Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les internes de médecine générale face à l’hésitation vaccinale. Représentations et stratégies de communication. Étude qualitative auprès de quatorze internes de médecine générale des Hautes-Alpes

Résumé : Introduction : l’hésitation vaccinale est définie comme le « retard à l’acceptation ou le refus des vaccinations malgré l’existence d’un dispositif d’offre vaccinale ». Elle est considérée par l’OMS comme l’une des dix plus grandes menaces pour la santé humaine. L’objectif de cette recherche est d’étudier le ressenti des internes de médecine générale face à l’hésitation vaccinale, d’explorer leurs représentations et leurs stratégies de communication, mises à l’épreuve par la confrontation à trois arguments susceptibles d’être avancés par des patients hésitants. Méthode : étude qualitative par entretiens semi-dirigés, conduite entre décembre 2019 et janvier 2020, auprès de quatorze internes en médecine générale réalisant leur stage dans les Hautes-Alpes. Données analysées selon la méthode de théorisation ancrée. Résultats : les enquêtés ont d’abord témoigné de leur grande confiance dans le système vaccinal, qui contraste avec l’aveu de profondes lacunes théoriques. L’hésitation vaccinale est perçue majoritairement comme le résultat d’un manque d’informations, qu’il conviendrait de combler pour pouvoir convaincre (1). Les consultations avec les patients hésitants sont vécues comme étant particulièrement délicates, notamment parce qu’elles génèrent de nombreuses incertitudes et du ressentiment envers l’égoïsme présumé des patients. Les internes regrettent de devoir s’appuyer sur des stratégies de communication largement empiriques (2). Ils soulignent pourtant que l’hésitation des patients leur parait parfois compréhensible, et que la décision vaccinale est sujette à des biais cognitifs dont ils ne sont pas exemptés (3). Enfin, la confrontation avec des arguments d’allure scientifique, incomplets et biaisés, semble pouvoir fragiliser profondément la confiance de certains internes dans la sécurité et l’intérêt de la vaccination, ainsi que dans les autorités de santé et leurs recommandations (4). Discussion : bien que très favorables à la vaccination, les internes de médecine générale ne semblent pas « immunisés » contre l’hésitation vaccinale, quand ils sont confrontés à des arguments susceptibles d’être avancés par des patients hésitants. Il parait pertinent de proposer aux futurs médecins généralistes un meilleur cadre de compréhension des modalités de l’hésitation vaccinale, des biais cognitifs qui la favorisent, et leur présenter des techniques de communication fondées sur les preuves, au cours de leur cursus universitaire.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03040155
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, December 4, 2020 - 11:03:35 AM
Last modification on : Friday, December 11, 2020 - 3:30:36 AM
Long-term archiving on: : Friday, March 5, 2021 - 6:38:27 PM

File

THESE Définitive Séméria Fl...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03040155, version 1

Collections

Citation

Florent Séméria. Les internes de médecine générale face à l’hésitation vaccinale. Représentations et stratégies de communication. Étude qualitative auprès de quatorze internes de médecine générale des Hautes-Alpes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03040155⟩

Share

Metrics

Record views

94

Files downloads

147