biologique et imagerie cérébrale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03028398⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

92