Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Diminution de l’utilisation des écrans chez les enfants surexposés : étude qualitative réalisée auprès de parents ayant réduit l’utilisation des écrans en appliquant la règle des 4 pas

Résumé : Introduction : smartphone, tablette, télévision, ordinateur ou console de jeu, les écrans font partie du quotidien de la plupart des familles et se sont imposés dans quasiment toutes les actions humaines. La surexposition des écrans chez l’enfant devient un sujet de santé publique qui fait l’objet d’un nombre croissant d’articles et de recommandations appelant à plus de vigilance et de règles pour encadrer l’exposition aux écrans des enfants. Dans le but d’aider le médecin généraliste à accompagner les familles sur ce sujet essentiel, ce travail cherchait à approfondir, à travers l’expérience de familles diverses, la mise en pratique de la règle des 4 pas : un outil simple qui vise à structurer la gestion des écrans au sein des foyers. Méthodologie : il s’agit d’une étude qualitative réalisée en binôme, par entretiens semi-dirigés, menée auprès de parents à qui un professionnel de la santé ou de l’enfance avait proposé d’appliquer la règle des 4 pas, face à une problématique de surexposition aux écrans. Résultats : 15 familles aux profils variés ont été interrogées d’octobre 2019 à janvier 2020. Les entretiens mettaient d’abord en lumière les multiples raisons qui poussent à une consommation excessive d’écrans au sein des foyers, ainsi que les nombreux effets négatifs qui en découlent selon les parents. Qu’ils aient eu recours à la règle des 4 pas par défi ou dans le cadre d’un suivi particulier pour un enfant présentant une difficulté, les parents ne mesuraient pas, avant de démarrer l’expérience, la nocivité des écrans pour leurs enfants. Ils s’accordaient à dire que la mise en place de la règle requérait un investissement important, du temps, de l’imagination et de la persévérance. Une difficulté fréquemment abordée par les parents dans l’application de cette règle était leurs propres “addictions” aux écrans. Il apparaît que la règle est d’autant plus facile à mettre en place que les enfants sont jeunes et donc plus malléables. Les familles ayant appliqué la règle dans un contexte de défi montraient moins de motivation à l’appliquer sur le long terme et changer leur quotidien en profondeur. La majorité était étonnée de constater la rapidité d’apparition des bénéfices à la diminution des écrans et la capacité de leurs enfants à passer à autre chose, ce qui les a encouragés à persévérer dans ce sens. Conclusion : l’expérience de ces 15 familles aux profils variés pourra permettre au médecin généraliste d’améliorer sa connaissance de la réalité intra-familiale en s’appropriant un outil simple pour aider les familles à juguler la consommation d’écrans de leurs enfants.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03116845
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, January 20, 2021 - 4:22:08 PM
Last modification on : Saturday, January 23, 2021 - 3:19:00 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, April 21, 2021 - 6:56:30 PM

File

V3 version finale thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03116845, version 1

Collections

Citation

Mathilde Chenel, Jeanne Walter. Diminution de l’utilisation des écrans chez les enfants surexposés : étude qualitative réalisée auprès de parents ayant réduit l’utilisation des écrans en appliquant la règle des 4 pas. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03116845⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

30