Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le trouble du stress post-traumatique comme impact psychologique de la violence sexuelle subie durant l’expérience migratoire des migrantes subsahariennes au Maroc

Résumé : La migration humaine est un phénomène mondial. Les mouvements et expériences migratoires sont diverses et complexes. L’engagement dans ces mouvements vient parfois si ce n’est souvent mettre à mal et/ou impacter la santé mentale des migrants. Cet impact ne vient pas seulement des changements environnementaux et des difficultés d’intégration, il est aussi le fait des violences vécues tout au long du parcours migratoire. De nombreuses études ont été effectuées dans les pays industrialisés. Elles ont montré que les expériences migratoires ont différents impacts « sur la santé mentale des individus, tels la détresse psychologique et le stress post-traumatique » (Ndengeyingoma, 2006). Aussi, dans une étude menée par les médecins sans frontières au Maroc, près de 40% des migrants subsahariens ont subi une agression. « Entre mai 2009 et janvier 2010, une femme sur trois prise en charge par MSF à Rabat et Casablanca a admis avoir subi un ou plusieurs épisodes de violence sexuelle, que ce soit dans son pays d'origine, pendant le processus de migration ou une fois sur le territoire marocain » (MSF-E Mars 2010). Comprendre le lien entre la migration, les violences sexuelles et la maladie mentale chez les migrantes subsahariennes, et plus précisément le trouble de stress post-traumatique a été l’objet principal de ce travail. Afin de décrire et d’explorer cette articulation, et répondre à mes hypothèses, j’ai suivi la méthode qualitative. Et à travers l’entretien semi-directif, les résultats du PCL-5 et de l’étude de cas j’ai confirmé l’articulation entre les violences sexuelles subies durant le parcours migratoire et l’apparition des symptômes de stress post traumatique, ainsi que l’importance de la psychoéducation dans les centres d’accueil des migrants qui va les aider à repérer les symptômes par eux même et faciliter la prise en charge. J’ai également découvert l’importance du soutien social comme moyen d’assouplir les symptômes du stress aigu après un événement traumatique. En ce qui est de la prise en charge précoce, l’efficience de ces méthodes n’est pas totalement prouvée, et elle reste difficile à établir avec le public migrant qui est en mouvement constant. Un deuxième objectif a accompagné mon travail, celui d’avoir traduit à la langue arabe le PCL5, qui est un questionnaire auto-évaluatif. Cette démarche se veut s’inscrire comme une initiation à un travail de thèse. Ce dernier me permettra d’effectuer une étude avec une approche comparative afin d’élucider la relation entre l’apparition des symptômes de stress posttraumatique et les origines ethniques et sociodémographiques des migrants.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03137372
Contributor : Uic Université Internationale de Casablanca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, February 10, 2021 - 1:47:16 PM
Last modification on : Tuesday, June 1, 2021 - 11:22:11 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, May 11, 2021 - 6:37:36 PM

File

Mémoire Master.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03137372, version 1

Collections

Citation

Sarra Bouanani. Le trouble du stress post-traumatique comme impact psychologique de la violence sexuelle subie durant l’expérience migratoire des migrantes subsahariennes au Maroc. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03137372⟩

Share

Metrics

Record views

193

Files downloads

1021