Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Comment les théories causales définies par la thèse de Kelly Turner (PhD) sont vécues par les patients français atteints de cancer métastatique vivant une rémission spontanée ?

Résumé : Introduction : les phénomènes de rémission spontanée en cancérologie sont acceptés sans aucune explications médicales reconnues. La cause physiologique principale concernerait une réaction immunitaire de l'hôte contre les cellules cancéreuses. Objectif : notre objectif était d'étudier le vécu des patients malades du cancer en stade 4 et vivant une rémission spontanée sans causes physiologiques connues, à travers les facteurs théoriques de remissions étudiés par le Dr K. Turner, et d'analyser si ces facteurs peuvent être explicatifs de l'évolution vers une SR. Méthodes : une étude qualitative par entretiens individuels semi-dirigés auprès de patients francophones fut réalisée. Le codage et l'analyse ont suivi la méthodologie de I‘ analyse phénoménologique interprétative (lPA), et un modèle explicatif a été construit. Résultats : quatre entretiens avec deux hommes et deux femmes ont été réalisés, 10thèmes super ordonnés sont ressortis ainsi que 36 sous thèmes associés. L'expérience de SR s'exprime par des changements comportementaux, associés à l'annonce d'un pronostic morbide. Le traumatisme du pronostic est associé à une remise en question profonde de leurs existences. Une adaptation et une autonomisation s'est effectuée par la suite prenant en compte un facteur intuitif dans la notion de choix. Il s'en est suivi un changement interprétatif de la maladie, et une maitrise du vécu psycho émotionnel par un processus de CPT. On retrouve dans le même temps, une adaptation du régime alimentaire et l'utilisation de la restriction prolongée énergétique ou glucidique. L'introduction de thérapies complémentaires alimentaires et biophysiques participe à ce changement ainsi qu'un remaniement de l'environnement social pour privilégier le facteur soutenant. Enfin l'amplification d'un sens de la vie est aussi exprimé à travers un prisme spirituel. Conclusion : ce phénomène de rémission inattendue est non spontané car il est dépendant d'un processus dynamique d'évolution et d'adaptation. Ce processus impacterait le mécanisme de la cancérogenèse en diminuant le stress chronique et l'inflammation notamment, stimulerait le système immunitaire et affaiblirait le métabolisme du cancer en favorisant des mécanismes apoptotiques complémentaires.
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03109430
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, January 13, 2021 - 5:29:44 PM
Last modification on : Wednesday, January 27, 2021 - 3:22:14 AM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2021-07-13

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03109430, version 1

Collections

Citation

Pierre Fréart. Comment les théories causales définies par la thèse de Kelly Turner (PhD) sont vécues par les patients français atteints de cancer métastatique vivant une rémission spontanée ?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03109430⟩

Share

Metrics

Record views

13