Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Influence de la présentation clinique initiale et du délai de recompression sur le pronostic des accidents de décompression neurologiques médullaires

Résumé : Objectifs : l’objectif de cette étude est d’affiner la connaissance par une analyse multivariée des facteurs de risque associés à une mauvaise récupération clinique des accidents de décompression (ADD) médullaires liés à la pratique de la plongée sous-marine, en particulier l’influence des critères de présentation clinique initiaux regroupés dans le score de sévérité clinique (score MEDSUBHYP) ainsi que le délai de recompression. Matériels et méthode : 195 plongeurs (moyenne 48± 12 ans, 42 femmes) présentant des symptômes d’ADD médullaire ont été inclus dans une étude rétrospective et monocentrique. Les renseignements concernant la plongée, la latence d’apparition des symptômes, le délai de recompression et la prise en charge pré-hospitalière ont été étudiés. La sévérité clinique initiale a été estimée par le score MEDSUBHYP et le niveau des séquelles a été évalué à la sortie du centre hyperbare par le score modifié de l’association orthopédique japonaise (MJOAS). Résultats : 34.3% présentent des séquelles neurologiques à la sortie du centre hyperbare. Après analyse multivariée, seules 2 variables indépendantes sont significativement associées à une récupération neurologique incomplète : le score de MEDSUBHYP et le délai de recompression. Pour un score MEDSUBHYP ≥ 6, le risque de récupération incomplète est plus important [OR 9,5 (4,6-19,8); p<0,0001]. Pour un délai de recompression supérieur à 194 minutes, le risque de récupération incomplète est plus important [OR 2,1 (1,03-4,5) ; p =0,04]. Par ailleurs, l’étude montre que lorsque le délai de recompression augmente, le score de MJOAS diminue, ce qui témoigne d’un niveau de séquelles plus élevé (p=0.014). Enfin l’influence du délai de recompression n’apparaît significative que pour les patients présentant un score MEDSUBHYP ≥ 6 avec une aire sous la courbe à 0.71±0.06 (p=0.00034). Conclusion : cette étude confirme l’importance de déterminer la sévérité clinique initiale par l’intermédiaire du score MEDSUBHYP afin d’estimer le risque de récupération incomplète. En pré-hospitalier, l’identification de la sévérité initiale peut être utile pour identifier les patients qui doivent être évacués le plus rapidement vers un caisson. Afin de prioriser les patients à évacuer et de déterminer le meilleur vecteur d’évacuation, nous proposons un questionnaire simplifié basé sur le score MEDSUBHYP destiné au médecin régulateur comme un outil d’aide à la décision.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03048784
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, December 9, 2020 - 3:21:34 PM
Last modification on : Saturday, December 12, 2020 - 3:29:13 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, March 10, 2021 - 7:28:25 PM

File

These ANDRE Sophie DESMU-1.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03048784, version 1

Collections

Citation

Sophie André. Influence de la présentation clinique initiale et du délai de recompression sur le pronostic des accidents de décompression neurologiques médullaires. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03048784⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

41