Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le film comme discours de preuves : les variantes du film institutionnel (web série, saga, pre-roll…) au service de l’image de marque des organisations

Résumé : Dans quelle mesure la mise en récit des marques à travers le format animé traduit-elle une double performance : performance de mise en scène d’une part (les organisations construisent une narration visuelle qui les légitime) et mise en scène d’actions performantes qui les rendent efficaces de l’autre ?
Parce que l’attention de leurs publics est de plus en plus sollicitée et leur défiance de plus en plus grande, les organisations produisent des contenus de plus en plus courts, interactifs, propices à l’échange et à la conversation. Face à ces nouveaux défis, la communication corporate se renouvelle, faisant émerger sur le devant de la scène un format, celui de la vidéo. Ce format et ses déclinaisons ne sont pas nouveaux en eux-mêmes, mais c’est l’usage que les organisations en font qui est nouveau : destinés non plus seulement à produire de l’information, ils deviennent aussi le support de conversations et participent ainsi de la notoriété et de la crédibilité de l’image des organisations. En somme, l’image de marque des organisations se construit pour les parties prenantes (à destination de ces dernières et en réponse à leurs besoins) mais aussi par elles. Cette capacité à s’adapter à l’environnement dans lequel elles évoluent est un premier élément de performance des organisations dans la promotion de leur image de marque.
La performance des organisations se traduit également dans leur capacité à se mettre en récit à travers un discours performatif : en se disant performantes, elles sont performantes dans la mesure où ce qu’elles disent, elles en donnent la preuve en image. Courte, créatrice d’interaction et génératrice de partage, l’image animée est un moyen pour les organisations de révéler l’envers du décor et, partant, de gagner en notoriété et en légitimité auprès de leurs publics. Toutefois, le chiffre et l’image ne suffisent pas à eux seuls : ils sont d’autant plus performants qu’ils prennent corps dans un récit qui crée du lien, de l’émotion et de l’identification. Autrement dit, le discours de preuves n’est qu’une des composantes de la stratégie de légitimation aux yeux de leurs parties prenantes et, bien qu’animés par deux ambitions différentes, corporate et publicitaire se rejoignent dans les codes de mise en récit qu’ils convoquent.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03121486
Contributor : Clara Musy <>
Submitted on : Tuesday, January 26, 2021 - 2:07:24 PM
Last modification on : Friday, January 29, 2021 - 3:30:23 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, April 27, 2021 - 6:43:52 PM

File

RABEMANANJARA Tsanta_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03121486, version 1

Citation

Tsanta Rabemananjara. Le film comme discours de preuves : les variantes du film institutionnel (web série, saga, pre-roll…) au service de l’image de marque des organisations. Sciences de l'information et de la communication. 2017. ⟨dumas-03121486⟩

Share

Metrics

Record views

49

Files downloads

28